M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Elon Musk achète pour 3 milliards de dollars d’actions Twitter — les conservateurs doivent-ils se réjouir ?


Elon Musk.

Par Kennedy Hall — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Steve Jurvetson/Flickr

4 avril 2022 (LifeSiteNews) — Le milliardaire le plus intéressant du monde — Elon Musk — vient d’acheter une part importante de Twitter et il est désormais le principal actionnaire de la plateforme.

Ce coup de force du PDG de Tesla et SpaceX est pour le moins excentrique, mais il semble qu’il ait laissé entrevoir ses intentions dans un tweet du 25 mars.

Après avoir demandé leur avis aux 80 millions de personnes qui le suivent, il a ajouté au fil de discussion : « Les conséquences de ce sondage seront importantes ».

Eh bien, Musk a peut-être posé cette question à ses partisans pour obtenir une sorte de consensus sur Twitter.

Les sondages peuvent être trompeurs — et le sont en fait souvent — mais s’il y a jamais eu un homme avec un ensemble d’adeptes intellectuellement diversifiés, c’est bien Musk. Il est suivi par les gens de droite pour sa capacité à faire passer les gauchistes pour des idiots, mais il est aussi un peu comme un superhéros de Big Tech, ce que les gauchistes de San Francisco adorent.

En outre, son compte Twitter est si puissant que les pouvoirs financiers ont déclaré par le passé que ses tweets sur les intérêts financiers de ses entreprises avaient enfreint les lois en raison de leur influence massive sur les marchés.

Le fait est qu’Elon Musk est l’un des plus grands noms du monde des affaires et de la culture populaire, et qu’il est un véritable créateur de culture dans la plupart de ses activités.

Dans un monde où les oligarques de Big Tech ont le pouvoir d’annuler et d’interdire tout le monde, y compris le président des États-Unis, Elon Musk pourrait-il être le réformateur qui rachètera Big Tech pour les conservateurs ?

Nous devrions d’abord considérer tout ce qu’il apporte à la table concernant ses opinions.

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Ce n’est peut-être pas une bonne chose

De peur de passer pour un admirateur de Musk et pour un partisan inconditionnel de sa démarche sur les médias sociaux, voyons pourquoi cela pourrait ne pas être une bonne chose.

Tout d’abord, Musk — malgré tout ce qu’il a de positif — n’est pas un conservateur culturel au sens propre du terme. Bien sûr, il est favorable à la liberté individuelle, ce que nous examinerons plus loin ; cependant, il ne s’est pas vraiment imposé comme un conservateur social sur les questions clés.

Ses convictions religieuses sont floues, et il s’est montré tout aussi flou sur l’avortement. Il est également difficile de savoir quelle est son opinion sur les unions civiles entre personnes de même sexe.

On pourrait dire beaucoup de choses sur sa vie personnelle et sa situation matrimoniale, mais nous essayons ici d’être des journalistes sérieux, donc les ragots sur les badinages et la vie de famille d’un homme ne me regardent pas.

Une autre chose qui peut être rebutante à son sujet est qu’il a dit que le vaccin COVID était une bonne chose et qu’il était « sans équivoque » que la science derrière le vaccin expérimental était solide.

Cela dit, en ce qui concerne les milliardaires, Elon Musk est peut-être le meilleur influenceur que l’on puisse espérer.

C’est probablement une bonne chose qu’il se lance dans les médias sociaux

Malgré tout ce qu’il y a de négatif à propos de Musk, je dois admettre qu’il est exagéré de dire que parce qu’il est mou ou vague sur certaines questions, cela signifie qu’il est pour des choses immorales ou anti-chrétiennes.

Il n’a pas montré qu’il était anti-chrétien dans quelque sens que ce soit, comme il l’a démontré en passant du temps et en plaisantant avec le groupe de Babylon Bee qui n’a fait aucun effort pour cacher sa tentative — même si c’était un peu pour plaisanter — de le convertir.

Sa volonté d’apparaître sur Bee ne peut être sous-estimée, car ce média est visiblement de droite et un groupe chrétien conservateur, même s’il est satirique. Leur compte Twitter a d’ailleurs été récemment interdit. Je me demande si cela va changer avec l’influence de Musk.

De plus, il a dit clairement qu’il est anti-mandat concernant les vaccins, ce qui est une bonne chose. En dépit de l’inefficacité, des dangers et problèmes moraux liés aux vaccins, ce sont les mandats qui ont été les plus difficiles à gérer pour les gens ordinaires. Le fait d’être du bon côté de l’histoire lorsqu’il s’agit de liberté personnelle en matière médicale est un réel avantage.

En outre, les médias de gauche le détestent souvent, ce qui est de bon augure pour les conservateurs sociaux ; l’ennemi de mon ennemi est mon ami.

Vanity Fair a failli se rompre une artère lorsque Musk a décidé de transférer sa société au Texas en sachant pertinemment que le Texas avait sévèrement réduit l’accès à l’avortement dans l’État.

Et, quelle que soit son opinion sur les unions homosexuelles, je ne trouve rien de ce qu’il a dit qui soutienne une quelconque politique sexuelle « woke ». En fait, il n’hésite pas à se moquer de la politique woke, utilisant même le sacro-saint drapeau arc-en-ciel dans le cadre d’une blague.

Un absolutiste de la liberté d’expression

Mettant de côté le débat sur ce que devraient être les limites de certains discours en public ou en ligne, Musk a tweeté le 5 mars qu’il était un « absolutiste de la liberté d’expression ».

Non seulement il a affirmé son engagement en faveur de la liberté d’expression, mais il a également refusé de se plier à la version dominante sur les événements sur la Russie et l’Ukraine dans ce tweet.

Encore une fois, quelles que soient les opinions divergentes sur la Russie et l’Ukraine, le fait qu’il ne se soit pas incliné devant une autre vache sacrée de la gauche — le soutien unilatéral aux sanctions contre la Russie — montre qu’il se moque vraiment de ce que les autres disent ou veulent qu’il fasse, même lorsque Big Tech, Big Government et Big Hollywood veulent le contraire.

Bien sûr, l’absolutisme total de la liberté d’expression est difficile à gérer avec une entreprise de médias sociaux, car des activités illégales peuvent avoir lieu ; néanmoins, il est d’avis que les gens ne devraient pas être censurés pour des raisons mesquines comme ils l’ont été sur Twitter et d’autres endroits.

Le réformateur des grandes technologies ?

Alors, est-il le grand réformateur de la grande technologie ?

Honnêtement, il pourrait l’être.

Il n’est pas nécessaire qu’il soit un chrétien conservateur pour être un héros pour les gens de droite, il suffit qu’il ne soit pas un dictateur maléfique.

La gauche censure les contre-récits et les idées conservatrices parce qu’elle sait que les idées sont puissantes. à

La vérité est captivante, et elle convertit les gens, tant sur le plan religieux que politique.

Il n’y a pas de véritable moyen de s’attaquer à Big Tech — à moins d’avoir les moyens de le faire, et aucun homme n’a de meilleurs moyens pour cette tâche que Musk. Il possède à la fois l’attitude, les centaines de milliards de dollars et l’influence sociale pour le faire.

Bien sûr, il y a quelques personnes courageuses qui essaient de combattre Big Tech, mais de manière réaliste, les chances de voir apparaître un véritable concurrent de Twitter sont minces, car ce serait comme renverser un gouvernement.

Donc, si Musk peut forcer la plateforme à autoriser les opinions dissidentes, c’est peut-être le meilleur espoir que nous ayons pour une atmosphère plus honnête.

Effet de cascade

Enfin, si Twitter s’oriente davantage vers la liberté d’expression, cela pourrait avoir un effet en cascade sur d’autres plateformes.

Twitter n’est pas une entreprise de Google, comme YouTube, et ce n’est pas une Meta entreprise comme Facebook.

Et si Twitter s’associait à Rumble ? Ou si Twitter mettait à jour son service vidéo pour en faire un concurrent de YouTube ?

Tout est possible avec Musk, et quelque chose en moi me dit qu’il y a déjà pensé.

Il y a toujours une correction du marché d’une manière ou d’une autre, et il pourrait bien être l’agent de la correction.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire