M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le gouverneur du Mississippi signe un projet de loi interdisant l'avortement des bébés dont le cœur bat


Phil Bryant, gouverneur du Mississippi.

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie

L’État du Mississippi rejoint le cortège d’États américains qui promulguent des lois protégeant l’enfant à naître à divers stades de son développement, se basant en général sur le battement cardiaque qui est détectable lors de la 6e semaine. Bien qu’acceptant des exceptions et ne protégeant pas l’enfant à naître dès sa conception, cette loi est plutôt un progrès par rapport à l’état actuel des choses dans ce domaine. Cette loi sera sans doute contestée devant les tribunaux comme d’innombrables lois pro-vie qui ont été annulées de cette manière. La Cour suprême des États-Unis, récemment recomposée, sera-t-elle favorable à la Vie? Extrait de LifeSiteNews :

Le Mississippi s'est joint jeudi à une liste croissante d'États, qui interdisent l'avortement dès que le battement de cardiaque fœtal peut être détecté, son gouverneur républicain Phil Bryant signant la mesure en loi. 

Les sénateurs de l'État ont approuvé le texte final du projet de loi mardi, qui ne prévoit des exceptions que pour sauver la vie d'une femme ou pour prévenir des dommages à une « fonction corporelle majeure ». Les contrevenants pourraient voir leur permis médical suspendu ou révoqué. M. Bryant, qui a fait de nombreuses déclarations en faveur du projet de loi, l'a signé en loi le 21 mars, rapporte l'Associated Press. Elle entrera en vigueur le 1er juillet. 

Il ne serait pas « nécessaire » de tuer un enfant à naître pour sauver la vie de sa mère, ce qui serait de toute façon justifier les moyens par la fin, mais bien au contraire, selon de nombreux obstétriciens-gynécologues. LifeSiteNews continue plus loin : 

« Le projet de loi Heartbeat est populaire parce que tout le monde sait que le battement du cœur est un signe de vie », a déclaré le Dr Jameson Taylor, vice-président des politiques du groupe [Mississippi Center for Public Policy]. « L'honnêteté intellectuelle et scientifique exige une remise en question de Roe, une décision vieille de 50 ans fondée sur une science ancienne. Les ultrasons 3-D et 4-D montrent aux femmes que leur enfant à naître est vivant. À six semaines, l'enfant a un cœur qui bat. Peu de temps après, il peut percevoir la lumière, bouger, entendre et goûter. »

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire