M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

La Floride étend l’interdiction de l’endoctrinement LGBT à tous les niveaux scolaires

Par Calvin Freiburger — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Hero Images/Adobe Stock

20 avril 2023, Tallahassee, Floride (LifeSiteNews) — Dans la dernière mesure visant à renforcer les gains politiques conservateurs du « Sunshine State » (l’État ensoleillé), le ministère de l’Éducation de la Floride (DOE) sous le gouverneur républicain Ron DeSantis a approuvé des règles étendant l’interdiction du matériel LGBT dans les écoles publiques à tous les niveaux scolaires.

L’année dernière, M. DeSantis a signé la loi sur les droits parentaux en matière d’éducation, qui interdit aux écoles d’enseigner le transgenrisme et d’autres questions liées à la sexualité aux enfants de la maternelle à la troisième année, limite les discussions sur la sexualité avec les enfants plus âgés à un contenu « adapté à leur âge » et exige que les parents soient informés de tout changement susceptible d’affecter le bien-être physique, émotionnel ou mental de leur enfant.

Les militants de gauche et leurs alliés des médias ont abusivement surnommé cette mesure « Don’t-Say-Gay Bill » (« Loi Ne-dites-pas-gai »), la présentant comme une attaque haineuse contre les enseignants et les élèves LGBT et se moquant de l’idée qu’elle s’attaque à un problème réel, malgré les nombreux exemples d’enseignants s’engageant dans l’activisme LGBT dans les écoles.

Le mois dernier, le Conseil de l’éducation de Floride a publié une proposition de règlement visant à étendre les nouvelles normes, qui modifieraient les « principes de conduite professionnelle » des écoles de Floride afin d’interdire les cours sur le genre et l’identité sexuelle à tous les niveaux scolaires à partir de la maternelle, tandis qu’aux niveaux 4 à 12, ces cours seraient interdits à moins qu’ils ne soient « expressément requis » par les normes pédagogiques de Floride ou dans le cadre d’un cours sur la santé génésique, auquel cas les parents pourraient décider de retirer leurs enfants de la classe.

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Le ministère de l’Éducation de l’État a approuvé la règle mercredi, a rapporté le Daily Caller. Elle devrait entrer en vigueur dans un mois environ.

« Nous pensons que l’éducation devrait toujours se concentrer sur l’enseignement des bases des mathématiques, des sciences, de l’histoire, etc. dans les salles de classe, en particulier lorsqu’il s’agit de questions telles que l’orientation sexuelle et l’identité de genre », a déclaré Ryan Kennedy, membre de la Florida Citizens' Alliance, lors de la réunion.

Cette règle élargie est la dernière mesure prise par M. DeSantis pour tenir les promesses qu’il a faites lors de son second discours d’investiture, à savoir continuer à éliminer le prosélytisme idéologique de l’éducation et faire de la Floride l’endroit « où ce qui est woke meurt ».

Il a pris de nombreuses mesures pour interdire la théorie critique de la race et les discussions sexuelles inappropriées à l’âge des élèves dans les salles de classe, pour aider à élire des conservateurs partageant les mêmes idées dans les conseils scolaires locaux et pour forcer le respect des normes de l’État, telles que l’obligation d’avoir des toilettes réservées aux hommes et aux femmes. Le mois dernier, il a proposé une législation visant à imposer de nouvelles normes aux collèges et aux universités en matière de responsabilité, d’exactitude historique et d’interdiction de l’endoctrinement idéologique ou de l’imposition de la conformité idéologique.

Le bilan conservateur proactif de M. DeSantis a suscité un vif intérêt pour lui en tant que candidat à l’investiture républicaine en vue de l’élection présidentielle de 2024. Il n’a pas encore annoncé sa candidature, mais on s’attend à ce qu’il la présente à la fin de l’actuelle session législative de Floride, en mai.

L’ancien président Donald Trump est actuellement en tête des sondages nationaux pour l’investiture du « Grand Old Party » avec une marge substantielle, bien que M. DeSantis reste compétitif dans les sondages d’État et la collecte de fonds.



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.