M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

L’Italie adopte sa loi sur la fin de vie en légalisant la sédation terminale

Italie-loi-fin-vie-legalisant-sedation-terminale.jpg

Par Reinformation.tv

Le Sénat italien a approuvé le projet de loi sur le testament biologique jeudi, en deuxième lecture, après des années d’opposition des catholiques.

Comme la loi Leonetti 2 en France, cette loi augmente « l’autonomie » des patients et le pouvoir de décision de leurs proches en disposant qu’ils peuvent refuser la nourriture et l’hydratation artificielles et, surtout, obtenir en « fin de vie » une « sédation palliative profonde et continue » qui constitue en réalité une euthanasie lente, puisqu’elle s’accompagne de l’arrêt de toute alimentation ou hydratation qui en tout cas provoquent le décès. L’acharnement thérapeutique sera « interdit ».

Le site de Marianne souligne que ce sont de récentes déclarations du pape François qui ont « assoupli une partie des mouvances catholiques parlementaires ». A l’occasion d’un colloque organisé par l’Académie pontificale pour la vie, sous la houlette de Mgr Vincenzo Paglia, le pape avait déclaré « qu’il est moralement licite de renoncer à des soins thérapeutiques ou de les arrêter ». De la à la sédation terminale il y a pourtant un pas…

Alberto Gambino, président de l’association Scienze e Vita pour le droit à la vie, a vivement critiqué l’adoption du projet de loi, affirmant : « Le résultat du vote est lié à des raisons électorales, c’est une grave erreur politique et culturelle, l’éclipse de la raison, tout cela aura des retombées sociales importantes », rapporte Marianne.

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire