M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

La Cour suprême du Mexique annule une injonction qui aurait dépénalisé les avortements de 1er trimestre

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo (rognée) : Lucas/Wikimedia Commons

La Cour suprême du Mexique a infirmé jeudi une injonction, imposée au gouvernement de l’État de Veracruz par un juge de la ville de Xalapa, qui aurait pu dépénaliser l’avortement jusqu’à 12 semaines de grossesse à travers tout le pays. Selon Gènéthique :

Cette injonction, accordée l’année dernière dans l’État de Veracruz par un juge de Xalapa, une ville située à l’est du pays, ordonnait « au Congrès de l’État de supprimer les articles 149, 150 et 154 du Code pénal local ». Portée devant la Cour suprême, « quatre des cinq juges de la Cour ont voté contre le maintien de l’injonction ». « La suppression de ces articles aurait dépénalisé l’avortement réalisé au cours des 12 premières semaines de la grossesse, autorisé les interruptions de grossesse pour raisons de santé et supprimé le délai pour les avortements en cas de viol. »

Publicité
La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire