M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le gouvernement Biden va autoriser les pharmacies à délivrer des « médicaments » pour avorter à domicile

Par Léo Kersauzie (Médias-Presse-Info)

Etats-Unis – La Food and Drug Administration (FDA) a introduit mardi un changement réglementaire qui permettra aux pharmacies de détail de proposer des pilules abortives. Les groupes pro-vie vont se mobiliser pour organiser un boycott des chaînes pharmaceutiques qui proposent ce matériel abortif.

Dans le cadre du changement réglementaire, les pharmacies qui obtiennent la certification pourront distribuer la mifépristone — qui est utilisée avec le misoprostol dans les avortements du premier trimestre — directement aux patientes après avoir reçu une ordonnance d’un professionnel de la santé certifié, annonce Danco Laboratories, l’un des fabricants de la pilule.

La mifépristone est approuvée par la FDA aux États-Unis dans le cadre du programme REMS (Risk Evaluation and Mitigation System). Auparavant, la mifépristone ne pouvait être délivrée que dans les cliniques, les cabinets médicaux et les hôpitaux ou sous la supervision d’un professionnel de la santé agréé.

Alors même que de plus en plus d’États américains interdisent ou restreignent l’avortement, les autorités fédérales se jettent à corps perdu dans une contre-offensive mortifère.

L'article continue ci-dessous...
Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

« À une époque où les gens à travers le pays ont du mal à obtenir des soins d’avortement, cet amendement est d’une importance cruciale pour élargir l’accès aux services d’avortement médicamenteux et fournira aux prestataires de soins de santé une méthode supplémentaire pour offrir à leurs patients une option sûre et efficace pour mettre fin à une grossesse précoce », a déclaré Danco, le fabricant du Mifeprex, dans un communiqué.

« La possibilité d’accéder aux médicaments d’avortement prescrits par correspondance ou de les récupérer en personne dans une pharmacie comme toute autre ordonnance change la donne pour les personnes qui tentent d’accéder aux soins de santé de base », a commenté Alexis McGill Johnson, président et chef de la direction de la Planned Parenthood Federation of America.

Le boycott, riposte des pro-vie

« L’administration Biden a une fois de plus montré qu’elle accorde plus d’importance aux profits de l’industrie de l’avortement qu’à la sécurité des femmes et à la vie des enfants à naître. Les militants de l’avortement veulent transformer chaque bureau de poste et pharmacie en une entreprise d’avortement, et la FDA de Biden est un complice volontaire », a réagi la présidente de Pro-Life America.

Les principaux groupes pro-vie devraient lancer des boycotts nationaux exhortant tous les Américains pro-vie à boycotter ces pharmacies jusqu’à ce qu’elles cessent de vendre les dangereuses pilules abortives.



Laissez un commentaire