M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

L’éducation sexuelle de Planned Parenthood alimente le marché de l’avortement selon une ancienne bénévole

Par Micaiah Bilger (LifeNews) — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Freepik

La semaine dernière, une ancienne bénévole de Planned Parenthood a fait l’éloge de la Cour suprême de l’Iowa qui a permis à l’État d’exclure la fédération d’avorteurs d’un programme de subventions pour l’éducation sexuelle.

Selon Christianity Daily, Monica Cline a cessé de travailler avec Planned Parenthood il y a plusieurs années après avoir été dégoûtée par ses pratiques contraires à l’éthique. Aujourd’hui, elle s’est donné pour mission d’aider les parents et d’autres personnes à comprendre comment la chaîne d’avortements encourage les jeunes enfants à adopter un comportement sexuel à risque qui pourrait éventuellement conduire à l’avortement.

S’exprimant à l’émission Pro-Life Weekly d’EWTN, Mme Cline a déclaré que la Cour suprême de l’Iowa a eu raison de maintenir une loi d’État de 2019 qui disqualifie les fournisseurs d’avortement des subventions pour l’éducation sexuelle. La Cour a statué par six voix contre une en faveur de la loi en juin.

Mme Cline a déclaré que le matériel d’éducation sexuelle de la société d’avortement est conçu « pour enseigner la sexualité aux enfants afin qu’ils deviennent sexuellement actifs ». Ses programmes sont un « outil de marché pour conduire à l’avortement », a-t-elle poursuivi, selon l'article.

Dans l’Iowa, elle a déclaré que ses programmes « n’avaient que très peu de résultats positifs ou aucun effet ou même, parfois, des effets négatifs dus à ce type d’interventions sur les enfants ».

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Lorsqu’elle travaillait avec la compagnie d’avortements, elle a déclaré que son matériel d’éducation sexuelle « ne faisait pas du tout la promotion de l’abstinence ». Bien au contraire, Planned Parenthood considère l’abstinence comme « risible », a-t-elle révélé.

Mme Cline a également affirmé qu’on lui avait appris que les parents constituaient un « obstacle au service » et qu’ils devaient être tenus « à l’écart », poursuit l'article.

Les affiliés de Planned Parenthood de l’Iowa ont reçu en 2019 environ 265 000 dollars de subventions pour l’éducation sexuelle et environ 182 000 dollars en 2020, rapporte The Gazette. Ils ont fourni une éducation sexuelle dans 31 écoles et 12 organisations de jeunesse dans l’Iowa.

Planned Parenthood réalise également environ 40 % de tous les avortements aux États-Unis et environ 95 % en Iowa, selon le procureur général de l’Iowa.

Mme Cline n’est pas seule. D’autres défenseurs de la vie et d’anciens travailleurs de l’avortement ont également averti que l’industrie de l’avortement utilise les programmes d’éducation sexuelle pour encourager les comportements sexuels à risque et vendre des avortements.

Au début de l’été, des parents de Tacoma, dans l’État de Washington, ont été scandalisés après que leurs collégiens eurent reçu un dépliant de Planned Parenthood qui faisait la promotion des relations sexuelles précoces auprès d’enfants de 11 ans et leur disait qu’ils pouvaient se faire avorter à l’insu de leurs parents.

Sur son site internet, Planned Parenthood se vante d’être le plus grand fournisseur d’éducation sexuelle aux États-Unis et de rejoindre environ 1,5 million de personnes chaque année.

Au nombre de ses pires leçons, Planned Parenthood dit aux enfants que la promiscuité est acceptable. « Il n’y a rien de mal ou de malsain à avoir un grand nombre de partenaires sexuels », déclare PP aux élèves sur sa page Tumbler. La brochure de Planned Parenthood destinée aux jeunes séropositifs, intitulée « Healthy, Happy and Hot », dit aux jeunes que c’est leur « droit humain » de ne pas dire à leur partenaire sexuel qu’ils ont le VIH.

De nombreuses communautés ont rejeté Planned Parenthood en tant que professeur d’éducation sexuelle. L’ensemble du corps législatif du Massachusetts a rejeté en 2017 un projet de loi qui recommandait le programme d’éducation sexuelle de Planned Parenthood pour les écoles intermédiaires. Les parents ont déclaré que le programme enseigne aux enfants dès 12 ans comment pratiquer la fellation et la sodomie.

Des parents inquiets en Floride, en Pennsylvanie, au Michigan, en Californie, dans l’État de Washington, à New York, en Caroline du Nord et dans d’autres régions du pays ont également protesté contre l’implication de Planned Parenthood dans l’éducation de leurs écoliers au cours des dernières années. à

Selon CBS News, les parents de Caroline du Nord ont déclaré que le programme « Get Real » de Planned Parenthood « encourage les élèves de sixième année à se sentir “à l’aise et prêts” pour les relations sexuelles … »

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire