M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

La Chine, après une forte chute de natalité due à sa politique malthusienne, autorise maintenant 3 enfants par famille

Par Dorothy Cummings McLean — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Dragon Pan/Unsplash

Beijing, 31 mai 2021 (LifeSiteNews) — Les dirigeants communistes de Chine ont déclaré à leur population qu’elle pouvait désormais avoir trois enfants, renversant ainsi la politique de l’enfant unique en vigueur depuis bien longtemps, devenue ensuite il y a quelques années une politique des deux enfants. Le Parti communiste chinois, qui est synonyme de gouvernement chinois, a fait cette annonce après que les données du recensement ont révélé que le taux de natalité continue de chuter.

Préoccupée par le grisonnement de sa population à majorité ethnique, la Chine avait assoupli en 2016 sa tristement célèbre politique de l’enfant unique pour autoriser deux enfants. Cependant, malgré une petite hausse immédiate, cela n’a pas conduit à une tendance durable.

Selon la BBC, un recensement publié au début du mois a montré qu’« environ 12 millions » de bébés sont nés en Chine l’année dernière, soit le plus faible nombre de naissances enregistré depuis les années 1960. Ce chiffre est en forte baisse par rapport aux 18 millions de bébés nés en Chine en 2016.

David Mulroney, ancien ambassadeur canadien en Chine, a déclaré à LifeSiteNews qu’il n’y a « aucun gagnant » après la tentative malthusienne de la Chine, à partir de 1978, d’arrêter la croissance de sa population.

« La guerre de quatre décennies de la Chine contre la famille se termine sans aucun bénéfice », a déclaré Mulroney. « Pendant quarante ans, l’État a fait violence à son peuple, né et à naître, au nom du contrôle de la population, pour en arriver maintenant à un désastre démographique croissant. »

L'article continue ci-dessous...
Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

« Alors que le nombre de personnes âgées approche les 20 % de la population, la croissance économique s’essouffle et les coûts des soins de santé montent en flèche. Après avoir impitoyablement supprimé toute considération autre qu’économique, les dirigeants chinois constatent que c’est précisément pour des raisons économiques que de nombreuses jeunes femmes chinoises refusent d’avoir des enfants. »

La BBC a rapporté que les citoyens chinois qui ont grandi sans frères ni sœurs n’apprécient pas l’idée d’avoir plus d’un ou deux enfants, estimant qu’ils sont trop difficiles ou trop chers à entretenir. Alors que les Chinois quittent de plus en plus la campagne, où les enfants sont appréciés pour leur capacité à aider les agriculteurs, et vont s’installer dans les villes, ils considèrent les enfants comme un handicap économique.

Mais M. Mulroney n’attribue pas au communisme athée la perte d’amour de la Chine pour les familles nombreuses. Il blâme une idéologie occidentale « anti-vie » qui fait encore des ravages aujourd’hui.

« Les pays occidentaux, qui ont introduit la théorie du contrôle de la population en Chine dans les années 1960 et 1970, appliquent maintenant cette obsession anti-vie aux pays d’Afrique, en partenariat avec l’industrie de l’avortement et avec l’argent de nos impôts », a-t-il déclaré.

Les politiques anti-enfants de la Chine ont conduit non seulement à la contraception de masse, mais aussi à la stérilisation et à l’avortement forcés. Jusqu’à récemment, les populations minoritaires chinoises étaient exemptées de la politique de l’enfant unique, puis de l’enfant double. Cependant, au cours de la dernière décennie, et plus encore il y a quatre ans, le gouvernement chinois a mené ce que les critiques appellent une politique « génocidaire » à l’égard de sa minorité musulmane ouïgoure. La Chine a été forcée d’admettre qu’elle a géré des camps dits de « rééducation » pour les Ouïgours, et de nombreux rapports indiquent qu’un million ou plus d’Ouïgours y ont été emprisonnés. La population chinoise majoritaire, appelée les Han, représente 92 % de la population du pays.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire