M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Derek Sloan franchit la seconde étape de la course à la chefferie du Parti conservateur


Derek Sloan, député conservateur de Hastings—Lennox and Addington à la Chambre des communes et candidat à la course à la chefferie du Parti conservateur du Canada.

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Mise à jour (20 mars 2020) : Jim Karahalios est bien pro-vie et pro-famille, je retire donc de l'article, « il n'est pas si pro-famille que ça ».

Le candidat pro-vie à la course à la chefferie du Parti conservateur du Canada, Derek Sloan, député d’Ontario franchit l'étape lui permettant d’accéder à la liste des membres du parti. M. Sloan a remis au parti ce qu’il fallait pour atteindre 150 000 $ et 2000 signatures, selon LifeSiteNews :

Le député conservateur pro-vie Derek Sloan est devenu « candidat autorisé » dans la course à la chefferie du Parti conservateur du Canada après avoir remis les 150 000 dollars requis au parti et 2000 signatures vérifiées de membres du parti.

« Avec tous les dons et les signatures qui affluent dans cette campagne, j’ai atteint une nouvelle étape dans le parcours que je suis afin de représenter les véritables idées conservatrices dans la course à la direction du PCC », déclara M. Sloan dans un courriel adressé à ses partisans.

Rappelons que Derek Sloan est soutenu par Richard Décarie, ex-candidat à la présente course. Le pro-vie Richard Décarie s’était fait mettre hors course par le comité organisateur, et ce, sans aucune explication.

L’étape finale avant le vote :

Les candidats à la direction du Parti conservateur du Canada ont jusqu’au 25 mars pour soumettre la somme de 300 000 $ et 3 000 signatures afin de rester dans la course et de se présenter au scrutin. Il reste donc à Sloan 150 000 dollars à réunir et à soumettre, ainsi que 1 000 signatures supplémentaires pour devenir un candidat officiel « vérifié».

Jusqu’à présent, il n’y a que deux candidats « vérifiés ». Six autres candidats travaillent afin de figurer sur le bulletin de vote.

L'article continue après cette publicité

La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Les deux seuls candidats à avoir rempli toutes les conditions sont le pro-avortement Erin O’Toole, et le très « progressiste » (et pro-avortement, bien sûr) Peter MacKay.

Trois pro-vie dans la course :

Trois des six candidats sont soutenus par Campaign Life Coalition, le groupe de pression national pro-vie et pro-famille du Canada : Jim Karaholios, Leslyn Lewis et Derek Sloan.

Dorénavant, M. Sloan a maintenant franchi un obstacle important en étant inscrit comme « candidat autorisé » sur le site internet du Parti conservateur. Cela permet à ce nouveau député de l’Ontario et père de trois enfants d’avoir accès à la liste des membres du parti, qu’il peut exploiter pour obtenir des dons et des votes dans la course à la date limite fixée à deux semaines.

Et les deux autres :

Karaholios, avocat et homme d’affaires ontarien bien connu dans les milieux politiques pour sa campagne de 2017 « Axe the Carbon Tax », aurait également atteint ce point, mais au moment de la rédaction de cet article, il n’était pas encore inscrit comme candidat autorisé sur le site internet des conservateurs.

Mme Lewis était à Ottawa mardi pour donner des entrevues aux médias et les responsables de sa campagne ont déclaré au National Post qu’elle avait suffisamment de signatures et qu’elle espérait soumettre le prochain versement d’argent bientôt.

Mme Lewis s’est récemment prononcée contre les avortements sélectifs selon le sexe et quelques autres points concernant la question de l’avortement d’après un second article de LifeSiteNews :

Le Dr Leslyn Lewis, candidat pro-vie dans la course à la direction du Parti conservateur du Canada, déclare que si elle était élue à la tête du parti, elle interdirait les avortements imposés par contrainte et les avortements sélectifs en fonction du sexe, augmenterait le financement des centres pour femmes enceintes et mettra fin au financement fédéral des avortements à l’étranger.

Ce bouquet de projets pro-vie a été annoncé dans des messages sur Twitter le 7 mars.

Les trois candidats ont besoin de l’aide des vrais conservateurs pour franchir la troisième étape.

Publicité



Laissez un commentaire