M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - automne 2022

prière

9810.00 $ recueillis -- Objectif : $ 15 000 -- il reste 5 jours -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Un Canada Pro-Vie a besoin d'un Québec Pro-Vie ! Avec votre aide, nous construirons un mouvement Pro-Vie fort au Québec. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Des années après son propre avortement, Nicole a aidé Janessa à choisir la vie, grâce à Adopt-a-Mom

Par Carly Rejniak (LiveActionNews) — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Paul Bradbury/Caia Image/Adobe Stock

En décembre 2018, Nathan et Emily Berning ont été mis en contact avec une femme enceinte qui avait été expulsée de son domicile et vivait dans sa voiture en plein mois de décembre glacial. N’ayant aucun moyen de payer le loyer ou même de se nourrir ou de nourrir ses autres enfants, elle s’était retrouvée à programmer un avortement. Nathan lui a demandé ce qu’il fallait faire pour qu’elle ne se sente pas obligée d’aller jusqu’au bout, et elle a répondu qu’elle devait payer son loyer et retourner chez elle. Même s’ils n’avaient pas grand-chose à donner, ils l’ont aidée à payer son loyer pour qu’elle puisse retourner dans son appartement — et elle a annulé son avortement.

C’est ainsi qu’est née l’association Let Them Live (LTL), dont la mission est d’apporter un soutien financier aux 73 % de femmes qui se font avorter pour des raisons financières. Les Berning ont commencé à réunir les fonds nécessaires pour aider concrètement les femmes à choisir la vie. Ils connaissaient des organisations qui collectaient des fonds pour financer des avortements, et ils savaient qu’ils pouvaient collecter des fonds pour financer la vie.

La naissance d’Adopt-a-Mom (Adoptez une maman)

Trois ans après que la première maman ait annulé son avortement, LTL a lancé un programme de parrainage direct appelé « Adoptez une maman », qui permet aux particuliers, aux églises, aux groupes d’étudiants et aux communautés d’assumer la charge financière d’une maman qu’ils « adoptent » pendant sa grossesse. Dans le cadre de ce partenariat unique, les parrains peuvent suivre de près les étapes de la grossesse de leur mère adoptive. Grâce à la généreuse contribution des parrains ou marraines, LTL fournit à la mère l’aide financière, émotionnelle, matérielle et vitale dont elle a tant besoin.

Let Them Live a créé plusieurs moyens uniques pour que les gens se joignent à la lutte contre l’avortement de manière tangible — et Carly Rejniak, la responsable du programme Adopt-a-Mom (AAM), a développé ce programme qui est l’un des plus personnels pour sauver directement une vie de l’avortement.

En mai 2021, Carly a reçu un appel téléphonique de Nicole, une donatrice mensuelle de Let Them Live qui voulait savoir comment aider davantage. Après leur conversation, Nicole a su qu’AAM était le programme idéal pour elle. Peu de temps après, elle a été jumelée avec une maman de Let Them Live nommée Janessa.

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement -- Automne 2022

9810.00 $ recueillis -- Objectif : $ 15 000 -- il reste 5 jours -- Merci de votre générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie

L’histoire de Nicole

Nicole a raconté l’histoire de Let Them Live :

Au début de la vingtaine, je me suis battue, comme tant de jeunes femmes, pour naviguer dans un monde brisé et je me suis retrouvée enceinte. Dévastée et sans soutien, je me suis retrouvée à la sortie d’une clinique d’avortement, dans le brouillard. Le poids et la honte de ce que j’avais laissé se produire me donnaient l’impression d’être tombée dans un puits profond et sombre. Un cauchemar dont je ne me réveillerais jamais.

Au début, ma vie s’est effondrée, comme vous pouvez l’imaginer, mais lentement, la grâce de Dieu a travaillé sur mon cœur brisé, et j’ai pu commencer à guérir. Après de nombreuses années (et quatre bébés que je peux tenir dans mes bras), la tristesse et la culpabilité semblaient ne plus être qu’une brume lointaine au lieu du cauchemar ambulant qu’elles avaient été au commencement. Comme dans la plupart des voyages de guérison, les choses peuvent refaire surface, et les anciens sentiments peuvent sembler nouveaux au pied levé. Heureusement, Dieu m’avait donné de meilleurs outils pour y faire face cette fois-ci. Avec beaucoup de prière, j’ai demandé à Dieu de me guider.

J’étais en train de faire défiler Instagram, pendant que mes enfants jouaient dehors et que la lessive attendait mon attention, quand Let Them Live a surgi dans mon flux, demandant des dons pour aider une maman qui était dans une situation de crise de grossesse. Rien ne me semblait si urgent à ce moment-là. J’ai envoyé un modeste don, puis un autre et encore un autre. J’ai eu l’impression que chaque fois que je regardais mon téléphone ce mois-là, il y avait une maman qui avait besoin d’aide. Je ne pouvais pas me permettre de laisser passer l’occasion de faire partie de la solution et non d’une autre statistique.

Let Them Live a toujours été très efficace pour donner aux donateurs des nouvelles des mamans de son programme et ses courriels hebdomadaires étaient très encourageants et pleins d’espoir. C’est le genre d’organisation dont je voulais faire partie ; je savais que c’était là que j’étais dirigée. Let Them Live a publié un article sur le lancement du programme Adopt-A-Mom et j’ai immédiatement commencé à chercher comment notre église ou notre étude biblique pouvait s’engager financièrement dans ce programme. Toutes les pistes semblaient se heurter à des obstacles. Me sentant frustrée dans ma mission, je me suis tournée vers la prière, et c’était clair : c’était à moi et à mon mari de faire cela.

Nous nous sommes engagés à fond dans ce projet et nous ne nous sommes jamais sentis aussi bien dans notre décision. Emily, Carly et Hannah (pour ne citer qu’elles) ont été d’excellentes organisatrices et c’était vraiment un travail d’équipe pour soutenir la maman avec laquelle nous avions été jumelées. Nous avons eu la chance de pouvoir rencontrer la maman et son magnifique petit garçon.

Mon cœur a été guéri d’une manière que les mots ne peuvent exprimer. Notre famille a grandi, des blessures ont été réparées et, plus important encore, des bébés ont été sauvés, tout cela grâce au travail que Let Them Live accomplit inlassablement chaque jour. Je suis convaincue que des programmes comme Adopt-A-Mom sont la base de la transformation de notre culture en une culture de la vie.

Tant de filles comme moi pourraient être [préventivement] sauvées d’une vie de regrets si des organisations comme Let Them Live prospèrent financièrement et de manière créative. C’est l’avenir du mouvement pro-vie.

L’histoire de Janessa

Après que Janessa ait donné naissance à son fils, Let Them Live a organisé une rencontre virtuelle pour qu’elle puisse enfin rencontrer les personnes qui l’ont aidée à choisir la vie plutôt que l’avortement. Janessa était si reconnaissante et a partagé ses sentiments avec l’équipe de LTL :

Les mots ne peuvent vraiment pas décrire à quel point je suis reconnaissante pour l’aide que j’ai reçue par le biais de Let Them Live. Cela a changé ma vie et m’a apporté la paix et la confiance en me permettant de devenir mère. Nicole a allégé mon fardeau financier au cours des neuf derniers mois et je lui en suis très reconnaissante.

J’ai grandi avec des parents divorcés. Mon père est atteint de schizophrénie et, tout au long de ma vie, il a fait des allers-retours à l’hôpital. Il y a eu des ordonnances restrictives et quelques fois, il est parti pendant des mois — d’autres fois, des années. Ma mère, quant à elle, est avec le même homme depuis 13 ans. Ils ne se sont jamais mariés parce qu’ils ne peuvent jamais rester ensemble plus que quelques mois. C’est un alcoolique violent. On pourrait dire qu’il a aidé à nous élever, moi et mes frères et sœurs, mais il a fait plus de mal que de bien.

Dès que j’ai eu 600 $ à mon nom, j’ai fait en sorte de quitter cette maison dès que possible. J’étais indéniablement distraite, essayant de garder mon esprit occupé avec des choses que je n’aurais pas dû faire. C’est ce que je croyais être le bonheur.

J’étais toujours stressée de savoir comment j’allais payer le loyer du mois suivant et mes autres factures. J’avais l’impression de n’avoir personne à qui demander de l’aide, car ma famille a toujours eu des problèmes d’argent. J’avais un petit ami à l’époque — il n’avait pas de travail — et je suis allée à Planned Parenthood pour obtenir un contraceptif. Je pensais que c’était la chose responsable à faire, mais on m’a dit qu’il était trop tard et que j’étais déjà enceinte.

Je pensais qu’il n’y avait aucun moyen d’être mère maintenant. Pour avoir vu mes parents lutter toute ma vie, j’avais décidé que lorsque j’aurais mes propres enfants, ils n’auraient pas à endurer ou à vivre ce que j’avais vécu.

À un moment donné, avec les encouragements de mon petit ami, j’ai décidé que l’avortement serait ma meilleure option. Je savais que c’était mal et au fond de moi, ce n’était pas ce que je voulais.

Je me suis alors tournée vers Dieu pour obtenir de l’aide, et il m’a écoutée. C’est alors que j’ai trouvé Let Them Live sur Facebook.

Ils font vraiment le travail de Dieu et je leur en suis très reconnaissante. Quelque chose en moi a changé depuis. J’ai terminé un programme d’assistance dentaire, j’ai obtenu mon certificat en radiologie et j’ai eu l’occasion de travailler dans ce domaine pendant quelques mois. Mon bébé a donné un sens à ma vie et m’a motivée à faire en sorte qu’il ait une belle vie. Je me suis inscrite à des cours en ligne au Snow College et je veux poursuivre mes études pour devenir hygiéniste dentaire.

Dieu est bon et ce qui m’est arrivé m’a tellement rapprochée de lui. Mon petit garçon est mon bonheur.

En parrainant une mère, vous dites oui à d’innombrables générations qui auront une chance de vivre parce que vous avez eu le cœur d’aider une mère. Le programme « Adopt-a-Mom » est le moyen dont notre pays a besoin pour mettre fin à l’avortement en aidant une mère à la fois. Pour toute demande de renseignements, contactez Carly Rejniak à l’adresse [email protected] ou cliquez ici.

Campagne de financement - Automne 2022

Merci de votre générosité. L'objectif est de 15 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire