M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Jordan Peterson démolit un article d’Instagram qui prétend que les couples sans enfant sont « plus heureux »

Par Anthony Murdoch — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Freepik

11 juin 2024 (LifeSiteNews) — Le psychologue canadien anti-woke bien connu Jordan Peterson a blâmé un article publié sur la page « Faits » d’Instagram qui prétendait que les gens sans enfants « ont tendance » à être plus heureux ; il a répliqué en disant qu’en réalité les enfants rendent la vie d’une personne « plus riche que n’importe quelle » possession matérielle du monde ne pourrait le faire.

« Les enfants donnent plus de sens à votre vie que n’importe quel bonheur », a écrit Peterson lundi sur X en réponse à la page « Faits » d’Instagram publiée cette fin de semaine.

« Les enfants apportent l’amour et les peines de l’amour dans votre vie. Ce n’est pas le “bonheur” idiot à court terme vénéré par les hédonistes et mesuré comme un résultat par les sots ».

L’article de la page « Faits » d’Instagram indiquait : « Les personnes sans enfant ont tendance à être plus heureuses que les parents. »

L’article citait des recherches menées en 2021 par Jennifer Glass, professeur de sociologie à l’université du Texas. Ses recherches affirment qu’il existe une « poussée de bonheur » que « les parents ressentent juste après la naissance d’un bébé. Mais ce sentiment tend à se dissiper au cours de l’année ».

L'article continue ci-dessous...

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

En réponse à l’article « Faits », M. Peterson a écrit « Says who ? » (Selon qui ?), demandant comment une telle chose pouvait être « mesurée » et sur « quelle période de temps », ainsi que « comparée à qui et quand ».

Peterson a observé : « Plus heureux ou plus hédoniste et immature ? » Il s’est ensuite demandé : « qui a financé » la recherche ?

« Des mensonges, de maudits mensonges et des statistiques », écrit-il, appelant cela [en] « une phrase : “crise de réplication” », ajoutant que « le sens et le bonheur ne sont pas la même chose, mais le premier l’emporte sur le second ».

« La responsabilité et le bonheur ne sont pas la même chose, mais la première l’emporte sur le second... L’aventure et le bonheur ne sont pas la même chose, mais la première l’emporte sur le second ».

Peterson a fait remarquer à propos de l’étude 2021 que « si des psychologues sociaux ou éducatifs ont mené l’étude, il faut l’ignorer ».

« Si des personnes qui détestent les enfants, ou qui n’en ont pas, ont mené l’étude, il faut la rejeter ».

La publication des « faits » sur Instagram a suscité un nombre considérable de réactions négatives et a même attiré l’ire du propriétaire de X, Elon Musk, qui a réagi en faveur des enfants.

« Les enfants vous rendent plus heureux que n’importe quel bien matériel », a écrit Elon Musk en réponse à la publication de Peterson.

Le billet de Peterson, qui dénonce l’article anti-famille d’Instagram, a suscité la réaction de l’avocate canadienne Lisa Bildy, qui a fait remarquer que « personne ne peut savoir à quel point la vie est enrichie par les enfants avant d’en avoir ».

« Et, après en avoir eu, très peu de gens souhaitent qu’ils n’existent pas. Il est vraiment impossible de comparer les niveaux de “bonheur” lorsqu’un groupe n’a aucune idée de ce qu’il rate », a-t-elle répondu.

La tendance des médias sociaux à promouvoir un mode de vie « sans enfant » est en hausse dans un contexte de taux de natalité historiquement bas

Le taux de natalité au Canada est en baisse constante depuis un certain temps, les statistiques montrant que le taux global pour 2022 est de 1,33 enfant par femme, en baisse par rapport au taux de 1,51 en 2018.

Au total, 351 679 bébés sont nés en 2022, un chiffre qui n’a jamais été aussi bas depuis 2005.

Comme l’a fait remarquer Matt Lamb, de LifeSiteNews, dans un récent article d’opinion, la récente tendance à se vanter sur les médias sociaux d’être des « Double Income No Kids [doubles revenus sans enfants] », ou « DINKS », est ce qu’il a noté comme un « signe d’immaturité parmi les “Millennials” et la Génération Z ».

« Être un DINK, c’est en fait être glouton, avare et ne pas avoir la capacité de vivre au-delà du lendemain », a observé M. Lamb.

« Les enfants nous obligent à pratiquer l’abnégation — changer les couches ou faire la lessive, dépenser de l’argent pour eux plutôt que pour nos propres loisirs, ou se lever tôt pour s’occuper d’un bébé capricieux sont autant de façons de grandir dans la vertu en n’obtenant pas ce que l’on veut ».

Peterson, qui a deux enfants, s’est élevé contre la poussée radicalement anti-famille des LGBT ces dernières années, tant au Canada, sous le premier ministre Justin Trudeau, que dans le reste du monde.

L’année dernière, Peterson a déclaré que le faible taux de natalité au Canada était dû à une société qui a « diabolisé la famille et les enfants » et non pas, comme l’a suggéré un récent article des médias, à cause des prix élevés de l’immobilier.

Comme l’a rapporté dernièrement LifeSiteNews, Peterson a critiqué Trudeau et son gouvernement libéral au début du mois des « Fiertés », déclarant qu’à son avis, il s’agit en fait d’une « célébration du sexe hédoniste occasionnel et égocentrique » et non d’une « célébration de l’amour ».

Quant à Musk, dont l’un des fils s’identifie comme « transgenre », il s’est souvent opposé à l’idéologie du genre et a soutenu les efforts des conservateurs pour défendre la réalité biologique.



Laissez un commentaire