M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Les médecins insistaient pour que Vanellope fût avortée parce que sont cœur serait hors de sa cage thoracique. Voyez comment elle va maintenant

vanellope-X.JPGVanellope Hope Wilkins.

Par Micaiah Bilger (LifeNews) — Traduit par François Volff

La petite Vanellope Hope Wilkins ne serait pas vivante aujourd'hui si sa mère avait écouté les demandes répétées de ses médecins de se faire avorter.

À seulement neuf semaines de grossesse, Vanellope a été diagnostiquée d'un cœur ectopique, un état où le cœur se développe en dehors de la poitrine, rapporte le Daily Mail . Les médecins ont conseillé à Naomi Findlay, de Nottingham, en Angleterre, d'avorter de sa fille à naître après avoir dit que Vanellope avait des chances de survie « presque nulles ».

Wilkins a refusé, malgré des pressions répétées pour accepter l'avortement, et aujourd'hui, le bébé Vanellope est vivant et s'améliore chaque jour.

« On nous a dit que notre meilleur pari était d'avorter, et tout mon univers est tombé en miettes », a déclaré Dean Wilkins, le père de Vanellope.

Findlay a décrit la pression qu'ils subissaient pour choisir l'avortement.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

« De toutes façons, c'était: "les chances de survie sont quasi inexistantes, la seule option est d'avorter, nous pouvons offrir un accompagnement" et des choses comme ça », a-t-elle déclaré. « A la fin, j'ai simplement dit que l'avortement n'est pas une option pour moi. Si la mort devait arriver naturellement, alors qu'il en soit ainsi ».

Plusieurs semaines plus tard, la famille britannique a trouvé une lueur d'espoir pour leur fille. Des scanners effectués à 13 et 16 semaines de grossesse ont révélé que Vanellope « semblait essentiellement normale », sauf pour son cœur, selon le rapport.

Le Dr Frances Bu'Lock, cardiologue pédiatre consultant à l'hôpital Glenfield de Leicester, a dirigé l'équipe qui a œuvré pour sauver la vie de Vanellope.

« Il a été décidé que l'accouchement par césarienne serait le meilleur moyen de réduire les risques d'infection, les risques de traumatisme ou d'écrasement du cœur lors de l'accouchement, et qu'une intervention chirurgicale pour couvrir le cœur serait nécessaire immédiatement après la naissance du bébé. » A déclaré Bu'Lock.

Le 22 novembre, un mois avant terme, Vanellope est née par césarienne et a été immédiatement transférée en chirurgie. Findlay a dit qu'elle se sentait si soulagée quand Vanellope est sorti de l'utérus en pleurant. Cependant, elle n'avait pas beaucoup de temps pour voir sa fille nouveau-née. Vanellope a été transportée à la salle d'opération où une équipe de 50 médecins, infirmières et sages-femmes a travaillé pour sauver sa vie, selon le rapport.

vanellope-1.jpgVanellope Hope Wilkins

« Environ 50 minutes après la naissance, Vanellope était suffisamment stable pour être transférée à l'amphithéâtre principal - où les équipes chirurgicales ont commencé à remettre tout son cœur dans sa poitrine.

Ils ont soigneusement étiré le trou dans sa poitrine, de la taille d'une pièce de deux penny pour créer plus d'espace pour le cœur, et ont installé une membrane protectrice sur l'organe battant.

Pendant les neuf jours qui suivirent, le cœur de Vanellope, allongée sur le dos en soins intensifs, s'enfonça progressivement dans le trou de sa poitrine. »

Le rapport poursuit: 

« Vanellope a déjà battu le record de huit sur un million pour avoir la condition de survivre jusqu'à la naissance. La procédure médicale est extrêmement rare car la plupart des mères confrontées à un diagnostic de cœur ectopique se font avorter.

Il n'existe aucun document sur le nombre de fois où l'opération a été effectuée auparavant, mais il semble que ce soit l'une des premières à avoir eu lieu en Grande-Bretagne. »

Vanellope est toujours en convalescence à l'hôpital, mais ses médecins ont dit que ses chances de survie augmentent chaque jour.

« Je suis contente de m'être accrochée de toutes mes forces pour ne pas avorter », a déclaré sa mère. « Je ne pensais vraiment pas que mon bébé allait survivre, mais le personnel de Glenfield a été incroyable. Maintenant, en la regardant, je veux juste la prendre et la serrer contre moi et je ne voudrais pas la lâcher ».

vanellope-X.JPG



Laissez un commentaire