M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Justin Trudeau répète les propos de Bill Gates au sujet des vaccins et du coronavirus

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie)

Justin Trudeau s’est tout récemment fait l’écho de Bill Gates en matière de coronavirus et de vaccin, la vie ne reviendra pas à ce qu’elle était avant, à moins que l’on ne fabrique un vaccin et que la population ne soit massivement vaccinée, ce qui ne serait possiblement faisable que dans les 12 à 18 mois… L’idée est plutôt douteuse, on peut suspecter les intentions des promoteurs de vaccins, qui pourraient bien être stérilisants (ou faire autre chose) comme un certain vaccin antitétanique qui a largement été employé dans plusieurs pays. D’après LifeSiteNews :

Le premier ministre canadien a déclaré le 9 avril que son pays ne reviendrait pas à la normale tant qu’un vaccin contre le coronavirus n’aura pas été trouvé, ce qui « pourrait prendre 12 à 18 mois ».

« Nous ne reviendrons pas à notre ancienne situation normale ; nous ne pouvons pas le faire avant d’avoir préparé un vaccin et cela pourrait prendre 12 à 18 mois », a déclaré le premier ministre Justin Trudeau aux journalistes jeudi, rapporte le National Post.

« Nous ne savons pas exactement combien de temps — nous espérons que ce sera plus tôt que plus tard ».

[...] « ... Le Canada devra maintenir un niveau élevé de mesures d’éloignement physique pendant un certain temps », a-t-il ajouté.

Comme Bill Gates :

Les déclarations de Trudeau font écho à celles d’un certain nombre de personnalités libérales, notamment Bill Gates, fondateur de Microsoft et de la Fondation Bill & Melinda Gates, qui a déclaré à CBS en début de semaine que la vie après le coronavirus ne serait plus la même « pendant un certain temps », ou du moins jusqu’à ce que la population soit « largement vaccinée ».

La crainte des gens face aux grands rassemblements publics serait moindre et plus proche de la normale « une fois que nous aurons le vaccin », ce qui pourrait être prêt dans les 18 mois, affirma-t-il.

Et la vaccination massive pourrait bien s’accompagner d’un contrôle sanitaire dictatorial. Selon LifeSiteNews :

La Fondation Bill & Melinda Gates a déclaré : « La référence aux “certificats numériques” se rapporte aux efforts visant à créer une plate-forme numérique à source ouverte dans le but d’élargir l’accès à des tests sûrs à domicile ».

Cependant, comme le souligne un article de Scientific American de décembre 2019, la Fondation Bill & Melinda Gates a financé une recherche du Massachusetts Institute of Technology qui suggérait d’incorporer les données de vaccination « directement dans la peau » des enfants : « En même temps que le vaccin, un enfant se verrait injecter un peu de colorant invisible à l’œil nu, mais facilement visible grâce à un filtre spécial pour téléphone portable, combiné à une application qui diffuse une lumière proche de l’infrarouge sur la peau. Le colorant devrait durer jusqu’à cinq ans, selon des tests effectués sur des peaux de porc et de rat et sur des peaux humaines sur plateau ».

Par l’intermédiaire de sa fondation, M. Gates a investi des milliards de dollars dans les vaccins.

Pourquoi mettre une marque sur l’enfant vacciné si ce n’est pour contrôler ceux qui ne l’ont pas été ?

Publicité
La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire