M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Deux candidats pro-vie à la course à la chefferie du Parti conservateur éliminés sans justification ?


Grant Abraham et Joseph Bourgault, deux candidats à la chefferie du parti conservateur rejetés.

Par Jack Fonseca (Campaign Life Coalition) — Traduit par Campagne Québec-Vie

Voici la réponse du Parti conservateur aux accusations de partialité dans le processus d'admission des candidats à la course à la chefferie. — A.H. (5 mai 2022)

Au nom de CLC, j’aimerais vous remercier pour votre réponse généreuse à nos appels de dons de dernière minute au nom des candidats pro-vie et pro-famille à la direction du Parti conservateur du Canada, Grant Abraham et Marc Dalton.

Grâce à la forte réponse des partisans de CLC, Grant Abraham a recueilli la totalité des 300 000 $ de droits d’inscription pour figurer sur le bulletin de vote, ainsi que 598 signatures de nomination.

Malheureusement, le député Marc Dalton n’a réuni que 200 000 $ et n’a pas été retenu.

Vendredi soir, l’équipe de CLC s’est réjouie de voir que trois des quatre candidats qu’elle soutenait avaient été retenus pour le scrutin final, à savoir Grant Abraham, Joseph Bourgault et Leslyn Lewis.

Cependant, cette excitation s’est transformée en indignation lorsque, dimanche soir, nous avons appris que Grant Abraham avait reçu un avis du parti selon lequel il n’aurait PAS satisfait aux exigences financières, bien qu’il ait réuni les 300 000 $ de droits d’entrée et obtenu les signatures requises avant l’heure limite de 17 h, le 29 avril.

Cela n’avait aucun sens et nous avons commencé à poser des questions à nos contacts au sein du parti.

Ils nous ont dit que le parti avait ajouté aux dons totaux des « frais d’administration » de 15 % que les candidats devaient obtenir en plus des 300 000 $, ce qui fait que le total réel qu’un candidat doit réunir est de 345 000 $ ou même 353 000 $, selon la façon dont il est calculé !

Abraham fait appel de la décision en raison de la publicité mensongère faite par le parti, qui a toujours communiqué 300 000 dollars comme frais pour figurer sur le bulletin final, et jamais aucun autre montant.

Une disqualification encore plus scandaleuse a été celle de Joseph Bourgault qui avait soumis près de 400 000 $ et plus de 1 000 signatures à la date limite du 29 avril.

Comme dans le cas d’Abraham, le parti a prétendu qu’il n’avait pas atteint le seuil de 300 000 dollars. Nous avons appris que Bourgault fera également appel de cette décision ridicule.

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Nous avons également découvert que le parti gardera au moins les premiers 200 000 $ des frais d’adhésion de chaque candidat. Cet argent ne sera pas remboursé aux donateurs, comme vous, même si votre candidat préféré a été empêché de se présenter.

Je n’ai aucun doute sur le fait que si le marécage de la direction des conservateurs rouges avait pu s’en tirer en disqualifiant Leslyn Lewis, ils l’auraient fait pour elle aussi.

Cependant, Mme Lewis est trop connue en raison de sa précédente course à la direction et trop populaire parmi les membres du parti. Les élites du parti savent que le contrecoup de la disqualification de Mme Lewis serait trop important, ils n’ont donc pas d’autre choix que de la laisser concourir.

Nous espérons que Bourgault et Abraham feront appel de ces disqualifications et gagneront, en Cour si nécessaire, car c’est totalement injuste et antidémocratique.

CLC est reconnaissante que Mme Lewis elle-même se soit prononcée contre la disqualification de M. Bourgault et de M. Abraham, en déclarant sur Twitter :

Nous voulons une course équitable. Je crains un combat difficile, et le Parti conservateur ne devrait pas éliminer des candidats légitimes. Le Parti conservateur du Canada doit les laisser concourir.

Les conservateurs ont toujours accusé les libéraux d’être le parti de la corruption et de l’anti-démocratie. Cette accusation plane maintenant sur le PCC.

L’un des piliers du PCC, et du mouvement conservateur avec un « petit–c » en général, est la démocratie -- laisser le peuple, et non les élites, décider qui doit le représenter. Par conséquent, ce type de culture d’annulation n’a rien à faire au sein du Parti conservateur.

En fin de compte, si Bourgault et Abraham n’obtiennent pas gain de cause dans leurs appels, Campaign Life Coalition fera tout son possible pour que Leslyn Lewis soit victorieuse en tant que seule candidate pro-vie ayant reçu le feu vert parmi les six candidats « vérifiés ».

À moins que le parti ne revienne sur sa décision concernant les candidats conservateurs sociaux indûment disqualifiés, la liste de scrutin « finale » comprendra Pierre Poilievre, Jean Charest, Patrick Brown, Scott Aitchison et Roman Baber.

Poilievre, Charest, Brown et Aitchison sont tous des candidats classés « feu rouge » qui ne méritent pas d’être classés au deuxième rang au moment du vote, en raison de leur soutien à l’avortement et à l’idéologie LGBT.

CLC est toujours en train d’évaluer Baber, et il est possible qu’il obtienne une cote jaune, bien que cela n’ait pas encore été déterminé.

Nous savons qu’il est tentant d’être dégoûté par le marécage des conservateurs rouges et leurs efforts continus pour purger le parti des conservateurs sociaux, mais s’il vous plaît, n’abandonnez pas votre siège à la table du PCC.

Vous devez rester engagés pour préserver notre voix collective en tant que mouvement pro-vie, pro-famille et pro-foi. Nous devons rester à la table afin de soutenir Leslyn Lewis, même si elle est la seule conservatrice sociale dans la course.

Si vous êtes membre du PCC, vous pouvez exprimer votre déception au Parti en contactant les membres de son Comité d’organisation des élections à la direction (COEL) et leur demander de réintégrer Bourgault et Abraham sur le bulletin de vote, sans délai.

Membres du COEL

Pour envoyer un courriel aux 21 membres du COEL et au directeur général du PCC en une seule fois, copiez le fil de courriel à partir de ce lien ici. Ou pour les envoyer individuellement, voir la liste ci-dessous :

Wayne Benson, directeur : [email protected]

Ian Brodie, président : [email protected]

Valérie Assouline, vice-présidente : [email protected]

Shola Agboola, Manitoba : [email protected]

L’honorable Leona Aglukkaq, Nunavut : [email protected]

David Anderson, Saskatchewan : [email protected]

Rob Batherson, Nouvelle-Écosse : [email protected]

Diane Carey, Nouveau-Brunswick : [email protected]

Pete Aarssen, Ontario : [email protected]

James Dodds, Ontario : [email protected]

Rick Ekstein, Ontario : [email protected]

Shelby Kramp-Neuman, Ontario : [email protected]

Steven Dollansky, Alberta : [email protected]

Honorable Deborah Grey, Colombie-Britannique : [email protected]

Bruce Hallsor, Colombie-Britannique : [email protected]

Nelly Shin, Colombie-Britannique : [email protected]

Judy Manning, Terre-Neuve-et-Labrador : [email protected]

Darrell Pasloski, Yukon : [email protected]

Sylvia Poirier, Î.-P.-É. : [email protected]

L’honorable Judith Seidman, Québec : [email protected]

Claude Thibault, Québec : [email protected]

Tim Syer, Territoires du Nord-Ouest : tim.syer @conservative.ca

Si votre circonscription fédérale est représentée par un député conservateur, vous pouvez également lui faire part de votre déception et l’inviter à transmettre votre demande au COEL. Vous pouvez trouver votre député local par code postal ici.

Merci de défendre nos valeurs en restant engagé dans l’arène politique.

Voir mes commentaires à la CBC sur ce fiasco du PCC, ici.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire