M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Incroyable ! Un promoteur immobilier fait don d’un édifice entier pour les femmes enceintes sans-abri

Par Cassy Fiano (LiveActionNews) — traduit par Campagne Québec-Vie

Pourquoi les femmes choisissent-elles de se faire avorter ? Selon Guttmacher, l’ancienne branche de recherche proavortement de Planned Parenthood, les raisons sont en grande partie socio-économiques. Les femmes ont peur de devoir être responsables d’un autre être humain, elles ont peur de ne pas avoir les moyens d’élever un enfant et elles craignent que le fait d’avoir un bébé interfère avec leurs études ou leur travail. Ces peurs ne sont pas sans fondement ; par exemple, plusieurs écoles secondaires, collèges et campus universitaires ne sont pas adaptés aux femmes enceintes ou aux étudiants qui sont parents. De plus, élever un enfant est coûteux et demande beaucoup de temps, en effet. Or, ce dont ces femmes ont vraiment besoin est de l’aide, du soutien et des ressources, afin qu’elles ne soient pas amenées à faire des choix par peur ou par désespoir. C’est exactement ce qu’offrent plusieurs organisations pro-vie : elles cherchent à aider les femmes qui font face à une grossesse imprévue […]

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Un exemple formidable vient de Gene Dub, un promoteur immobilier d’Edmonton qui possédait un vieux bâtiment. À l’origine, cet édifice, le Grand Manor Hotel, avait été construit en 1913. Dub l’a acheté il y a huit ans et il a commencé à le rénover et à louer les locaux (des studios et des appartements d’une pièce) comme logements pour les personnes à faible revenu. Mais quand il a entendu parler d’un besoin pour les femmes enceintes et sans-abri, il a décidé de faire don de tout le bâtiment pour les aider. « Il se trouvait que je possédais un édifice », a-t-il dit à propos de sa décision, au Gala de l’habitation 2018.

Greg Dewling et le groupe Capital Region Housing avaient considéré l’achat du bâtiment de Dub l’an passé. Mais Dub avait une meilleure idée. « Il a dit : “Pensez-vous que vous pourriez faire fonctionner cela si je donnais l’édifice ?” » raconte Dewling. Maintenant, grâce au don du bâtiment, les femmes enceintes et sans-abri pourront avoir un endroit pour vivre, et ce n’est pas tout...

Un programme, Pregnancy Pathways, aidera les femmes qui vivent une grossesse non désirée, qui sont pauvres, sans-abri ou toxicomanes, à se loger dans l’édifice. Le programme aidera les femmes à recevoir des soins prénataux ainsi que du soutien après la naissance du bébé. Les femmes qui sont aux prises avec la toxicomanie pourront avoir accès à des traitements, notamment à des thérapies de remplacement des opioïdes. « Il y avait des femmes qui arrivaient à l’urgence en travail et qui, souvent, n’avaient pas eu accès à un suivi prénatal adéquat », dit Wendy Bouwman Oake, la directrice du programme. « Nous ne disons pas aux femmes : “Tu dois remettre ta vie en ordre pour pouvoir continuer ta grossesse et pour être un parent” », dit Bouwman Oake. « Au lieu de cela, nous les rejoignons là où elles se trouvent, et nous adoptons une approche empathique […] »

Le nouveau bâtiment offrira des logements sur les trois étages supérieurs, et des services de soutien au rez-de-chaussée. Autrement, sans accès à ces ressources, plusieurs femmes donneraient naissance à leur enfant, elles se le feraient enlever par les services sociaux et elles retourneraient vivre dans la rue. Avec ce programme, il est à espérer que les femmes réaliseront qu’avec de l’aide, elles ont la capacité de transformer leur vie.

C’est ce que nous devrions faire quand des femmes font face à une grossesse indésirée : trouver des façons de les aider à surmonter les obstacles. L’avortement ne les aide pas ; il ne règle pas leurs problèmes. L’avortement ne redresse pas les torts de la société, qui les pousse à penser qu’elles n’ont pas d’autre choix que de tuer leur enfant à naître. Les femmes méritent mieux que l’avortement et à Edmonton, du moins, des femmes ont maintenant un meilleur choix.



Laissez un commentaire