M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

GoDaddy rejette le site de Texas Right to Life qui permet de signaler les violations à la loi du Texas sur l’avortement

Par Kennedy Hall — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : shotprime studio/AdobeStock

3 septembre 2021, Texas (LifeSiteNews) — GoDaddy, le géant de l’hébergement de domaines internet, est en train de retirer de sa plateforme le site internet prolifewhistleblower.com, géré par Texas Right to Life. Ce site permettait aux gens de signaler des violations de la nouvelle et robuste loi pro-vie de l’État du Texas qui protège de l’avortement les bébés dont le cœur bat.

Un porte-parole de GoDaddy a déclaré dans un courriel adressé au New York Times et à The Verge : « Nous avons informé prolifewhistleblower.com qu’ils ont 24 heures pour passer à un autre fournisseur car ils ont violé nos conditions de service. »

« Dommage pour la foule [des anti-vie] : nous ne serons pas réduits au silence », a répondu Texas Right to Life. « Les anti-vie nous détestent parce que nous sommes en train de gagner. Nous transférons nos données à un autre fournisseur et le site sera restauré dans les 24-48 heures. Revenez bientôt. »

Depuis que la loi texane sur les battements de cœur est entrée en vigueur mercredi dernier, les utilisateurs et les codeurs de TikTok ont inondé le site prolifewhistleblower.com de fausses informations. Les trolls ont prétendu que le Gouverneur républicain Greg Abbott avait violé la loi et ont envoyé des signalements au sujet de personnages fictifs de bandes dessinées.

Une panique généralisée s’est emparée des partisans de l’avortement depuis que la Cour suprême des États-Unis a autorisé l’entrée en vigueur de la loi qui permet aux particuliers de poursuivre les avorteurs ou toute personne aidant ou encourageant l’avortement d’un bébé dont le cœur bat. Le refus de la Cour suprême de bloquer la loi a effectivement mis fin à tous les avortements après six semaines dans le deuxième État le plus grand et le plus peuplé des États-Unis.

Ce soir, un juge de l’État du Texas a également empêché temporairement Texas Right to Life de se prévaloir de la loi contre Planned Parenthood, la plus grande entreprise d’avortement d’Amérique.

L'article continue ci-dessous...
Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

« La décision de la juge Maya Guerra Gamble (démocrate) n’invalide pas la nouvelle loi, mais empêche Texas Right to Life et ses associés de poursuivre les prestataires de services d’avortement et les travailleurs des cliniques Planned Parenthood en vertu de la loi S.B. 8, qui est entrée en vigueur mercredi », explique The Hill.

Cette décision limitée et temporaire n’empêche toutefois pas d’autres citoyens du Texas de poursuivre ceux qui commettent ou aident à commettre un avortement.

Texas Right to Life reste imperturbable et a publié une déclaration qualifiant les activités des militants anti-vie de « désespérées ». Ils ont ajouté que les actions de Planned Parenthood « n’arrêteront pas le travail de Texas Right to Life. On estime qu’environ 150 bébés sont sauvés chaque jour grâce au rôle de chef de file joué par Texas Right to Life dans le cadre de la loi Texas Heartbeat. Planned Parenthood peut continuer à nous poursuivre, mais Texas Right to Life ne reculera jamais en ce qui concerne la protection des femmes enceintes et des enfants à naître contre l’avortement ».

Ryan T. Anderson, président d’Ethics and Public Policy Center, a noté dans un fil de discussion sur Twitter que la réaction des milieux d’affaires américains à la nouvelle loi rappelle ce qui est arrivé à d’autres États après avoir promulgué ou tenté de promulguer des lois socialement conservatrices de bon sens.

Il a déclaré : « Vous souvenez — vous de ce que les grandes entreprises américaines ont fait à l’Indiana à propos de la RFRA [Religious Freedom Restauration Act] ? Ou à la Caroline du Nord au sujet des salles de bain ? Ou à une foule d’États sur la “médecine” et les sports transgenres ? Attendez-vous à les voir tenter de faire la même chose aux États pro-vie dans un monde post-Roe. Ils essaient déjà de le faire au Texas ».

Au cours de l’année écoulée, on a assisté à une augmentation massive de la censure des voix conservatrices par les Big Tech, depuis le célèbre bannissement de Twitter et de Facebook du président Donald Trump jusqu’à la censure des critiques du confinement et des sceptiques des vaccins.

Coordonnées pour communication respectueuse :

Ligne d’assistance GoDaddy 24/7 : 480-463-8390

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire