M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Des catholiques canadiens lancent une croisade de prière publique pour mettre fin aux mandats covid


Groupe de chapelet dans le cadre de l'initiative « Le Québec prie » à Beaumont.

Par Pete Baklinski — Traduit par Campagne Québec-Vie

Note : Campagne Québec-Vie a lancé l’initiative Le Québec prie, avec un groupe Telegram pour s’inscrire ou indiquer le lieu d’un groupe de prière, ainsi qu’une carte pour trouver l’emplacement d’un groupe de prière à proximité. — A.H.

25 janvier 2022 (Campaign Life Coalition) — Les catholiques du Canada se tournent vers la Sainte Vierge Marie en récitant chaque semaine le chapelet en public afin d'implorer son intercession pour la fin des confinements draconiens, l'abolition des mandats de vaccination COVID qui bafouent la liberté, et le rétablissement de la paix et de l’ordre dans les foyers, les villes et les provinces du pays.

La campagne de prière, organisée par Le Canada Prie, débute le mercredi 26 janvier, à 18 h. Les catholiques, partout dans le pays, prieront le chapelet en public lors de l’événement en des lieux désignés [par les participants eux-mêmes]* pour confier le pays à la Très Sainte Vierge Marie et l’implorer de venir en aide au peuple canadien.

La récitation publique du chapelet aura lieu chaque semaine, le même jour et à la même heure, jusqu’à ce que la crise soit résolue et que la paix et la liberté reviennent dans le pays.

« Le Canada prie, qui fait partie d’une initiative mondiale, a pour objectif immédiat de mettre fin au régime politique indûment restrictif et injuste mis en place sous le prétexte du covid, un régime qui rend obligatoires les injections contenant l’avortement et punit l’objection de conscience à ces injections par des amendes, des restrictions de mouvement ou la perte d’emploi », a déclaré Georges Buscemi, organisateur de l’initiative, à Campaign Life Coalition.

M. Buscemi a déclaré que la crise est devenue si grave que le moment est venu de « placer le domaine public sous la protection de la Sainte Vierge » en faisant « un acte public de prière et de témoignage de notre foi et donc en récitant le chapelet en public partout au Canada ».

Alors que le Canada a vu des figures protestantes et évangéliques héroïques comme le pasteur Artur Pawlowski et le pasteur James Coates lutter contre les mandats COVID, il y a eu très peu de résistance de la part des instances catholiques. Pour les catholiques qui cherchent à s’impliquer, cette initiative est la bienvenue.

L’initiative Le Canada prie fait suite à des initiatives similaires qui ont vu le jour un peu partout dans le monde, notamment en Autriche, où elle a vu le jour, et en Allemagne, en Suisse, en Italie, aux États-Unis, en Ouganda, en Belgique, au Royaume-Uni, au Portugal, au Liban, en Irlande, en France, en Espagne, en Croatie, en République tchèque et en Roumanie [ainsi qu’au Québec]*.

M. Buscemi a déclaré que la prière est le seul moyen de sauver le Canada du « régime Covid » et de le sortir de la « spirale de la mort dans laquelle il est engagé ». Il espère également que la campagne de prière aura des effets encore plus étendus et durables.

« Elle vise à la reconnaissance de la royauté de Marie sur notre société, et donc à la reconnaissance de la royauté du Christ non seulement sur les individus mais aussi sur les États. Elle vise à obtenir cette reconnaissance, très improbable à ce stade, par une intervention miraculeuse », a-t-il déclaré.

M. Buscemi a déclaré que la campagne de prière initiale s’inspire de la campagne du rosaire lancée en Autriche après la Seconde Guerre mondiale pour se débarrasser de la présence communiste dans ce pays.

« Ils ont prié pendant près de cinq ans lorsque, mystérieusement, les Russes se sont retirés d’Autriche au milieu des années 50. À ma connaissance, les communistes ne se sont retirés d’aucun autre pays européen avant la chute du rideau de fer en 1989. Nous recherchons le même type d’intervention miraculeuse de la part de la Vierge pour sortir notre société de la fange et la ramener sur le rocher du Christ », a-t-il déclaré.

Le Canada Prie appelle toutes les personnes de bonne volonté, tous ceux qui ont une once de foi, à se joindre à la campagne. Jusqu’à présent, plus de 50 groupes se sont engagés à prier chaque mercredi à 18 heures.

« Si l’on a la foi, on sait que Dieu est tout-puissant, et que rien ne lui est impossible. Nous faisons appel à des personnes fidèles qui comprennent que la société s’effondre rapidement et qu’une intervention divine est nécessaire », a déclaré M. Buscemi. « Il ne s’agit plus de savoir si nous devons prier, mais combien et avec quelle intensité ».

Buscemi a expliqué pourquoi les catholiques considèrent le Rosaire comme une prière si apte et si puissante pour demander à Dieu quelque chose d’extraordinaire.

« En ce qui concerne le Rosaire, nous reconnaissons ici le choix de Dieu, le moyen qu’il a utilisé pour nous sauver. Il a choisi la Sainte Vierge Marie comme médiatrice des grâces. Nous reconnaissons simplement le choix de Dieu et, par conséquent, nous la prions comme notre Reine, en espérant son intercession auprès de notre Roi, Jésus-Christ. »

Selon M. Buscemi, il est facile de se joindre à Le Canada Prie en devenant simplement membre du groupe Telegram, puis en se joignant à l’un des chapelets indiqués sur la page de la carte Google.

S’il n’y a pas de groupe de prière à proximité, M. Buscemi cherche des croisés de la prière pour en créer un dans leur région.

« Il n’est pas nécessaire de conduire plusieurs minutes pour se rendre dans un “bel” endroit ; votre veillée de prière doit se situer à 5 ou 10 minutes de marche de votre domicile », a-t-il déclaré. « Nous invitons les gens à organiser des chapelets récurrents et publics, de préférence le mercredi à 18 heures, à l’extérieur des églises, aux croix de chemin ou près des statues religieuses. »

« Il vous suffit d’envoyer l’adresse, l’heure et le jour de votre chapelet au groupe Telegram et nous le répertorierons sur la carte. D’autres personnes pourront alors s’y joindre », a-t-il ajouté.

« Confions la crise actuelle et notre pays à la Sainte Vierge qui écoutera très certainement les prières de ses enfants. »


Commentaires d’A.H.



Laissez un commentaire