M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

« Des millions de vies sont en jeu » — l’archevêque de Détroit appelle à la pénitence à cause d’une loi en faveur de l’avortement


Mgr Allen Vigneron, archevêque de Détroit.

Par Louis Knuffke — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Wikimedia Commons/Flickr

30 novembre 2022, Détroit (LifeSiteNews) — Mgr Allen Vigneron, archevêque de Détroit, a appelé les catholiques du Michigan à se joindre à lui pour faire réparation d’une manière spéciale pendant les deux premières semaines de l’Avent, en réponse aux électeurs de l’État qui ont récemment approuvé un amendement constitutionnel légalisant l’avortement jusqu’à la naissance.

Dans une lettre adressée à tous les catholiques de l’archidiocèse de Détroit, Mgr Vigneron a déploré que des millions de vies à naître soient désormais menacées par le nouvel amendement du Michigan, la Proposition 3. Il a appelé les fidèles à implorer la miséricorde de Dieu pour « le grand péché de l’avortement ».

« L’avortement est maintenant légal dans l’État du Michigan à un niveau sans précédent », a écrit l’archevêque, « et des millions de vies sont en jeu. Nous devons prier et demander à Dieu de répandre sa miséricorde sur nous, car nous avons permis à ce mal de se produire dans notre État. »

« C’est pourquoi je veux inviter tous les fidèles à se joindre à moi au cours des deux premières semaines de l’Avent, du 27 novembre au 9 décembre, pour faire pénitence, prier, jeûner et faire l’aumône. Nous devons utiliser ces pratiques spirituelles pour réparer le grand péché qu’est l’avortement chez nous. »

L’amendement a été adopté le jour de l’élection après que Planned Parenthood et le milliardaire George Soros aient versé des millions de dollars dans la campagne en faveur de l’amendement sur l’avortement.

Comme LifeSiteNews l’a rapporté précédemment, Mgr Vigneron avait envoyé une lettre pastorale à tous les catholiques de l’archidiocèse, exhortant les fidèles à voter contre l’amendement, car celui-ci « autoriserait l’avortement non réglementé à la demande pendant les neuf mois de la grossesse ». En septembre, l’évêque de Lansing, Mgr Earl Boyea, a appelé son diocèse à se joindre à lui pour une neuvaine de 54 jours, se terminant la veille des élections, dans le but de faire échouer la proposition 3.

L'article continue ci-dessous...
Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Dans sa récente lettre aux fidèles, Mgr Vigneron a exhorté les catholiques à aider les mères dans le besoin et à rendre l’avortement impensable. « Nous renouvelons également notre engagement à accompagner les femmes et les familles dans le besoin, avec plus de détermination que jamais », a-t-il déclaré. « Ce travail est plus critique maintenant, alors que les enfants à naître ont été dépouillés de leur droit fondamental à la vie et que leurs mères sont confrontées au mensonge néfaste selon lequel la mort de leurs enfants est une solution à leurs luttes. »

« En réponse à l’adoption de la proposition 3, nous devons avancer sans jugement, à bras ouverts et avec des ressources efficaces pour aider les femmes à rejeter la “solution” de la mort et leur donner les moyens de choisir la vie pour leurs enfants. »

« Nous poursuivrons nos efforts pour construire une culture de la vie dans laquelle l’avortement est impensable, toutes les familles reçoivent le soutien dont elles ont besoin et la dignité de tous est reconnue. Nous le faisons avec confiance dans la victoire ultime du Christ, dont la résurrection à la vie a vaincu les pouvoirs de la mort. »

Mgr Vigneron a joint sa voix à celle de plusieurs autres évêques qui s’opposent ouvertement à la vague de mesures extrêmes en matière d’avortement qui ont été votées cet automne.

En Californie, Mgr Salvatore Cordileone a réaffirmé la primauté de l’avortement comme la question morale la plus urgente du moment et a appelé les catholiques à renouveler leurs efforts pour soutenir à la fois la mère et l’enfant. « La crise la plus urgente aujourd’hui, a déclaré Mgr Cordileone, est l’attaque contre la vie dans l’utérus, et le manque de soutien aux femmes qui ont besoin de pouvoir faire le choix de la vie. »

Le Michigan a rejoint la Californie et le Vermont en novembre en consacrant un « droit » à l’avortement par un amendement constitutionnel.

Comme moyen pratique de travailler à la promotion de la vie, Mgr Vigneron a encouragé les catholiques à se joindre aux apostolats pro-vie du diocèse. L’archevêque a particulièrement souligné le travail de Walking with Moms in Need (WWMIN) et du Projet Rachel ; ce sont des ministères importants pour aider les mères qui ont besoin de ressources pendant leur grossesse ou qui recherchent la guérison après avoir subi un avortement.



Laissez un commentaire