M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le pâtissier Jack Phillips encore condamné pour refus de fabriquer un gâteau LGBT


Jack Phillips, propriétaire du Masterpiece Cakeshop.

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie)

Jack Phillips, pâtissier de son état et propriétaire du Masterpiece Cakeshop, s’est vu condamné le 15 juin par le juge A. Bruce Jones à une amende de 500 $ pour violation à la loi « anti-discrimination » du Colorado, ayant refusé de cuire un gâteau célébrant la « transition de genre ».

Ce ne sont pas les premières péripéties du pâtissier coloradien, tout à commencer par une poursuite à son encontre, pour refus de fabriquer un gâteau célébrant un « mariage » entre personnes de même sexe, qui se rendit en Cour suprême où on lui rendit justice.

Malgré ce premier succès qui aurait dû calmer l’ardeur des activistes LGBT, M. Phillips fit l’objet d’un deuxième procès, poursuivi par l’État du Colorado après que le même acheteur de gâteau LGBT se vit refuser cette fois un gâteau de « transition » ; finalement, l’État du Colorado laissa tomber l’affaire.

Le même sombre individu décida de poursuivre le pâtissier en justice une troisième fois à son propre compte et a remporté une première victoire devant le juge de district Bruce Jones. L’affaire se rendra-t-elle jusqu’en Cour suprême à nouveau, et si c’était le cas, le pâtissier ne gagnerait-il pas à nouveau ? Cet acharnement judiciaire est des plus obscurs…

Le juge Jones base son jugement sur le principe américain de non-discrimination auquel le client aurait droit contre le principe de liberté de conscience, tout aussi américain, dont se réclame le pâtissier; le premier est censé le remporter sur le second selon le juge.

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire