M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

L’Académie pontificale pour la vie défend son nouveau livre soutenant la contraception : « Ce qui est dissident aujourd’hui peut changer »


Mgr Vincenzo Paglia.

Par Michael Haynes — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Vatican News

11 juillet 2022, Citée du Vatican (LifeSiteNews) — L’Académie pontificale pour la vie a défendu son récent livre prônant la contraception, écrivant sur Twitter que la théologie exige le « progrès » dans le cadre d’un processus naturel.

L’Académie pontificale pour la vie (APV) a récemment publié un livre intitulé Theological Ethics of Life. Scripture, Tradition, Practical Challenges, qui est un recueil d’essais tirés d’un séminaire interdisciplinaire de trois jours parrainé par l’APV. LifeSiteNews a fait un reportage sur ce texte, notant comment le livre plaide en faveur de la contraception et de l’insémination artificielle comme si ces sujets étaient des thèmes de discussion ouverts, au lieu d’avoir déjà été condamnés par l’Église.

Après que l’article de LifeSite ait été partagé sur Twitter, l’APV a répondu aux critiques que les utilisateurs de Twitter faisaient du livre, en écrivant qu’il n’y avait « aucune déviation [de l’enseignement de l’Église], mais un débat et un dialogue, comme l’Église le suggère toujours — la méthode “quæstiones disputatæ” ! »

L’APV a cependant fait face à d’autres critiques, l’utilisateur Gary Paul Hermit écrivant que « suggérer que les questions réglées sont soumises au “débat et au dialogue” EST une déviation ». Il a exhorté l’APV à « condamner la dissidence », affirmant que « le seul dialogue » que l’Église devrait avoir avec un individu raciste [par exemple] « serait de corriger son erreur et de l’inviter à la conversion ».

En réponse, l’APV a écrit : « Faites attention : ce qui est dissident aujourd’hui, peut changer. »

« Ce n’est pas du relativisme, c’est la dynamique de la compréhension des phénomènes et de la science : le Soleil ne tourne pas autour de la Terre », poursuit l’Académie. « Sinon, il n’y aurait pas de progrès et tout resterait immobile. Même en théologie. Réfléchissez-y » :

« Attention : ce qui est dissident aujourd’hui, peut changer. Ce n’est pas du relativisme, c’est la dynamique de la compréhension des phénomènes et de la science : le Soleil ne tourne pas autour de la Terre. Sinon, il n’y aurait pas de progrès et tout resterait immobile. Même en théologie. Pensez-y. »

[Réplique de Gary Paul Hermit] « Non, je veux dire condamner la dissidence. Par exemple, si quelqu'un embrassait la doctrine infâme selon laquelle certaines races sont inférieures, vous condamneriez sans ambiguïté de telles opinions, et à juste titre. Le seul dialogue que nous engagerions avec une telle personne aurait pour but de corriger son erreur et de l'inviter à la conversation. »

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Le message de l’APV a été rapidement ridiculisé comme une « salade de mots » en ligne, un rédacteur principal du National Catholic Register Jonathan Liedl écrivant : « Un organe du Vatican compare paresseusement Humane Vitæ au géocentrisme afin de saper des décennies d’enseignement post-conciliaire sur l’éthique sexuelle. »

Leila Marie Lawler, auteur de The Summa Domestica : Order and Wonder in Family Life, a décrit la réponse de l’APV comme un « méli-mélo » :

« Quel méli-mélo — même la « science » à laquelle il est fait référence ici est tellement nulle.

"L’herbe se fane, la fleur se fanera, mais la Parole de notre Dieu demeure à jamais" (Isaïe 40:8) »

L’APV n’est pas étranger à la controverse concernant l’enseignement moral de l’Église catholique. Son président, Mgr Vincenzo Paglia, a lancé en 2019 un appel pour que l’APV « élargisse son champ de réflexion » et a déclaré que le pape François avait averti l’APV « qu’il est risqué de regarder la vie humaine d’une manière qui la détache de l’expérience et la réduit à la biologie ou à un universel abstrait, séparé des relations et de l’histoire. »

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire