M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le Conseil scolaire catholique MonAvenir de Toronto décide d’arborer le drapeau LGBT dans les écoles au mois de juin

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) ― Photo : Trey Musk/Unsplash

Le Conseil scolaire catholique MonAvenir de Toronto a décidé d’arborer le drapeau LGBT dans ses écoles, durant tout le mois de juin 2021, à l’initiative d’« élèves conseillers » agissant au nom de plusieurs « conseils d’élèves », selon un communiqué sur le site du conseil scolaire :

À compter du 1er juin 2021, le drapeau arc-en-ciel sera hissé devant toutes les écoles secondaires du Conseil scolaire catholique MonAvenir et ce, durant tout le mois de juin.

Cette décision a été entérinée par la Table du Conseil lors de sa réunion du 26 mai 2021. La motion a été présentée suite aux démarches des élèves conseillères qui ont agi au nom des élèves du secondaire, à la demande de plusieurs conseils d’élèves.

Le drapeau arc-en-ciel est un symbole qui souligne l’importance de reconnaître les droits et la voix des personnes LGBTQIA+. Ce drapeau a été remis aux écoles secondaires sous deux formes : le drapeau arc-en-ciel « classique » et le drapeau « Franco Fierté », qui est un drapeau franco-ontarien aux couleurs de l’arc-en-ciel. Chaque école décidera lequel sera hissé chez elle.

Le prétexte de ce geste aucunement catholique ? Arborer le drapeau LGBT symboliserait les valeurs « catholiques » de la communauté scolaire, à l’endroit particulier des gens se revendiquant comme étant LGBT :

Les élèves conseillères voient dans le lever du drapeau arc-en-ciel une célébration des valeurs qui animent leur communauté scolaire catholique.

« Apprendre à vivre ensemble en célébrant notre diversité fait partie de notre ADN », a soulevé Sophia Joseph. « Depuis notre plus jeune âge, on nous enseigne à tendre la main à notre prochain, à la manière de Jésus. Affirmer notre solidarité avec la communauté LGBTQIA+ va de soi ».

Si le Christ tendait la main à quelqu’un (lors de son ministère sur la terre), ce ne pouvait être qu’à un pécheur, puisque nous sommes tous pécheurs. Donc, quand le Christ tendait la main à un pécheur, quel qu’il soit, c’était pour le sauver de ses péchés, pour lui donner le salut éternel — et non l'approuver dans ses turpitudes. La « communauté LGBTQIA+ » prônant diverses dépravations qui crient vengeance au ciel, on ne saurait lui tendre la main que pour lui demander d’abandonner ces péchés monstrueux, pour se convertir. Non ! affirmer sa solidarité avec la « communauté LGBTQIA+ » ne va pas de soi, et arborer le drapeau LGBT c’est approuver leurs péchés.

Si vous désirez écrire, téléphoner au Conseil scolaire catholique MonAvenir ou communiquer avec lui pour manifester votre désaccord respectueux au sujet de sa décision d’arborer le drapeau LGBT, voici les coordonnés :

SIÈGE SOCIAL
110, avenue Drewry
Toronto (Ontario) M2M 1C8
Tél. : 416-397-6564 ou 1-800-274-3764
Téléc. : 416-397-6576
Courriel : [email protected]

Publicité
Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire