M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le cardinal Burke nous met en garde et nous parle du plan diabolique du covid et de la Grande Réinitialisation à venir

Par le Cardinal Raymond Leo Burke (Blogue de Guy Boulianne) — Photo : Alpha News/YouTube

Loué soit Jésus-Christ. Nous venons à Notre-Dame de Guadalupe le jour de sa fête avec le cœur troublé et lourd. Notre nation traverse une crise qui menace son avenir libre et démocratique. La propagation mondiale du matérialisme marxiste, qui a déjà causé la destruction et la mort de tant de personnes et qui a menacé les fondements de notre nation pendant des décennies et semble maintenant s’emparer du pouvoir gouvernant notre nation pour réaliser des gains économiques. Nous, en tant que nation, nous nous sommes autorisés à devenir dépendants du Parti communiste chinois et de l’idéologie, totalement opposés aux fondations chrétiennes sur lesquelles les familles et notre nation restent en sécurité et prospèrent.

Je parle des États-Unis d’Amérique, mais il est évident que de nombreuses autres nations sont en proie à une crise similaire, des plus alarmantes. Ensuite, il y a le mystérieux virus de Wuhan, sur la nature et la prévention duquel les médias nous donnent quotidiennement des informations contradictoires. Ce qui est clair, cependant, c’est qu’il a été utilisé par certaines forces hostiles aux familles et à la liberté des nations pour faire avancer leur programme diabolique. Ces forces nous disent que nous sommes maintenant les sujets de la soi-disant grande réinitialisation, la nouvelle normalité qui nous est dictée par leur manipulation des citoyens et des nations, par l’ignorance et la peur.

L'article continue ci-dessous...
Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Or nous sommes censés trouver, dans une maladie et sa prévention, le moyen de comprendre et de diriger nos vies plutôt qu’en Dieu, et dans son plan pour notre salut. La réponse de nombreux évêques et prêtres et de nombreux fidèles a manifesté un manque cruel de catéchèse solide. Tant de gens dans l’église semblent ne pas comprendre comment le Christ continue son œuvre salvatrice en temps de peste et d’autres désastres. De plus, notre sainte Mère l’Église, l’épouse immaculée du Christ, dans laquelle le Christ est toujours à l’œuvre pour notre rédemption éternelle, est assaillie de rapports de corruption morale, en particulier en ce qui concerne les sixième et septième commandements, qui semblent augmenter de jour en jour.

Dans notre propre pays, les rapports sur Theodore McCarrick ont à juste titre tenté de nombreux catholiques dévoués à remettre en question les bergers qui, conformément au plan du Christ pour l’église, doivent être leurs guides sûrs en enseignant les vérités de la foi, en les conduisant dans l’adoration appropriée de Dieu et dans la prière envers lui, et en les guidant au moyen de la discipline perpétuelle de l’Église. Trop souvent, les fidèles ne reçoivent rien en réponse ou une réponse qui ne soit pas fondée sur des vérités immuables concernant la foi et la morale. Ils reçoivent des réponses qui semblent venir non pas de bergers mais de gestionnaires laïcs.

La confusion concernant ce que l’Église enseigne et exige de nous en accord avec son enseignement, génère des divisions toujours plus grandes au sein du corps du Christ. Tout cela paralyse l’Église dans sa mission de témoignage de la vérité divine et de l’amour divin.

A une époque où le monde n’a jamais eu autant besoin de l’Église pour être un phare à la rencontre du monde, l’Église veut faussement s’accommoder du monde au lieu d’appeler le monde à la conversion en obéissance à la loi divine inscrite dans tout cœur humain et révélée dans sa plénitude dans l’incarnation rédemptrice de Dieu le Fils. Ces graves problèmes, bien sûr, présentent un défi formidable à notre vie chrétienne quotidienne. L’impact de la crise dans le monde et dans l’église est profond pour nous tous. Beaucoup endurent les souffrances les plus douloureuses, physiques, émotionnelles et spirituelles, qu’une telle situation provoque nécessairement.

A une époque où nous avons besoin d’être proches les uns des autres. Dans l’amour chrétien, les forces du monde nous isoleraient et nous feraient croire que nous sommes seuls et dépendants des forces séculaires, ce qui nous rendrait esclaves de leur programme impie et meurtrier.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire