M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Elon Musk bannit de Twitter un compte en faveur de la pédophilie : « Non toléré sur cette plateforme »


Elon Musk.

Par Matt Lamb — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : YouTube

27 avril 2023 (LifeSiteNews) — Twitter a supprimé le compte d’un utilisateur qui faisait la promotion d’un drapeau célébrant les « personnes attirées par la jeunesse », également connues sous le nom de pédophiles.

« Non toléré sur cette plateforme », a écrit Musk en réponse à un autre utilisateur qui avait partagé les tweets du compte suspendu.

Cette suppression est le dernier signe en date d’un changement de culture au sein de Twitter. Sous la direction de M. Musk, l’entreprise a supprimé plus de 700 000 comptes qui faisaient la promotion de la pornographie enfantine.

La compagnie a également supprimé récemment sa politique interdisant d’utiliser des descriptions biologiquement exactes des personnes souffrant d’un trouble du genre. Auparavant, les utilisateurs pouvaient être sanctionnés pour avoir « mal identifié » quelqu’un, c’est-à-dire pour avoir utilisé son véritable genre — par exemple, en qualifiant Bruce « Caitlyn » Jenner d’homme.

Après l’acquisition, Musk s’est attelé à un certain nombre de réformes, notamment en licenciant plus de la moitié du personnel, en remplaçant les vérificateurs de faits par une fonction de notes communautaires gérée par les utilisateurs, et en publiant des tonnes d’informations sur les activités de censure de l’ancienne direction, comme LifeSiteNews l’a précédemment rapporté.

Toutefois, certains problèmes subsistent. Fin mars, des personnalités conservatrices ont vu leurs comptes temporairement suspendus pour avoir critiqué une « Journée de la vengeance trans » prévue après qu’une femme s’identifiant comme transgenre ait perpétré une fusillade brutale et « ciblée » contre une école chrétienne à Nashville, dans le Tennessee.

Les conservateurs sur les médias sociaux ont rapidement souligné le lien potentiel (bien que l’on ne sache pas encore si la tireuse était affiliée de quelque manière que ce soit au groupe), ce qui a conduit à une série de suspensions très médiatisées sur Twitter pour des violations supposées des « règles contre les discours violents » de la plateforme, a rapporté LifeSiteNews.

Selon une capture d’écran publiée par The Federalist, le PDG Sean Davis s’est vu interdire l’accès à son compte après avoir signalé dans un message sur Twitter que « le meurtre de masse commis de sang-froid dans une école chrétienne de Nashville par une personne apparemment transgenre est survenu quelques jours seulement avant une “journée de vengeance trans” organisée par le Trans Radical Activist Network ».

Publicité

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire