M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Justin Trudeau conclut un accord avec le NPD qui pourrait le maintenir au poste de premier ministre jusqu’en 2025

Par Kennedy Hall — Traduit par Campagne Québec-Vie

22 mars 2022, Ottawa (LifeSiteNews) — Les libéraux du premier ministre Trudeau et le Nouveau Parti démocratique (NPD) ont conclu un accord provisoire qui pourrait permettre à Trudeau de rester au pouvoir jusqu’en 2025, date à laquelle il devra déclencher des élections.

Il ne s’agit pas d’une coalition officielle des partis, comme c’est le cas dans les systèmes parlementaires, mais plutôt d’une intention exprimée par le chef du NPD, Jagmeet Singh, selon laquelle son parti votera avec les libéraux sur les questions de confiance, comme les budgets. Dans le cadre de cet accord, le NPD pourrait voir ses initiatives soutenues plus fermement par les libéraux.

À l’heure actuelle, les libéraux ont un gouvernement minoritaire, et le fait que les deux partis acceptent de voter sur les motions de l’autre crée une majorité de facto — en supposant que les deux partis respectent leur accord.

M. Trudeau a annoncé l’accord mardi matin et a tenté de le présenter comme un geste démocratique. Il a qualifié l’accord de réponse « aux défis que posent aux démocraties la partisanerie exacerbée et la polarisation toxique ».

La chef intérimaire du Parti conservateur, Candice Bergen, a écrit sur Twitter ses premières réflexions sur la question : « Une coalition libérale/néo-démocrate… J’aurai beaucoup plus à dire, mais pour l’instant, tout ce que je peux penser est : que Dieu nous vienne en aide à tous. »

Le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, n’a pas été surpris par cette décision, et il a fait remarquer que l’accord pourrait tomber à l’eau puisqu’il ne s’agit pas d’une coalition officielle.



Laissez un commentaire