M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

La ville de Padoue demande que les noms des « parents » non biologiques soient rayés des certificats de naissance des bébés


Valeria Sanzani.

Par Clare Marie Merkowsky — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : YouTube

26 juin 2023, Padoue, Italie (LifeSiteNews) — Un magistrat du nord de l’Italie a demandé que les certificats de naissance délivrés aux couples lesbiens soient débarrassés du nom de la mère non biologique.

Au début du mois, Valeria Sanzari, procureur intérimaire de Padoue, a ouvert une procédure judiciaire pour supprimer les noms des parents non biologiques des certificats de naissance délivrés par la célèbre ville, a rapporté Reuters.

« En Italie, le mariage n’existe qu’entre un homme et une femme et, par conséquent, seul le parent biologique est le parent dont le nom de famille peut être enregistré », a déclaré Luca Ciriani, ministre des Relations parlementaires, à la radio RTL la semaine dernière.

L’affaire, qui devrait être entendue dans le courant de l’année, pourrait annuler les 33 actes de naissance d’enfants nés de parents ayant des partenaires de même sexe à Padoue depuis 2017.

La décision de modifier les actes de naissance fait suite à l’ordre donné aux conseils municipaux par le premier ministre italien Giorgia Meloni d’empêcher les non-parents d’adopter les enfants de leurs partenaires de même sexe.

Katy Faust, fondatrice et directrice de Them Before Us, et qui défend les droits de l’enfant et de la famille traditionnelle, a salué la demande de Mme Sanzari en écrivant sur Twitter : « Bravo à l’Italie. Les certificats de naissance ne sont pas pour les adultes ».

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

« Ce n’est pas une deuxième licence de mariage », a-t-elle ajouté. « Les certificats de naissance sont pour les enfants. Leur meilleur moyen légal de répondre à la question “Qui suis-je ?” Deux mamans sur un certificat de naissance ne disent pas aux enfants qui ils sont, mais qui les adultes veulent qu’ils soient — l’enfant d’un ou de deux étrangers ».

Bravo à l’Italie.
Les certificats de naissance ne sont pas destinés aux adultes. Il ne s’agit pas d’une deuxième licence de mariage. Les certificats de naissance sont pour les enfants, leur meilleur moyen légal de répondre à la question « qui suis-je ? » D’avoir deux mamans sur un certificat de naissance ne dit pas aux enfants qui ils sont, mais qui les adultes veulent qu’ils soient — l’enfant d’un ou deux étrangers.
— Katy Faust (@Advo_Katy) 22 juin 2023

Cependant, les militants LGBT s’inquiètent de cette initiative. Pink News a condamné cette initiative qui « s’inscrit dans le cadre de la répression d’extrême droite [sic] et anti-LGBTQ+ menée par le gouvernement du premier ministre Giorgia Meloni contre les droits des familles LGBTQ+, acquis au cours des dernières années ». Alessandro Zan, défenseur italien des droits des LGBT, affirme que cette décision aura pour effet de rendre les enfants de couples de même sexe « orphelins par décret », puisque les actes de naissance ne mentionneront pas un parent non biologique comme parent.

Bien que cette décision ne laisse certainement pas d’enfants orphelins, Pink News a raison de signaler que l’Italie est en train de restaurer les valeurs traditionnelles et familiales sous la direction du premier ministre chrétien et pro-famille Meloni.

Lors d’une récente conférence à Rome à laquelle participait le pape François, Mme Meloni a fait part de ses inquiétudes quant à la chute du taux de natalité en Italie.

Elle a révélé que son gouvernement avait « affecté un département à la natalité » pour « faire face aux grandes crises, parmi lesquelles la crise démographique est indéniable ». 

« Nous voulons redonner aux Italiens un pays où être père et mère est une valeur socialement reconnue et non une affaire privée », a déclaré Mme Meloni. « Une nation où avoir un enfant est une belle chose, qui ne vous enlève rien, qui ne vous empêche pas et qui vous donne beaucoup. Pendant des décennies, la culture dominante nous a dit le contraire. Je pense qu’il est temps d’inverser la tendance ».

L’Italie continue de revendiquer ses valeurs pro-famille malgré les réactions négatives d’autres pays occidentaux, notamment la récente condamnation du premier ministre canadien Justin Trudeau.

« Il est évident que le Canada est préoccupé par certaines des positions prises par l’Italie en matière de droits des LGBT », a déclaré M. Trudeau lors d’une conférence de presse conjointe avec le premier ministre Meloni.

Interrogée sur les propos de M. Trudeau, Mme Meloni a déclaré que son homologue canadien avait été « victime de “fake news” » et que ses commentaires étaient « un peu irréfléchis ». Elle a fait remarquer que la façon dont M. Trudeau a décrit les questions LGBT en Italie « ne correspond pas à la réalité ».



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.