M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le Pentagone va financer l’avortement pour les membres des forces armées américaines hors de l’État de leur affectation

Par Mary Margaret Olohan — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : PxHere

21 octobre 2022 (The Daily Signal) — Le ministère de la Défense a annoncé jeudi que le Pentagone paiera pour que les membres des forces armées et les personnes à leur charge puissent se déplacer pour avorter leurs bébés à naître.

Un mémo du Pentagone obtenu par The Daily Signal indique qu’il établira « des indemnités de voyage et de transport pour les membres des forces armées et les personnes à leur charge, comme il convient et conformément à la loi fédérale applicable et aux exigences opérationnelles, et comme il convient de modifier toute réglementation applicable en matière de voyage, afin de faciliter les voyages officiels pour accéder à des soins de santé reproductive non couverts qui ne sont pas disponibles dans la zone locale du lieu d’affectation permanente d’un membre des forces armées ».

Le mémo du Pentagone, qui présente cette mesure comme une réponse à l’annulation de l’arrêt Roe v. Wade, indique également qu’un programme sera mis en place pour rembourser les frais des prestataires de soins de santé du ministère de la Défense qui « souhaitent obtenir une autorisation dans un État différent de celui dans lequel ils sont actuellement autorisés » — ce qui laisse entendre que ceux qui souhaitent pratiquer des avortements dans des États autres que celui dans lequel ils sont actuellement autorisés peuvent le faire aux frais du Pentagone.

Le secrétaire à la défense Lloyd Austin a ordonné que les actions décrites dans son mémo soient exécutées « dès que possible », notant que toutes les actions doivent être achevées au plus tard à la fin de l’année civile.

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

« Notre plus grande force est constituée de nos gens », a-t-il conclu. « Il n’y a pas de priorité plus élevée que de prendre soin de nos gens, et d’assurer leur santé et leur bien-être. Le ministère de la Défense continuera à évaluer de près nos politiques pour s’assurer que nous continuons à fournir un accès transparent aux soins de santé reproductive, comme il se doit et conformément à la loi fédérale. »

Le ministère de la Défense n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire du Daily Signal.

Le représentant Chip Roy (républicain-Texas) a dénoncé cette décision dans une déclaration au Daily Signal jeudi, déclarant : « Au lieu de se concentrer sur la sécurité nationale, de prendre soin de nos troupes et de défendre notre mode de vie, l’administration Biden est déterminée à utiliser les ressources des contribuables pour aider à tuer des enfants à naître. »

« Il est déjà assez grave que le [ministère des Anciens Combattants] ait violé la loi fédérale en fournissant des avortements ; maintenant, nous avons appris que le ministère de la Défense a l’intention de subventionner les membres des forces armées pour qu’ils traversent les frontières des États pour les obtenir », a-t-il ajouté. « Le Congrès doit demander des comptes à cette administration pour ses politiques effrontées et hostiles à la vie, et nous devons refuser de voter un seul centime supplémentaire pour le ministère de la Défense jusqu’à ce que les gros bras du président Joe Biden annulent complètement ces politiques. »



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.