M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

prière

$ 4,127 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Il reste 3 jours -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiChers amis de la Vie,

Pour que la Marche de 2025 soit encore plus grande et belle : Merci de nous aider ! Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

L’OMS préconise l’éducation sexuelle dès la naissance et la « masturbation précoce » depuis 2010

Par Andreas Wailzer — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Guilhem Vellut/Wikimeida Commons

17 mai 2023 (LifeSiteNews) — Les directives de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en matière d’éducation sexuelle pour l’Europe ont provoqué un tollé au Royaume-Uni. Ces directives préconisent l’éducation sexuelle dès la naissance et conseillent aux éducateurs d’enseigner aux nourrissons et aux tout-petits la « masturbation précoce ».

Le document de 68 pages intitulé « Standards pour l’éducation sexuelle en Europe » indique qu’« il a été délibérément décidé de préconiser une approche dans laquelle l’éducation sexuelle commence dès la naissance ».

Le document de l’OMS comprend une « matrice d’éducation sexuelle » qui fournit des lignes directrices aux éducateurs sur la manière d’« éduquer » les enfants de différentes tranches d’âge. Voici quelques-unes des instructions qui ont suscité l’indignation :

  • Les lignes directrices conseillent aux éducateurs d’informer les enfants âgés de zéro à quatre ans sur « la jouissance et le plaisir de toucher son propre corps » et « la masturbation chez les jeunes enfants ».
  • Les enfants de quatre à six ans doivent « consolider leur identité sexuelle » et s’informer sur les relations entre personnes du même sexe.
  • Les enfants âgés de six à neuf ans doivent recevoir un enseignement sur « la sexualité dans les médias (y compris l’internet) ».
  • Pour les enfants de neuf à douze ans, l’OMS conseille aux éducateurs de permettre aux enfants de « prendre la décision consciente d’avoir ou non des expériences sexuelles », ce qui implique à tort que les enfants sont capables de consentir à des relations sexuelles à un si jeune âge.
L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement -- Marche pour la vie 2024

$ 4,127 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Il reste 3 jours -- Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie

Le document controversé a été publié en 2010, mais il a récemment fait l’objet d’une attention médiatique après que la ministre de l’Éducation du cabinet fantôme conservateur au Pays de Galles, Laura Anne Jones, a appelé l’OMS à « annuler immédiatement ces recommandations », ajoutant que le gouvernement gallois devrait « prendre ses distances » par rapport aux lignes directrices « franchement alarmantes » de l’OMS.

Mme Jones a en outre déclaré que « nous devons mettre un terme à l’introduction d’une idéologie du genre néfaste dans l’éducation sexuelle au Pays de Galles et au Royaume-Uni, avec effet immédiat », selon le British Telegraph.

Selon le Daily Mail, Tanya Carter, du groupe de pression « Safe School Alliance », a demandé une « enquête urgente » sur le lien potentiel entre le programme d’éducation sexuelle au Royaume-Uni et les directives émises par des organisations telles que l’OMS et l’UNESCO.

« Nous trouvons extrêmement préoccupant que l’ONU et l’OMS promeuvent une approche expérimentale, non scientifique et qui semble s’aligner sur le travail d’individus et d’organisations contraires à l’éthique, y compris ceux qui promeuvent l’acceptation de la pédophilie », a récemment déclaré la Safe School Alliance, selon le Daily Mail.

L’activiste catholique Alexander Tschugguel a déclaré à LifeSiteNews que lui et l’organisation pro-famille allemande Demo für Alle avaient déjà essayé de mettre en garde les gens contre ces directives de l’OMS il y a plusieurs années. À l’époque, de nombreuses personnes ne pouvaient tout simplement pas croire que l’OMS publierait un document aussi horrible, même lorsqu’on leur montrait la source originale, se souvient M. Tschugguel.

Selon le Telegraph, un porte-parole de l’OMS a déclaré que l’organisation « s’en tient à ses directives et qu’elles restent accessibles », ajoutant que « nos directives reflètent des faits psychologiques établis sur la compréhension qu’ont les enfants de leur corps et de leur développement psychosocial, fondés sur des décennies de recherche ».

Le journaliste et auteur néerlandais David Sorensen a récemment publié un article dans lequel il affirme que des organisations telles que l’OMS, l’ONU, Planned Parenthood et la Fondation Bill et Melinda Gates utilisent l’éducation sexuelle moderne pour sexualiser les enfants et normaliser la pédophilie.

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

Merci de votre générosité. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire