M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

La gouverneure de New York dit des vaccins covid-19 que « cela vient de Dieu »…


L'inénarrable Kathy Hochul, gouveneur de New York, proclamant l'origine « divine » du vaccin covid...

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie)

La nouvelle gouverneure démocrate de New York Kathy Hochul, remplaçant le démocrate Andrew Cuomo qui a dû démissionner à cause de scandales de harcèlement sexuel (sans compter que les nombreux décès survenus en maisons de soins pour personnes âgées sont sans doute attribuables à ses politiques « sanitaires »), a déclaré, lors d’une allocution prononcée au Christian Cultural Center où elle a assisté au service, que les vaccins covid-19 venaient de Dieu, et que pour cela « nous devons dire, merci, Dieu »… Selon le site du gouvernement de l’État de New York :

Nous ne sommes pas sortis de cette pandémie. J’aurais aimé que ce soit le cas, mais j’ai beaucoup prié Dieu pendant cette période et, vous savez quoi, Dieu a répondu à nos prières. Il a fait en sorte que les hommes et les femmes les plus intelligents, les scientifiques, les médecins, les chercheurs trouvent un vaccin. Cela vient de Dieu pour nous et nous devons dire, merci, Dieu. Merci. Et je porte tout le temps mon collier « vacciné » pour indiquer que je suis vaccinée. Vous tous, oui, je sais que vous êtes vaccinés, vous êtes les plus intelligents, mais vous savez qu’il y a des gens dehors qui n’écoutent pas Dieu et ce qu’Il veut [pour nous]. Vous savez qui ils sont.

J’ai besoin que vous deveniez mes apôtres. J’ai besoin que vous sortiez, que vous en parliez et que vous disiez : Nous nous devons les uns aux autres. Nous nous aimons les uns les autres. Jésus nous a appris à nous aimer les uns les autres, et comment montrer cet amour ? En se souciant suffisamment de l’autre pour lui dire : S’il te plaît, prends le vaccin parce que je t’aime et que je veux que tu vives.

Ainsi, pour Mme Hochul, les vaccins covid-19 sont divinement inspirés, voulus, donnés ! Comment un produit qui a été développé, produit ou testé sur des lignées cellulaires de bébés avortés, donc relevant d’un mal intrinsèque, peut-il être voulu par Dieu ? Cela m’échappe… En outre en l’absence de besoin de tels vaccins et en présence des effets secondaires dont ils sont l’origine, comment peut-on les considérer comme bénéfiques ?

Mais pour Mme Hochul, nous devons même dire « Merci, Dieu. Merci » pour ce remède divinement inspiré ! Pour ma part, je Le supplierais plutôt de m’accorder la grâce de ne pas être forcé pas des autorités insensées à me faire injecter une substance douteuse et dangereuse.

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Selon Mme Hochul, puisque cela vient de Dieu, ceux qui refusent la piqûre « n’écoutent pas Dieu ». En d’autres termes, ils désobéissent à Dieu en refusant le vaccin covid qu’Il nous aurait envoyé.

Mais cela prend (sacrilègement) des proportions de Révélation quand elle proclame : « J’ai besoin que vous deveniez mes apôtres » pour répandre la bonne nouvelle du vaccin salvateur à ceux qui refusent le salut. Ainsi, mais ce n’est pas tout à fait nouveau, la lutte contre la « pandémie » prend des tournures de religion, et le vaccin en particulier de sacrement, nécessaire afin « que tu vives »…

C’est cette même Kathy Hochul qui veut forcer le personnel médical à se faire vacciner, menaçant de renvoi les non-vaccinés. Ceci a eu, entre autres résultats, que la maternité d’un hôpital new-yorkais a fermé, faute de personnel… C’est, selon LifeSiteNews, 83 000 soignants qui pourraient être mis à la porte pour refus d’injection ou 16 % du personnel médical de tout l’État de New York. Si c’est par manque de moyen médical que l’on craindrait de succomber à la « pandémie », les moyens employés sont vraiment contre-indiqués.

Heureusement, mais momentanément, un juge a suspendu jusqu’au 12 octobre le décret de Mme Hochul qui ôtait la possibilité de recourir à l’exemption religieuse face au vaccin covid. Cette injonction a été obtenue par dix-sept soignants, principalement des catholiques, qui avaient intenté une poursuite contre la gouverneure, le procureur général de New York et le Département de la Santé, avec l’aide de l’avocat Christopher Ferrara (écrivain et philosophe catholique de première force) de la Thomas More Society. Par ailleurs, on peut voir sur cette vidéo M. Ferrara discuter de l’hallucinante déclaration de Mme Hochul.

Maintenant Mme Hochul a déclaré l’état d’urgence et a suggéré qu’elle pourrait faire appel aux troupes « médicalement entraînées » de la Garde nationale…

Je ferai une dernière remarque sur la nouvelle religion de Mme Hochul, c’est que dans celle-ci on cherche à forcer les gens à y adhérer par le biais des « sacrements » instaurés par le magistère de l’OMS : masques, désinfectant, tests, distanciation, confinement, isolation, et par-dessus tout, le vaccin. Tandis que dans l’Église, l’adhésion à la foi catholique doit toujours être volontaire : on ne baptise pas de force ou sous la contrainte.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire