M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

DeSantis nomme six universitaires conservateurs pour administrer une université de Floride afin de la sortir du « wokisme »


Ron DeSantis, gouverneur de Floride.

Par Calvin Freiburger — traduit par Campagne Québec-Vie — photo : Matt Johnson/Flickr

6 janvier 2023, Tallahassee (LifeSiteNews) — Le gouverneur républicain de la Floride, Ron DeSantis, a dévoilé vendredi son dernier geste pour dépolitiser l’éducation dans le Sunshine State (l’État ensoleillé), en annonçant la nomination de six nouveaux membres au conseil d’administration du New College of Florida (NCF), un établissement d’extrême gauche, dans le but de transformer de manière significative la direction idéologique de l’institution.

M. DeSantis a nommé au conseil d’administration Chris Rufo, de Manhattan Institute, qui est surtout connu pour son travail de dénonciation de l’influence de la théorie critique de la race dans le monde universitaire et des affaires, ainsi que Matthew Spalding, de Hillsdale College, Charles Kesler, de Claremont-McKenna College, Mark Bauerlein, d’Emory University, l’avocate Debra Jenks et Jason « Eddie » Speir, cofondateur d’Inspiration Academy. Les six devront être confirmés par le Sénat de Floride.

« Comme le gouverneur DeSantis l’a déclaré dans son deuxième discours inaugural : “Nous devons veiller à ce que nos établissements d’enseignement supérieur soient axés sur l’excellence universitaire et la recherche de la vérité.” À partir d’aujourd’hui, le navire fait demi-tour », a déclaré Bryan Griffin, attaché de presse de DeSantis, au Daily Caller. « Le New College of Florida, sous la houlette des nouvelles personnes nommées par le gouverneur, sera recentré sur sa mission fondatrice, à savoir fournir une éducation de qualité de classe mondiale avec un accent exceptionnel sur les classiques. »

« Nous espérons que le New College of Florida deviendra le collège classique de Floride, dans la lignée d’un Hillsdale du Sud », a ajouté le chef de cabinet du gouverneur, James Uthmeier.

L'article continue ci-dessous...
Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Le NCF est actuellement profondément enraciné dans l’idéologie de gauche, depuis son Bureau de l’excellence inclusive axé sur la diversité, jusqu’à ses « Ressources d’affirmation de l’identité de genre », en passant par son programme d’études sur le genre qui comprend « des études féminines et féministes, des études sur le genre et la sexualité, des études queer et trans, et des études sur la masculinité », et qui recoupe « des domaines interdisciplinaires tels que les études culturelles, ethniques et africaines ».

Ce langage semble invoquer la doctrine de l’« intersectionnalité », selon laquelle les intérêts des diverses factions raciales, sexuelles et de genre de la gauche politique sont tous interdépendants, de l’« accès » à l’avortement à l’agenda LGBT, en passant par la redistribution des richesses, la « réforme » de la justice pénale et l’immigration illégale.

L’annonce de vendredi fait suite aux promesses faites par M. DeSantis lors de son deuxième discours d’investiture, mardi, de continuer à retirer l’idéologisation de l’éducation publique et de faire de la Floride l’endroit « où l’idéologie “woke” va mourir ».

Il a pris de nombreuses mesures pour interdire la théorie critique des races et les discussions sexuelles inappropriées pour l’âge des élèves dans les salles de classe, pour aider des conservateurs partageant les mêmes idées à se faire élire dans les conseils scolaires locaux, ainsi que pour forcer le respect des normes de l’État, comme le maintien de toilettes spécifiques au sexe. Ce bilan a contribué à sa popularité en tant que candidat potentiel à l’investiture du parti républicain pour la présidentielle de 2024.



Laissez un commentaire