M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Josh Alexander harcelé par la police alors qu’il tente d’accéder à la Colline du Parlement lors de la Marche pour la vie


Josh Alexander harcelé par la police alors qu'il tente de se rendre sur la Colline du Parlement lors de la Marche pour la Vie à Ottawa, le 11 mai 2023.

Par Jack Bingham — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Rob Primo/Twitter

12 mai 2023, Ottawa (LifeSiteNews) — Josh Alexander, un élève catholique du secondaire, pro-vie et pro-famille, a récemment été harcelé par la police lors de la Marche nationale pour la vie, alors qu’il tentait de se joindre au rassemblement sur la Colline du Parlement.

Dans une vidéo publiée jeudi, on peut voir Josh Alexander — qui a été injustement suspendu de son école secondaire catholique et arrêté après avoir refusé de transiger sur la réalité des deux sexes — essayer d’entrer sur la colline du Parlement au centre-ville d’Ottawa pour rejoindre ses camarades pro-vie à la marche annuelle et se trouver temporairement retenu par des agents du Service de protection du Parlement.

En direct de la colline du Parlement : le maintien de l’ordre est une source d’embarras au Canada. La GRC, la police d’Ottawa et le SPP ont besoin d’une quinzaine d’entre eux pour intervenir dans cette situation avec des adolescents. Ils empêchent Josh Alexander de marcher librement sur la Colline du Parlement.
C’est humiliant.
— Rob Primo (@therobprimo1) 11 mai 2023

Alors qu’il franchit la grille d’accès à la Colline du Parlement, on peut voir plusieurs policiers empêcher Alexander de passer, l’un d’entre eux répétant « Dehors ! » au jeune homme.

« Ne me touchez pas », répond Alexander, tandis que le policier touche le jeune homme pour l’empêcher de continuer.

Alors que l’agent continue de dire « Dehors ! » et qu’Alexander continue de dire à l’agent d’arrêter de le toucher, deux autres agents masculins se joignent à leur collègue pour faire obstruction au jeune homme de 16 ans.

Les agents informent Alexander qu’il est sous le coup d’un « avis d’intrusion » lui interdisant l’accès à la Colline du Parlement — Alexander et ceux qui l’accompagnent informent les agents que ce n’est pas le cas.

L'article continue ci-dessous...

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

« Vous devez vous renseigner », dit Alexander à l’un des agents, tandis que l’homme qui enregistre l’interaction explique qu’Alexander n’est pas sous le coup d’un avis d’intrusion dans le secteur et qu’il a confondu le jeune homme avec son frère, Nick, qui, avec Josh, a été arrêté près de la Colline du Parlement plus tôt cette année pour avoir protesté contre un spectacle de travestis ciblant les enfants.

Alors que la situation s’envenime, Alexander montre sa carte d’identité à l’agent, tandis que cinq autres agents arrivent pour parler à l’adolescent.

Alexander et les personnes qui l’accompagnent parviennent finalement à expliquer aux policiers que tout ordre d’intrusion qui aurait pu être émis contre lui ou son frère Nick aurait déjà expiré, puisque les ordres ne durent que cent jours et que l’incident susmentionné a eu lieu au début du mois de février.

Finalement, Josh Alexander et ses amis parviennent à accéder à la Colline du Parlement, mais pas avant que Josh Alexander ne demande à l’un des policiers particulièrement hostiles son numéro de badge, qu’il refuse de lui donner.

Un policier AGRESSE à nouveau Josh Alexander devant la caméra.
Josh lui demande s’il peut obtenir une explication sur la raison pour laquelle il l’a attrapé.
Josh lui dit : « Vous m’avez agressé après que je vous ai montré ma carte d’identité ».
Il lui répond « Je n’ai pas besoin de te parler ».
— Rob Primo (@therobprimo1) 11 mai 2023

Comme l’a rapporté LifeSiteNews, c’est loin d’être la première fois qu’Alexander a affaire à la police, que ce soit à Ottawa ou ailleurs en Ontario.

Après avoir été suspendu pour une durée indéterminée pour avoir protesté contre l’idéologie du genre à l’école secondaire catholique St. Joseph’s à Renfrew, en Ontario, le jeune homme de 16 ans s’est vu signifier un avis d’intrusion lui interdisant d’aller en classe.

Lorsque Josh Alexander s’est présenté à l’école après la fin de la période de suspension initiale, il a été arrêté.

Depuis, Alexander a déposé une plainte officielle pour violation des droits de la personne contre le conseil scolaire, alléguant que le système scolaire a fait preuve de discrimination à son égard en raison de ses croyances religieuses.

En soutien à Alexander, Liberty Coalition Canada a prévu une manifestation internationale « I Stand with Josh Alexander » le 17 mai, encourageant les gens du monde entier à se solidariser pacifiquement avec le jeune homme.



Laissez un commentaire