M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Disney finance les opérations de « transition » mutilantes et les bloqueurs d’hormones pour son personnel et leurs enfants

Par Ashley Sadler — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Freepik/Rawpixel.com

8 avril 2022 (LifeSiteNews) — Alors que Disney fait face à une pression croissante de la part des conservateurs et des parents concernant sa promotion publique de l’agenda LGBTQ+ auprès des enfants, un nouvel article indique que la société aide ses employés et leurs enfants mineurs à obtenir des chirurgies mutilantes de « changement de sexe ».

Chris Rufo, membre senior de l’Institut Manhattan, qui a réalisé un travail important pour dénoncer la théorie de la race critique enseignée dans les salles de classe américaines, a souligné les efforts massifs de l’entreprise pour aider son personnel à accéder à des opérations de changement de sexe et à des médicaments dans un tweet du 7 avril contenant une vidéo qui proviendrait d’une réunion interne de l’entreprise.

Dans la vidéo, un homme qui apparaît sur une toile de fond portant les phrases « The Walt Disney Company » et « reimagine tomorrow », parle du « travail » que la société effectue pour promouvoir l’expression transgenre et les procédures de changement de sexe pour ses employés.

« L’autre grand domaine est l’identité et l’expression de genre, donc faire tout ce travail pour s’assurer que nos employés et nos acteurs peuvent exprimer leur genre ici de manière authentique et fière au sein de l’entreprise », a déclaré l’homme.

« Nous avons donc élaboré des guides sur la façon de changer sa photo, des informations sur les pronoms, et nous avons travaillé avec notre équipe chargée des avantages sociaux pour fournir des informations sur les procédures d’affirmation du genre à nos employés en transition et transgenres, mais aussi à nos employés dont les enfants sont en transition », a-t-il ajouté.

On ne sait pas qui est l’homme ni quand la vidéo originale a été enregistrée.

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Le Daily Caller a souligné que le programme d’avantages sociaux de Disney est géré par Fidelity Investments, qui a partagé un document de questions et réponses portant sur la couverture d’affirmation de genre de Disney qui semble confirmer le contenu de la vidéo.

Selon ce document, Disney finance les « procédures d’affirmation de genre » pour les adultes et les enfants, sans limite de montant ni plafond, par le biais des compagnies d’assurance maladie Cigna, Kaiser (Californie) et HMSA (Hawaï).

Les traitements couverts par le plan Cigna comprennent des médicaments bloquant la puberté pour les enfants. Les adultes inscrits à ce plan peuvent choisir de subir toute une série d’opérations chirurgicales mutilantes, notamment « l’augmentation/la réduction des seins, le remodelage de la poitrine, l’épilation/la transplantation de cheveux, la chirurgie de féminisation du visage, les implants ou prothèses génitaux, la rhinoplastie, le rasage/la réduction de la trachée et la chirurgie vocale/orthophonie », indique le document.

Sous l’égide de Kaiser, les employés californiens de Disney ont accès à « des services de chirurgie de réassignation sexuelle et de mastectomie avec reconstruction de la poitrine, en plus des services de santé comportementale et d’hormonothérapie ».

Dans le cadre des plans HMSA pour les employés d’Hawaï, le document de Fidelity Investments indique que l’inversion de la chirurgie de réaffectation sexuelle ne sera pas couverte, sauf si la personne développe « un obstacle médical sérieux à l’achèvement de la réaffectation sexuelle » ou « une condition médicale grave ».

On ne sait pas si les plans Cigna ou Kaiser couvriraient l’inversion des opérations chirurgicales mutilantes.

La nouvelle de l’apparent financement par Disney de traitements radicaux et destructeurs de changement de sexe intervient dans un contexte de réactions négatives à grande échelle après que la société axée sur les enfants ait annoncé son opposition à la loi de Floride sur les droits parentaux en matière d’éducation, qui interdit aux enseignants de Floride d’instruire les enfants sur la sexualité et l’identité de genre de la maternelle à la troisième année.

Disney a également fait part de son intention de s’opposer à un décret du Texas qui obligerait les autorités à enquêter sur les opérations de changement de sexe pratiquées sur des enfants en les considérant comme de la « maltraitance ».

En outre, la méga-compagnie s’est attiré les foudres des conservateurs et des parents après que des vidéos divulguées par Rufo le 30 mars aient semblé montrer les efforts délibérés de Disney pour promouvoir l’agenda LGBTQ+ pour les enfants dans ses programmes.

Les opposants à la position pro-LGBTQ+ de Disney ont organisé des manifestations devant le siège de Disney et ont appelé à un boycottage généralisé.

Disney n’a pas répondu à la demande de commentaires de LifeSite.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire