M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

L’Université d’Alabama (pro-vie) rejette le don de 21,5 millions $ d'un pro-avortement

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : Blake Peterson/AP

Pétition : Non à l'avortement tardif au Québec

Dans cette université de l'État d'Alabama, voici pour le moins un conseil d'administration assez détaché de l'argent et honnête, deux qualités importantes pour un établissement de ce genre. De surcroît, elle semblerait être pro-vie, puisque qu'entre autres raisons c'est après que le riche donateur ait critiqué l'université pour son support à la récente loi pro-vie d'Alabama, que celle-ci a décidé de lui rendre le don et d'enlever son nom de celui de la faculté de droit de l'université. Pour faire un tel geste, il faut avoir un certain courage et un certain culot. Extrait de NPR :

Le conseil d’administration de l'University of Alabama a voté en faveur de la restitution d’un don de 21,5 millions de dollars de Hugh Culverhouse Jr — le plus important donateur de l’école — et du retrait de son nom de celui de l’école de droit. Cette décision a été prise après que M. Culverhouse a exhorté les entreprises et les étudiants potentiels à boycotter l’université et l’État au sujet de la nouvelle loi sur l’avortement de l’Alabama.

L’école déclare que la transaction de retour des fonds a été traitée vendredi matin et qu’elle retournera également tout intérêt couru. L’automne dernier, Culverhouse s’était engagé à verser 26,5 millions de dollars sur quatre ans.

« Les mesures prises aujourd’hui par le conseil d’administration sont le résultat direct des tentatives continues de M. Culverhouse de s’ingérer dans le fonctionnement de la faculté de droit », a déclaré vendredi Kellee Reinhart, vice-chancelier des communications de l’université. « C’est la seule raison pour laquelle le conseil a voté pour retirer son nom et lui rendre son argent. »

Culverhouse a publié une déclaration vendredi dans laquelle il a renouvelé son appel aux étudiants « de protester et de reconsidérer leurs options éducatives en Alabama ».

« J’attendais cette réponse de l’UA », a-t-il affirmé. « Je ne permettrai pas que le nom de ma famille soit associé à un système d’éducation qui défend une loi étatique discriminatoire à l’égard des femmes, qui ne respecte pas les lois fédérales établies et qui viole notre Constitution.

Lorsque Culverhouse s’est engagé à faire ce don sans précédent l’automne dernier, l’université a décidé de rebaptiser sa faculté de droit en son honneur. Mais quelques heures après le vote de vendredi du conseil, les employés de l’université ont commencé à démonter le nom de Culverhouse de la plaque située devant la faculté de droit.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire