M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Des catholiques polonais empêchent un défilé LGBT de perturber le célèbre sanctuaire catholique de Czestochowa

Par Dorothy Cummings McLean — traduit par Campagne Québec-Vie

Czestochowa, Pologne, 10 juillet 2018 (LifeSiteNews) — Des dizaines de catholiques polonais ont empêché un défilé de la fierté gaie d’atteindre le sanctuaire catholique le plus sacré de Pologne.

Częstochowa est lié, dans l’esprit catholique, au monastère de Jasna Góra et à son icône de la Bienheureuse Vierge Marie. C’est aussi une ville contemporaine avec une population de plus de 200 000 habitants. Dimanche dernier, elle a également tenu son premier défilé de la Fierté, qui a coïncidé avec un vaste pèlerinage catholique.

La « Marche de Częstochowa pour l’égalité », composée d’environ 600 personnes, dont des membres du parti SLD (« Alliance démocratique de gauche ») et d’antifa, a coïncidé avec plusieurs autres événements dans la ville, y compris le pèlerinage de 100 000 auditeurs de la station de radio catholique polonaise « Radio Maryja » au sanctuaire de Jasna Góra. À l’origine, les marcheurs d’« Égalité » avaient envisagé de marcher jusqu’au monastère lui-même. Cependant, lorsqu’ils sont arrivés à la Place Bieganski, ils ont trouvé le chemin bloqué par des douzaines d’adversaires, dont trois se sont couchés dans l’avenue de la Très Sainte Vierge Marie pour entraver leur progression.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Après que la police ait dispersé les patriotes catholiques, ils se sont regroupés dans le parc au pied de la pente qui monte jusqu’au sanctuaire où les foules de pèlerins catholiques priaient. Cette fois, la police a redirigé la marche LGBT vers la galerie d’art municipale.

Les médias polonais ont rapporté que les opposants à la « Marche pour l’égalité » brandissaient des banderoles portant la phrase : « L’homosexualité aujourd’hui, la pédophilie demain ».

Les catholiques polonais ont considéré la marche LGBT vers le monastère de Jasna Góra comme une « provocation » à l’encontre des cent mille pèlerins, parmi lesquels le premier ministre polonais était, qui s’y sont rassemblés. Des prières ont été offertes pendant des jours pour l’annulation de la marche « Égalité ». Les témoins du défilé ont été particulièrement scandalisés de voir sur le drapeau arc-en-ciel LGBT, l’aigle couronné de la nation polonaise.

Joachim Brudziński, le chef du ministère polonais de l’Intérieur, a remercié la police d’avoir maintenu la paix dans ces circonstances difficiles tout en condamnant la « Marche pour l’égalité » pour son attaque planifiée contre Jasna Góra.

« Heureusement, la provocation culturelle et religieuse évidente des groupes LGBT contre les pèlerins rassemblés au pied de Jasna Góra s’est terminée en toute sécurité, grâce à la police », déclara-t-il.

Le membre du PiS (Parti droit et justice) va également déposer une plainte légale contre les participants à la marche « Égalité » pour avoir profané des symboles nationaux.



Laissez un commentaire