M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Automne 2021

mère et enfant

2182.00 $ recueillis -- Objectif : $ 10 000 -- Il reste 7 jours -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Aidez-nous à transmettre l'espérance, qui seule nous donne la force de traverser ces temps cruciaux. Avec votre aide, nous continuerons de faire la promotion de la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Le gouverneur du Texas Greg Abbott signe un projet de loi interdisant l’avortement, protégeant chaque bébé à naître


Gregory Wayne Abbott, gouverneur du Texas.

Par Steven Ertelt (LifeNews) — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : J. Dimas/Flickr

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a signé un autre projet de loi pro-vie au Texas, un projet qui interdirait complètement les avortements si la Cour suprême des États-Unis autorisait les États à le faire.

Abbott a signé la Loi sur la protection de la vie humaine (House Bill 1280). Parfois appelée « trigger bill » [projet de loi déclencheur], cette loi protégerait les bébés à naître en interdisant les avortements complètement ou autant que la Cour suprême des États-Unis le permettra lorsqu’elle renversera l’arrêt Roe v. Wade. L’interdiction entrerait en vigueur 30 jours après la décision de la Cour suprême. Des exceptions seraient autorisées en cas de risque pour la vie de la mère ou d’une « atteinte substantielle à une fonction corporelle majeure ». Les avorteurs qui enfreindraient la mesure seraient passibles d’amendes ou de peines de prison.

« Je signe aujourd’hui une loi qui sauvera les bébés des ravages de l’avortement », a déclaré M. Abbott lors d’une cérémonie de signature. « En vertu de cette loi, dès que l’arrêt Roe v. Wade sera annulé, les avortements seront interdits dans l’État du Texas. »

Le Dallas Morning News rapporte que le sénateur d’État Angela Paxton (républicain-McKinney), qui a rédigé le projet de loi, a déclaré que le Texas devait protéger les droits de tous les êtres humains.

« Je crois que tous les Texans méritent d’avoir l’occasion de vivre leur vie, de jouir de leur liberté et de rechercher le bonheur », a déclaré Paxton lors d’une audition au Sénat. « Je crois que le projet de loi de la Chambre 1280... est le moyen approprié pour s’assurer que ce droit est immédiatement protégé si la Cour suprême renverse le précédent actuel. »

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement - Automne 2021

2182.00 $ recueillis -- Objectif : $ 10 000 -- Il reste 7 jours -- Merci de votre générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie

En mai, le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a signé un projet de loi visant à interdire les avortements dès que le cœur d’un bébé à naître commence à battre.

La loi Texas Heartbeat abolira les avortements volontaires dès la sixième semaine, lorsque les battements de cœur de l’enfant à naître sont détectables à l’aide de méthodes conformes à la pratique médicale courante. Elle entrerait en vigueur le 1er septembre 2021.

Un groupe pro-vie espère que d’autres projets de loi pro-vie seront adoptés à l’Assemblée législative dans un avenir proche.

« Le mouvement pro-vie a eu une session régulière solide, mais il y a encore des projets de loi qui sauvent des vies et que nous devons adopter de toute urgence. La stratégie d’abolition du Texas et la fin de la règle des 10 jours ont pris de l’ampleur mais doivent encore franchir la ligne d’arrivée. Il n’y a aucune raison de laisser passer ces occasions supplémentaires de sauver des enfants, des femmes et des patients vulnérables innocents », a déclaré Kimberlyn Schwartz, directrice des médias et de la communication de Texas Right to Life, à LifeNews.com.

Pendant ce temps, les militants de l’avortement ont critiqué les législateurs de l’État de s’être concentrés sur les protections des bébés à naître plutôt que sur d’autres crises au Texas.

« HB 1280 est une loi de déclenchement destinée à interdire l’avortement au Texas si Roe v. Wade est annulé, mais il s’agit d’une situation hypothétique », a déclaré Diana Gomez, responsable du plaidoyer pour Progress Texas. « Roe v. Wade est toujours la loi du pays et l’avortement est légal au Texas. Ce qui n’est pas hypothétique, ce sont les milliers de vies perdues à cause de la pandémie de COVID-19 et les millions de Texans qui ne sont pas assurés. Au lieu d’adopter des lois destinées à répondre à des situations hypothétiques, les législateurs devraient se concentrer sur la réalité. »

Mais les défenseurs et les législateurs pro-vie reconnaissent que l’avortement présente également une crise. Rien qu’en 2019, plus de 56 600 bébés à naître ont été avortés au Texas, selon les statistiques sanitaires de l’État.

Le précédent actuel de la Cour suprême oblige les États à autoriser les avortements jusqu’à ce que le bébé soit viable en dehors de l’utérus. Cet arrêt fait des États-Unis l’un des sept seuls pays au monde à autoriser les avortements à la demande. Depuis 1973, date de l’arrêt Roe de la Cour suprême, plus de 62 millions de bébés à naître ont été avortés.

Une fois que le gouverneur aura signé le projet de loi, le Texas rejoindra une dizaine d’autres États dotés de lois similaires interdisant les avortements, selon l’institut pro-avortement Guttmacher.

Les défenseurs de la vie espèrent et les militants de l’avortement craignent que la Cour suprême n’annule Roe dès l’année prochaine.

La semaine dernière, les juges ont accepté d’entendre une loi du Mississippi de 2018 qui interdit les avortements après 15 semaines de grossesse. Dans l’affaire Dobbs v. Jackson Women’s Health Organization, il s’agit de savoir « si toutes les interdictions d’avortement volontaire avant le seuil de la viabilité sont inconstitutionnelles ».

Nombreux sont ceux qui pensent que cette affaire constitue un défi direct à l’arrêt Roe v. Wade et qu’elle pourrait être utilisée pour le renverser.

Entre-temps, le Texas prend d’autres mesures pour protéger les bébés à naître et soutenir les mères dans le besoin. La semaine dernière, M. Abbott a signé une loi interdisant l’avortement dès que le rythme cardiaque d’un bébé à naître est détectable. Près de 30 villes du Texas ont également adopté des ordonnances interdisant les avortements dans leurs limites. Les législateurs de la Chambre d’État ont également approuvé une augmentation de 20 millions de dollars du financement des programmes qui fournissent des services de soutien gratuits aux femmes enceintes et aux parents.

Campagne de financement - Automne 2021

Merci de votre générosité. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire