M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le bébé le plus prématuré au monde à survivre, né à 21 semaines, fête son premier anniversaire


Richard Scott William Hutchinson.

Par Nancy Flanders (LiveActionNews) Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo :

Le bébé le plus prématuré au monde à survivre, selon les Records Guinness, vient de fêter son premier anniversaire après être né avec cinq mois d’avance. CNN a présenté l’histoire de Richard Scott William Hutchinson, mais a omis de mentionner le fait qu’il est né à 21 semaines et deux jours et qu’il a survécu, alors même que la Cour suprême des États-Unis se penche sur la question de la viabilité en matière d’avortement. Richard ne pesait que 11,9 onces à la naissance, soit un peu moins qu’une canette de soda.

Sa mère, Beth, a souffert de complications médicales qui ont provoqué un accouchement prématuré ; elle et son mari Rick ont passé le premier mois de la vie de leur fils à se demander s’il allait survivre.

« Quand il est né, ils lui ont donné zéro pour cent de chance de survie », a déclaré Rick à une chaîne locale d’ABC News.

Richard a été placé sous respirateur et sous perfusion et a fait de petits progrès au fil du temps, mais il représentait un défi pour l’équipe médicale du Children’s Minnesota à Minneapolis, car il était le plus jeune patient qu’ils aient jamais soigné. Pourtant, Richard a continué à prendre des forces, et après six mois de soins à l’hôpital, il a pu rentrer chez lui avec ses parents juste à temps pour Noël, en décembre 2020.

« Il est incroyablement rare qu’un bébé de 21 semaines et deux septièmes soit réanimé, sans parler de sa survie », a déclaré le Dr Stacy Kern, néonatologiste de Richard. « Je pense que Richard a surpris tout le monde au Children’s Minnesota. Il nous a appris à quel point les petits bébés comme lui peuvent être robustes. »

L'article continue ci-dessous...
Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

En l’absence de recherches approfondies sur la façon d’aider un bébé né si jeune et si petit, Dr Kern a déclaré que le plus grand facteur était de savoir s’il aurait été possible de le ventiler pour qu’il reçoive de l’oxygène. L’une des principales préoccupations concernant les bébés prématurés est que leurs poumons n’ont pas fini de se développer et que leurs voies respiratoires sont si petites qu’il peut être difficile, voire impossible, de les ventiler.

« Même si Richard est né à 21 semaines et deux septièmes, nous avons pu l’oxygéner et le ventiler, ce qui montre bien qu’il y a encore beaucoup d’inconnues et que nous devons encore apprendre », a expliqué Dr Kern.

Beth espère que le parcours remarquable de Richard aidera les médecins à apprendre comment aider d’autres bébés nés si jeunes. Elle et son mari ont créé une page Facebook dans le but d’aider d’autres parents de prématurés à surmonter les difficultés.

« Richard est ici parce que nous voulions qu’ils essaient, nous voulions qu’ils lui donnent une chance », a déclaré Beth. « Il nous a aussi encouragés à aller de l’avant parce qu’il nous a montré que même les très-petits peuvent être étonnants, audacieux et forts. »

Ramener Richard de l’hôpital à la maison a été un très grand jour, tout comme son premier anniversaire célébré avec la famille et les amis.

« Cela semble irréel », a déclaré Beth au sujet du record Guinness, remporté par son fils, du bébé le plus prématuré à survivre, au monde. « Nous sommes encore surpris. Mais nous sommes heureux. C’est une façon de faire connaître son histoire et de sensibiliser les gens aux naissances prématurées. »

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire