M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

L’ancien député Derek Sloan va lancer un parti pro-vie, il veut retrouver les « valeurs fondatrices » du Canada

Par Jack Bingham — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : sasun Bughdaryan/Adobe Stock — Erratum : « Parti vrai Nord du Canada » a été remplacé par « Parti Canadien Nordique ».

Belleville, Ontario (LifeSiteNews) — Un politicien canadien de premier plan a souligné l’importance de régénérer l’identité chrétienne de son pays tout en décrivant les plans de son parti pro-vie fédéral.

Derek Sloan, ancien membre du Parlement (MP) et éminent politicien chrétien pro-liberté, a fait le point sur ce nouveau parti politique au cours d’un séminaire en ligne avec le mouvement canadien pour la liberté Action4Canada.

Sloan a déclaré qu’il avait appelé son nouveau parti le « True North Party of Canada » [Parti Canadien Nordique] parce qu’il aime le symbole de la boussole pointant vers le pôle Nord.

« Ce n’est pas la gauche, ce n’est pas la droite : c’est le vrai Nord », a-t-il expliqué.

« Il ne s’agit pas d’une idéologie dans un sens ou dans l’autre ; il s’agit du Canada », a-t-il ajouté.

« Il s’agit des Canadiens, des familles canadiennes, des citoyens canadiens. Il indique également que nous savons où nous allons... Nous ne nous laissons pas ballotter par le vent. »

Dans sa présentation, Sloan a souligné l’importance de la « chrétienté » et de l’identité du Canada en tant que « nation chrétienne ». Le politicien a déclaré que la seule façon pour son parti de rester dans la bonne direction est de « reconnaître les valeurs fondatrices du Canada ».

Ces valeurs fondatrices, qui peuvent être appréciées même par des non-chrétiens, sont d’origine chrétienne, a-t-il dit.

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

« Nous devons comprendre que le cadre, le tissu même de notre pays repose en fait sur des valeurs chrétiennes », a déclaré M. Sloan dans son discours.

« Je connais beaucoup de gens qui ne se disent pas chrétiens mais qui comprennent l’effet positif que la chrétienté... a eu dans les nations occidentales ».

« Il y a tellement de choses dans notre société qui sont fondées sur une compréhension chrétienne ».

Sloan pense que les cultures occidentales n’ont été jusqu’à présent aussi civilisées que parce qu’elles avaient le christianisme dans leur « ADN même ». Tout en défendant les valeurs de tolérance et de liberté religieuses¹, il insiste sur le fait que les valeurs et les structures sous-jacentes du Canada doivent être reconnues comme chrétiennes. Ignorer cela ou tenter de l’éradiquer n’a conduit qu’à la montée en puissance des « idéologies radicales ».

« En tant que pays, nous devons retrouver... une compréhension idéologique de nos origines », a déclaré Sloan. « Si vous essayez d’arracher [le christianisme] ─ ce qui est impossible ─ vous créez un vide qui est rempli par d’autres idéologies » [mais le christianisme n’est pas une idéologie !]².

« Nous en voyons l’effet dans notre société en ce moment, nous assistons à la montée de toutes sortes d’idéologies radicales, qu’il s’agisse de politique identitaire ou d’idéologie du genre, ce sont de nouvelles idées et philosophies qui tentent de supplanter notre approche occidentale chrétienne », a-t-il ajouté.

M. Sloan a déclaré à son public en ligne que l’élan du progrès moral dans le monde a toujours été le christianisme, et les exemples historiques en Scandinavie et en Europe occidentale le prouvent.

« Toutes les politiques que nous considérons aujourd’hui comme positives en ce qui concerne les règles de la guerre, la promotion de l’éducation, l’aide aux pauvres et l’égalité des chances... Toutes ces actions se sont répandues avec l’adoption du christianisme en Europe », a-t-il déclaré.

« Et je crois que ces éléments, ainsi que de nombreuses autres raisons, sont le fondement de ce que nous sommes », a-t-il poursuivi.

« Vous ne pouvez pas expliquer ce qu’est le Canada sans comprendre notre passé chrétien ».

Continuant à souligner la pertinence des valeurs chrétiennes au Canada, M. Sloan a abordé le sujet de l’avortement. Au Canada, une grossesse sur cinq se termine par un avortement, et il n’existe actuellement aucune loi limitant l’âge auquel l’enfant à naître peut être tué. M. Sloan estime que c’est une erreur et que les partis politiques canadiens devraient être résolument pro-vie.

« Je pense qu’il est tout à fait possible, et que c’est en fait la bonne chose, pour un parti canadien, d’être explicitement et officiellement pro-vie », a-t-il déclaré. « Il est indispensable qu’un parti ait une position définitive sur cette question ».

« Et malheureusement, au Canada... tant de questions ne sont tout simplement pas débattues et décidées au parlement », a-t-il ajouté.

« Donc, ce sont des choses que vous devez discuter et vous devez avoir une position, mais aucun des partis ne le fait. »

Actuellement, aucun des principaux partis au Canada, y compris le Parti conservateur du Canada et le Parti populaire du Canada, n’a de position officielle pro-vie. Le Parti libéral du Canada et le Nouveau parti démocratique du Canada sont tous deux sans réserve en faveur de l’avortement.

M. Sloan, qui a constamment voté en tant que député pro-vie, pro-famille et pro-chrétien, a annoncé qu’Élections Canada devrait approuver son Parti Canadien Nordique dans les semaines à venir, et que d’autres plans d’efforts locaux et d’engagement avec les électeurs seront alors annoncés.

En juillet 2021, M. Sloan avait annoncé son intention de créer un nouveau parti politique. Il avait été évincé du Parti conservateur du Canada (PCC) en janvier 2021 pour avoir reçu un don de 131 $ d’un prétendu « suprémaciste blanc » qui avait fait un don sous un faux nom. Par la suite, Sloan a estimé qu’il était en quelque sorte comme un « agneau sacrifié », un conservateur social jeté aux loups des médias canadiens de gauche dans le bouleversement généralisé qui a suivi le rassemblement du Capitole du 6 janvier aux États-Unis. En 2020, Sloan avait été le choix des conservateurs sociaux pour diriger le PCC. En tant que député, il avait donné une tribune aux experts médicaux qui mettaient en garde contre les inoculations expérimentales de vaccins contre le COVID-19.


¹La tolérance étant une vertu, qui découle de la vertu de prudence (et de charité), elle doit s'appliquer également dans le domaine de la religion. Il serait cependant erroné d'affirmer qu'il existe une « liberté » d'exercer n'importe quelle religion puisque la liberté est uniquement destinée à la vérité et à faire le bien, on ne saurait prétendre par conséquent à la liberté de pratiquer une religion erronée, il n'y a pas de « droit à l'erreur ». — A.H.

²Commentaire d’A.H.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire