M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le gouvernement Trudeau va fournir jusqu’à 75 000 $ pour les « chirurgies trans » des employés fédéraux dans le cadre d’une nouvelle entente médicale

Par LifeSiteNews — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Pete/Flickr

17 août 2022 — Le gouvernement Trudeau jette davantage d’argent des contribuables aux groupes de pression transgenres, cette fois sous la forme d’un accord avec les syndicats pour ajouter jusqu’à 75 000 $ de couverture pour les « soins d’affirmation du genre » au Régime de soins de santé de la fonction publique.

Les « soins d’affirmation du genre » sont l’expression orwellienne que les militants transgenres utilisent pour décrire les opérations de changement de sexe et l’hormonothérapie. L’accord intervient après quatre ans de négociations. Le Comité des partenaires du Régime de soins de santé de la fonction publique a envoyé sa recommandation au Conseil du Trésor le 3 août.

Selon un communiqué de presse du gouvernement Trudeau du 8 août :

Le régime modernisé offre un soutien accru aux membres sans coût supplémentaire pour les contribuables.

Les nouvelles caractéristiques du régime comprennent un soutien accru à la santé mentale et au bien-être, comme une couverture accrue des services psychologiques et un élargissement des fournisseurs de services de santé mentale. Pour la première fois, une couverture sera offerte pour l’affirmation du sexe, ce qui fait du gouvernement du Canada un chef de file en matière de modernisation des prestations de soins de santé pour les employés.

Le nouveau régime à vie couvrira près de 1,5 million de personnes dans la fonction publique fédérale, y compris les retraités. Mona Fortier, la présidente du Conseil du Trésor, a déclaré que le nouveau régime pro-transgenre était une preuve de plus de l’approche avant-gardiste du Canada sur ces questions.

« Nos employés, actuels et anciens, bénéficieront de l’un des régimes de soins de santé du secteur public les plus modernes au monde, avec un soutien pour les services de santé mentale et l’affirmation du genre, conformément à notre engagement à défendre la diversité et l’inclusion dans la fonction publique », a-t-elle déclaré.

Cette décision ne fait qu’ajouter au bilan de longue date du gouvernement Trudeau en matière de mise en œuvre du programme LGBT, qu’il ne cesse de vanter au pays et à l’étranger. Les libéraux tiennent à jour une liste de leurs principales réalisations sur leur page d’accueil :

  • Adoption d’une loi fédérale interdisant la discrimination fondée sur « l’identité et l’expression sexuelles ».
  • Trudeau défilant dans le défilé de la Fierté.
  • Trudeau et d’autres députés libéraux hissant le drapeau de la Fierté sur la colline du Parlement.
  • Excuses de M. Trudeau aux Canadiens LGBT victimes de discrimination dans le passé en raison de « lois, politiques et pratiques fédérales ».
  • Octroi de plus de 20 millions de dollars de l’argent des contribuables aux groupes LGBT pour l’organisation communautaire.

Adoption de la prétendue « interdiction de la thérapie de conversion », qui rend également illégal le fait que les personnes souffrant d’attirance indésirable pour le même sexe ou de dysphorie de genre reçoivent l’aide qu’elles désirent

Création du « tout premier plan d’action fédéral LGBTQ2 qui guidera le travail du gouvernement fédéral sur les priorités des Canadiens LGBTQ2 ».

Si vous pensez que tout cela va changer sous un éventuel gouvernement de Pierre Poilievre, détrompez-vous. Pierre Poilievre a voté deux fois en faveur de l’interdiction des thérapies de conversion, la première fois alors que la grande majorité du caucus conservateur avait fait pression pour fixer la définition de la thérapie de conversion dans l’interdiction afin de s’assurer que les conversations pastorales et parentales ne seraient pas également rendues illégales. Les conservateurs de l’acabit de Poilievre ont généralement tendance à conserver le statu quo créé par les progressistes, et l’on peut donc affirmer sans risque de se tromper qu’avec lui toutes les politiques de Trudeau en faveur du programme LGBT seront permanentes.

Comme nous le disons au sujet de Rachel Notley en Alberta, les progressistes comprennent une chose et ils la comprennent bien — quand vous avez le pouvoir, faites des progrès. Lorsque vous perdez le pouvoir, vos adversaires laisseront probablement vos réalisations telles quelles, et vous pourrez reprendre là où vous vous êtes arrêté lorsque l’électorat s’en lassera. Mètre par mètre, vous avancez sur le terrain — tandis que les conservateurs finissent par être simplement des libéraux conduisant à la limite de vitesse.



Laissez un commentaire