M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le film Unplanned sortira dans plus de 24 cinémas au Canada, dont au Québec

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Image : Capture d'écran de la bande-annonce du film Unplanned sur YouTube.

Signez la pétition : M. Guzzo, nous voulons Unplanned !

Le film pro-vie Unplanned, qui raconte la conversion d’Abby Johnson, de directrice d’avortoir de Planned Parenthood qu’elle était à directrice du groupe pro-vie And Then There Were None, sortira dans plus de 24 cinémas à travers le Canada, d’après Le Soleil :

Plus de 24 cinémas à travers le pays — dont au Québec — doivent projeter « Unplanned » pendant une semaine à partir du 12 juillet, un film qui a suscité un débat intense lors de la sortie américaine du studio de production chrétien Pure Flix.

Des proavortements veulent manifester, selon Le Soleil :

BJ McKelvie, pasteur et président du distributeur canadien établi à Fredericton, Cinedicom, a affirmé que certains groupes avaient signifié leur intention de manifester contre le film, mais qu’il y aurait aussi des gens qui le soutiendraient.

« Nous avons une entreprise qui fait l’objet d’une surveillance particulière, alors il va y avoir de la sécurité là-bas. Il s’agit de The Movie Mill à Lethbridge, en Alberta. Il est regrettable qu’elle ait reçu beaucoup de menaces, beaucoup de courriels », a fait valoir M. McKelvie.

Le film a déjà suscité les réactions passionnées de groupes opposés sur cette question aux États-Unis.

L'article continue après cette publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Comme il est vrai que l’avortement est souvent un choix suivant des passions non contrôlées, serait-il étonnant que le débat soit passionné, surtout du côté de ceux qui en sont les partisans ?

Une cote injuste par rapport aux autres films. Extrait du journal Le Soleil :

Au Canada, la cote varie d’une province à l’autre. En Alberta, par exemple, il a reçu une classification 14A avec un avertissement de « contenu dérangeant », selon le site web de Cineplex, alors qu’en Colombie-Britannique, le film a une cote PG — Surveillance parentale conseillée. Il semble qu’au Québec, la cote sera « R », pour interdiction aux personnes âgées de moins de 18 ans.

Combien de mauvais films qui n’auraient jamais dû être projetés en salle n’ont reçu aucune cote ? Sans doute ce film n’est pas pour les enfants, mais à quelle propagande pro-avortement ceux-ci ne sont-ils pas soumis dès le jeune âge ? Les jeunes filles ne peuvent-elles pas se faire avorter avant dix-huit ans ? Si Unplanned ne doit pas être vu par les moins de dix-huit ans, alors beaucoup d’autres films, à plus forte raison et en toute justice, devraient leur être interdits.

Signez la pétition : M. Guzzo, nous voulons Unplanned !

Finalement Cineplex s’est décidé à montrer le film dans ses cinémas. Extrait du journal Le Soleil :

Le film sera projeté dans des cinémas Cineplex et Landmark, ainsi que dans certains cinémas indépendants au Canada […]

La société de M. McKelvie, fondée il y a 61 ans par son défunt père, est généralement un courtier en cinéma. « Unplanned » marque sa première participation en tant que distributeur de films.

Cinedicom et la société de production américaine Soli Deo Gloria Releasing collaborent pour garantir les fonds nécessaires à la distribution au Canada.

M. McKelvie a indiqué que quelques salles au pays ont refusé de présenter le film.

« Je pense que certaines petites villes sont un peu inquiètes quant aux éventuels contrecoups », a-t-il estimé.

« C’est un sujet d’actualité, un film d’actualité et j’ai probablement reçu des centaines de lettres de soutien. Mais j’ai aussi reçu des lettres de protestation et des appels téléphoniques.

Publicité



Laissez un commentaire