M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le gouverneur d’Illinois signe une loi instaurant une «éducation sexuelle» explicite qui promeut l’avortement

Par Micaiah Bilger (LifeNews) — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Gorodenkoff/AdobeStock

Le gouverneur de l’Illinois, J.B. Pritzker, a signé vendredi un projet de loi mettant en place une éducation sexuelle qui promeut l’avortement, ignorant les plaintes des démocrates et des républicains concernant ce programme au contenu sexuellement explicite qui sera imposé aux enfants dès la maternelle.

Breitbart rapporte que Pritzker a fait l’éloge du projet de loi 818 du Sénat de l’État comme d’une initiative qui « aidera à garder nos enfants en sécurité ».

La nouvelle loi, qui entre en vigueur immédiatement, exige que les écoles publiques qui dispensent une éducation sexuelle suivent les normes nationales d’éducation sexuelle. Les parents peuvent en faire dispenser leurs enfants.

Les normes nationales d’éducation sexuelle ont été élaborées par des groupes de promotion de l’avortement, dont Planned Parenthood, Sister Song et Advocates for Youth. Ces « normes » enseignent aux enfants que l’avortement n’est qu’une « procédure médicale ou chirurgicale qui met fin à une grossesse » et leur indiquent comment trouver des centres d’avortement dans leur région.

M. Pritzker a affirmé que la nouvelle loi allait « moderniser » l’éducation sexuelle dans l’État et « garantir que des leçons importantes comme le consentement et la sécurité sur internet soient enseignées dans les salles de classe ».

« En travaillant ensemble, nous continuerons à renforcer notre système éducatif et à offrir l’avenir brillant que nos enfants méritent », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Cependant, la loi a été repoussée par des législateurs républicains et démocrates ainsi que par des parents préoccupés.

L'article continue ci-dessous...
Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Selon Breitbart :

Le représentant de l’État Tony McCombie (républicain) a déclaré lors du débat sur le projet de loi en mai que l’objectif de l’éducation sexuelle « est d’aider les jeunes à grandir en ayant des relations plus saines avec l’autre sexe pour devenir des adultes plus sains ».

« [Le projet de loi] n’est pas adapté à l’âge, il est sexuellement explicite », a-t-il affirmé.

Le représentant de l’Illinois, Fred Crespo (démocrate), s’est dit préoccupé par le fait qu’aucun autre État n’ait adhéré aux normes NSES.

« La chose qui me dérange le plus est que, je sais que c’est permissif, mais nous disons aux écoles que si vous n’utilisez pas ces normes, vous ne pouvez pas enseigner l’éducation sexuelle », a-t-il ajouté.

Pendant ce temps, Planned Parenthood Illinois Action félicite le gouverneur sur Twitter d’avoir signé le projet de loi.

« Les jeunes de l’Illinois recevront désormais une éducation inclusive en matière de santé personnelle, de sécurité et de sexualité, sans honte ni stigmatisation », a écrit le groupe pro-avortement.

En réalité, la nouvelle loi va imposer des contenus obscènes et une apologie de l’avortement aux enfants dès leur plus jeune âge. Dès l’école maternelle, les enfants apprendront à « définir le genre, l’identité de genre et les stéréotypes de rôle de genre », indique le rapport.

Au collège, les enfants commenceront à apprendre que l’avortement est une « option de grossesse » normale et acceptable.

Selon le rapport sur les normes nationales d’éducation sexuelle : « À la fin de la 8e année, les élèves [d’environ 13 ans] doivent être capables de décrire les tests de grossesse, les signes d’une grossesse et les options de grossesse, y compris l’éducation des enfants, l’avortement et l’adoption ».

En 9e et 10e années, les élèves devront analyser les lois de l’État et les lois fédérales sur l’avortement, « identifier des sources médicalement exactes » sur l’avortement et identifier les établissements pratiquant l’avortement dans leur région.

Il ressort clairement du rapport que ces « sources médicalement exactes » incluent les centres d’avortement et les groupes de promotion de l’avortement.

Le rapport remercie Planned Parenthood d’avoir fourni des documents et des écrits pour les normes nationales d’éducation sexuelle, ainsi que la directrice nationale de l’éducation de Planned Parenthood, Sonya Norsworthy, pour ses « précieuses contributions et ses commentaires sur les versions préliminaires » du rapport.

Monica Cline, ancienne instructrice d’éducation sexuelle de Planned Parenthood, devenue par la suite pro-vie, a déclaré précédemment à Breitbart que les normes nationales d’éducation sexuelle ne sont rien d’autre que de la maltraitance d’enfants.

« En regardant les normes et les ressources que les National Sex Education Standards fournissent, les États qui encouragent l’adoption de ce contenu préconisent l’abus de nos enfants en exposant nos enfants à des notions sexuelles obscènes et à des idées inappropriées pour leur âge », a déclaré Cline. « En d’autres termes, ils suscitent la curiosité de nos enfants et les préparent à l’activité sexuelle. »

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire