M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le Vatican ordonne à un réseau d’hôpitaux belges pratiquant l’euthanasie de ne plus s’appeler « catholique »

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) ― Photo : AdobeStock

On ne peut s’appeler « catholique » et pratiquer l’euthanasie. Selon LifeSiteNews :

La congrégation pour la doctrine de la foi du Vatican a ordonné à une douzaine d’hôpitaux psychiatriques en Belgique, appartenant aux Frères de la Charité, de ne plus porter le nom « catholique », ces institutions ayant défendu la pratique de l’euthanasie de leurs patients.

L’ordre émanant de la Congrégation pour la doctrine de la foi est le résultat de trois années de discussions infructueuses entre Rome et le conseil d’administration de l’institution, majoritairement non religieux, qui a constamment refusé de modifier ses directives autorisant l’euthanasie légale des malades mentaux. La congrégation des Frères de la Charité devra également couper tous liens existants avec son réseau d’hôpitaux psychiatriques en Belgique.

Des nouvelles ont paru lundi d’une lettre envoyée le 30 mars par le préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, le cardinal Luis Ladaria, annonçant la décision selon laquelle le Vatican ne considérait plus les 12 centres comme étant catholiques, avec effet immédiat.

L’hebdomadaire chrétien belge Tertio a publié quelques citations de la lettre qui annonce la décision de la Congrégation. « Les centres psychiatriques de l’organisation ne seront plus considérés comme des institutions catholiques. Les liens entre les centres et la congrégation des Frères de la Charité seront rompus », dit la lettre.

La Congrégation pour la doctrine de la foi écrivait que « l’enseignement de l’Église catholique affirme la valeur sacrée de la vie humaine », « l’importance de soigner et d’accompagner les malades et les handicapés », ainsi que « la valeur chrétienne de la souffrance, l’inacceptabilité morale de l’euthanasie » et « l’impossibilité d’introduire cette pratique dans les hôpitaux catholiques, même dans les cas extrêmes, ainsi que de collaborer à cet égard avec les institutions civiles », selon la Catholic News Agency.

La lettre déplore également que les lignes directrices publiées en mars 2017 ne contiennent « aucune référence à Dieu, aux Ecritures ou à la vision chrétienne de l’homme ».

Publicité
La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire