M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le Parti conservateur chasse une candidate pro-vie pour des propos vieux de 10 ans sur les homosexuels

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : truthseeker08/Pixabay

Décidément, lors des élections, c’est à qui déterrera les paroles (maintenant) politiquement incorrectes les plus vieilles et les plus oubliées. C’est parce que les propos vieux de dix ans de Mme Heather Leung, au sujet des personnes de même sexe s’adonnant à des relations contre nature, ont été tirés du passé que le Parti conservateur l’a illico presto éjectée des rangs de ses candidats, laissant vide la circonscription de Burnaby North-Seymour en Colombie-Britannique. D’après Global news :

Le parti a déclaré vendredi que Mme Heather Leung ne représentera plus [les conservateurs dans] la circonscription de Burnaby North-Seymour, quelques heures après la rediffusion d’une vidéo où on la voit disant que « les homosexuels... recrutent de plus en plus de personnes dans leur camp ».

La vidéo réalisée en 2011 par le journal local Burnaby Now de Burnaby Now lors de manifestations contre une politique du conseil scolaire favorable aux LGBTQ2 montre Mme Leung en train de dénoncer les initiatives anti-intimidation, car promouvant « les actes homosexuels, transsexuels, de toutes sortes » aux élèves.

Mme Leung avait probablement raison dans ce qu’elle avait déclaré, si l'on considère l'endoctrinement LGBTQ2... XYZ actuel qui se trame dans les écoles, dans tout le Canada. Extrait de Burnaby Now :

Mme Leung dit dans la vidéo que les commissaires de l’école de Burnaby « creusent un trou profond et sombre pour la prochaine génération ». Parce que ces homosexuels ne peuvent pas produire la prochaine génération. Ils recrutent de plus en plus de gens dans leur camp. »

L'article continue après cette publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Le Parti conservateur rejette donc Mme Leung, mais, comme son nom est déjà imprimé sur les bulletins de vote et que celle-ci se présente toujours, le nom du parti restera accolé au sien sur ceux-ci, selon Global News :

Samedi, le directeur de campagne de Mme Leung, Travis Trost, toujours entouré d’affiches conservatrices au bureau de campagne, a déclaré que son renvoi n’avait pas changé leurs plans.

« Élections Canada m’a informé que les bulletins de vote sont imprimés, que le nom de Heather est sur le bulletin de vote et que les conservateurs seront joints à son nom, » a-t-il dit.

« Je réalise que c’est une situation bizarre étant donné tout ce qui s’est passé depuis un jour ou deux. Mais elle est sur le bulletin de vote, elle ne se retire pas, et nous allons faire campagne et faire de notre mieux pour nos électeurs actuels et les futurs électeurs possibles de Burnaby North-Seymour. »

Bien que le nom de Leung figure toujours sur le bulletin de vote en tant que candidate conservatrice, le parti a déclaré qu’elle ne recevra aucun appui des conservateurs. Si elle gagne les élections, elle ne fera pas partie du caucus conservateur.

Rajoutons qu'il n'est plus possible de présenter de nouveaux candidats à une date aussi proche du vote... ainsi, pour éviter le blâme des médias et des autres partis, le parti conservateur a préféré renoncer à un comté plutôt que d'endosser ou de tolérer les positions de cette candidate ; c'est ce qui s'appelle se tirer dans le pied.

Mme Leung serait pro-vie, car sur ce qu’on appelle les réseaux sociaux, elle « s’est déclarée opposée à l’avortement, y compris en cas de viol », écrit le Journal de Montréal.

Publicité



Laissez un commentaire