M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Deux propriétaires de cinémas reçoivent des menaces de mort à cause du film pro-vie Unplanned

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) ― Photo : Skitterphoto/Pexels

De gentils pro-choix ne veulent pas laisser aux gens ordinaires le choix de voir un film pro-vie, aussi menacent-ils de mort les propriétaires de cinémas indépendants parce que ceux-ci prévoient projeter dans leurs salles le film Unplanned

Le film Unplanned raconte la conversion d’Abby Johnson qui devant la réalité de l’avortement, passe de directrice d’un avortoir de Planned Parenthood à directrice d’un mouvement pro-vie. 

Et dire que le mouvement pro-avortement accuse le mouvement pro-vie de violence, se baserait-il sur les comportements qui se retrouvent dans son propre sein pour juger ainsi le mouvement pro-vie ? 

Menaces de mort, d’après LifeSiteNews

La police enquête sur les menaces de mort envoyées à deux propriétaires de cinémas indépendants canadiens parce qu'ils projetaient de passer dans leurs salles le film pro-vie Unplanned le 12 juillet, a appris LifeSiteNews. 

Des mesures de sécurité : 

Par mesure de sécurité, les producteurs du film ont maintenant retiré de leur site Web la liste complète des 46 cinémas canadiens— indépendants, Cineplex et Landmark — où sera montré le film le 12 juillet, a affirmé M. Konzelman [l'un des producteurs du film] à LifeSiteNews.

L'article continue après cette publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Ils l'ont fait à la demande de B.J. McKelvie, pasteur et président de Cinedicon, le distributeur canadien du film, basé à Fredericton. 

McKelvie a confirmé à LifeSiteNews que deux propriétaires de cinémas indépendants canadiens ont contacté la police après avoir reçu des menaces de mort qu'ils jugeaient crédibles, et qu'ils "craignaient pour leur famille". 

Un autre propriétaire de cinéma indépendant canadien "a été harcelé à l'extrême". 

L'un des deux propriétaires qui ont contacté la police a annulé la projection d'Unplanned, mais tous les autres « tiennent bon », a expliqué M. McKelvie. 

Il ne voulait pas nommer les lieux, notamment parce que « c'est une affaire de police », a-t-il déclaré à LifeSiteNews. 

[...] 

M. McKelvie a déclaré à la presse canadienne la semaine dernière que le propriétaire du Movie Mill de Lethbridge, en Alberta, avait reçu des menaces et s'était arrangé pour assurer la sécurité de la projection du film, mais il a dit à LifeSiteNews qu'il ne pouvait ni confirmer ni nier si c'était un des faits sur lesquels la police enquête. 

B.J. McKelvie relève l’inconsistance du comportement des pro-avortement dit « pro-choix » : 

« Je trouve ça ironique, ils parlent de choix, pro-choix, pro-choix, pro-choix, mais ils ne donnent pas aux gens le choix d'aller voir le film. »

Faisons remarquer enfin que Vincent Guzzo, propriétaire de Cinémas Guzzo, qui prévoit projeter en salles le film Unplanned a également reçu sa part de menace de mort, d’après 98.5 Montréal, « On m’a proposé le film et depuis que j’ai décidé de le présenter, il y a même un zozo qui m’a menacé de mort ! » lançait M. Guzzo lors de l’émission.

Publicité



Laissez un commentaire