M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

La bibliothèque de l’université Simmons College de Boston proscrit les « microagressions » : ne dites plus « Dieu vous bénisse »


Dieu (vous) bénisse.

Par Reinformation.tv

De nouvelles directives sur les expressions susceptibles de blesser ou de provoquer un sentiment d’oppression viennent d’être publiées par la bibliothèque de cet établissement d’enseignement supérieur américain : désormais, il va falloir éviter les salutations du type « Dieu vous bénisse », « Joyeuses Pâques », ou « Joyeux Noël », pour la simple raison qu’elle s’enracine dans le christianisme.

C’est au nom de la diversité et de l’inclusion – bref, tout ce que requiert le concept moderne de « justice sociale » – que les directives publiées sur le site de l’université privée traquent le racisme structurel et les « systèmes d’oppression de la hiérarchie religieuse/chrétienne ».

Premières visées, les expressions liées au christianisme sont accusées d’agresser l’islam, volontairement ou involontairement. Rien de tel pour les expressions liées à l’islam : il s’agit de traquer les « microagressions liées au privilège chrétien » parce que le chrétien aux Etats-Unis serait le bénéficiaire d’un « bénéfice immérité » du simple fait de sa religion de naissance.

Mais pas question ici de parler d’islamophobie ou de transphobie – parce que le mot phobie pourrait offenser ceux qui souffrent véritablement de phobies liées à une maladie mentale. « Lorsque nous utilisons des termes comme celui d’homophobie, nous mettons le racisme sur le même plan qu’un désordre de santé mentale. “Misia” (qui se prononce “miziya”) vient du mot grec signifiant “haine” », explique sans rire le document.

En avant, donc, pour la l’homomisie, la transmisie, l’islamomisie, la queermisie !

Et la phobomisie aussi, peut-être ?

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire