M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

De nouveaux documents de la FDA font état d’achats d’organes, de têtes et de tissus fœtaux pour un projet de « souris humanisées »

LifeSiteNews — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Gorodenkoff/AdobeStock

Jeudi 16 septembre 2021 (Judicial Watch) — Judicial Watch a annoncé avoir reçu 198 pages de dossiers et de communications de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis concernant des travaux de recherche portant sur des « souris humanisées » au moyen de têtes, d’organes et de tissus fœtaux humains ; ces documents comprennent des communications et des contrats avec le fournisseur de tissus fœtaux humains Advanced Bioscience Resources (ABR). La plupart des documents sont des communications et des pièces jointes entre Perrin Larton, responsable des achats pour ABR, et Dr Kristina Howard, médecin vétérinaire de la FDA.

Judicial Watch a reçu ces documents dans le cadre d’un procès intenté en mars 2019 en vertu de la loi sur la liberté d’information (FOIA) contre le ministère américain de la Santé et des services sociaux, dont la FDA fait partie (Judicial Watch v. U.S. Department Health and Human Services (n° 1:19 -cv-00876)). L’action en justice demande tous les contrats et la documentation connexe sur le déboursement des fonds, les documents de procédure et les communications entre la FDA et ABR pour la fourniture de tissus fœtaux humains destinés à être utilisés pour des travaux de recherche sur les souris humanisées. Après s’être opposé avec succès à la suppression de certaines informations des dossiers de la FDA, un tribunal fédéral a ordonné au ministère de la Santé de divulguer des informations supplémentaires sur ses achats d’organes prélevés sur des fœtus humains avortés, notamment les « prix par article », c’est-à-dire le prix par organe payé par le gouvernement à ABR.

Le tribunal a également estimé qu’« il y a des raisons de se demander » si les transactions violent la loi fédérale interdisant la vente d’organes fœtaux. Des documents précédemment découverts dans le cadre de ce procès montrent que le gouvernement fédéral exigeait que les organes fœtaux achetés soient « frais et jamais congelés ».

Les dossiers comprennent un contrat généré par la FDA avec ABR, sur la base d’une « réquisition » qu’elle a émise le 27 juillet 2012, pour une valeur de 12 000 $ concernant « l’approvisionnement en tissus pour [la production] de souris humanisées » ; [le contrat] indique que la réquisition était pour une « attribution non concurrentielle ». Bien que l’attribution initiale ait été de 12 000 $, le montant total estimé des fonds alloués pour la demande était de 60 000 $. Sous la rubrique « Justification d’un appel d’offres autre que complet et ouvert », la FDA écrit :

Les scientifiques de la FDA et du domaine plus large de la recherche sur les souris humanisées ont effectué des recherches approfondies au cours des dernières années et ABR est la seule société aux États-Unis capable de fournir des tissus adaptés à la recherche sur les souris humanisées (HM). Aucune autre société ou organisation n’est en mesure de répondre à ce besoin.

***

Les coûts sont estimés [pour les parties fœtales] à 230 $ par tissu à raison de deux tissus par envoi = 460 $. Plus 95 $ d’expédition = 555 $ par envoi. Un total de 21 envois = 11 655 $.

L'article continue ci-dessous...
Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Un formulaire « Amendment of Solicitation/Modification of Contract [Rectification de l’appel d’offres/modification du contrat] » du 1er avril 2013 qui montre que la FDA a acheté des foies et des thymus fœtaux à ABR dès le mois d’octobre 2012, avec une facturation de 580 $ par ensemble foie/thymus, mais payant plus tard un prix unitaire de 685 $.

Un « Tarif des frais de service » daté du 1er janvier 2013, fourni par ABR à la FDA, comprend les éléments suivants :

FRAIS DE SERVICE POUR L’OBTENTION DE CADAVRES DE FŒTUS

D&E [avortement par dilatation et évacuation] au 2e trimestre (13-24 semaines), 275 $ par échantillon

Aspiration [avortement] au 1er trimestre (8-12 semaines)515 $ par échantillon

Calvaria intact [calotte crânienne de bébé] (8-24 semaines), 515 $ par spécimen

Le barème des tarifs de services comprend également les « traitements spéciaux/préservation » des parties fœtales, tels que le « nettoyage » des tissus, la « congélation instantanée » et la « congélation passive » (glace sèche).

Dans une « commande de fournitures ou de services » du 9 septembre 2014, la FDA écrit au sujet d’une commande de 9 900 $ :

Les contractants doivent expédier le thymus du 2e trimestre pour 325 $, le foie du 2e trimestre pour 325 $. Livraison du jour au lendemain 150 $ et frais de virement bancaire EFT 25 $, pour un total par livraison de 825 $. Le total de ce contrat ne doit pas dépasser 9 900 $.

À la suite d’une « Rectification de la sollicitation/modification du contrat » du 21 août 2015, ABR a augmenté le prix des foies et des thymus de bébé, passant de 325 $ chacun à 340 $ chacun.

Un « Devis d’acquisition de tissus » envoyé par ABR à Howard le 5 juillet 2017 proposait un devis de 5 440 $ chaque lot pour fournir des lots de 16 foies du deuxième trimestre (16-24 semaines) et des lots de 16 thymus du deuxième trimestre (16-24 semaines) à 340 $ par « échantillon ». La demande de devis précise que « les tissus connus pour être positifs pour le VIH, l’hépatite A, l’hépatite B, l’hépatite C ou les anomalies chromosomiques ne sont pas acceptés ».

Le 28 juin 2017, un spécialiste (caviardé) des contrats de la FDA envoie à Larton, chez ABR, une demande de devis (RFQ) de tarification pour des tissus fœtaux humains, âgés de « 16 à 24 semaines », incluant un « énoncé des besoins » :

Les HM [souris humanisées] sont créées par des implantations chirurgicales de tissus humains dans des souris qui ont subi de multiples mutations génétiques qui bloquent le développement de leur système immunitaire à un stade très précoce. L’absence du système immunitaire de la souris permet aux tissus humains de se développer et de devenir des tissus humains fonctionnels... Pour que l’humanisation se déroule correctement, nous devons obtenir des tissus fœtaux présentant un ensemble particulier de caractéristiques spécialisées.

Un rapport de mai 2018, d’une société nommée « LABS », qui a été employée par ABR pour tester les parties fœtales et leurs mères pour l’hépatite et le VIH, note dans sa « description de la méthodologie » qu’elle est approuvée par la FDA « pour le dépistage des donneurs vivants et cadavériques ».

Les documents comprennent une récitation des exigences de la FDA pour le « paiement par transfert électronique de fonds », dans lequel ABR doit respecter les règlements relatifs au « Travail des condamnés » et au « Travail des enfants ─ coopération avec les autorités et les recours ».

Le 24 septembre 2018, la FDA de Trump a mis fin à son contrat avec ABR pour les achats de tissus humains et a commencé un audit de ses acquisitions de parties du corps de bébés. Les documents comprennent la lettre de la FDA mettant fin au contrat :

Sur la base des conditions du bon de commande tel qu’attribué à Advanced Bioscience Resources, Inc. (« ABR ») le 27 juillet 2018, le gouvernement n’est pas suffisamment assuré que les tissus humains fournis au gouvernement pour humaniser le système immunitaire des souris seront conformes aux interdictions énoncées dans 42 U.S.C. § 289g- 2. En outre, le gouvernement s’inquiète de la solidité de la justification du recours à un fournisseur unique. Par conséquent, conformément à la clause 52.213-4 (f) du FAR [Federal Acquisition Regulation], le bon de commande est résilié à compter du 24 septembre 2018.

« Découper des êtres humains avortés pour leurs organes et leurs tissus est un scandale moral et juridique », a déclaré Tom Fitton, président de Judicial Watch. « Cette question devrait être au centre de tout débat sur l’industrie barbare de l’avortement en Amérique ».

En février 2020, Judicial Watch a d’abord découvert, grâce à ce procès, des centaines de pages de documents des National Institutes of Health (NIH) montrant que l’agence a versé des milliers de dollars à une entreprise californienne pour acheter des organes de fœtus humains avortés afin de créer des « souris humanisées » pour la recherche sur le VIH.

En mai 2021, cette action en justice a permis de découvrir des dossiers de la FDA montrant que l’agence a dépensé des dizaines de milliers de dollars de l’argent des contribuables pour acheter des tissus de fœtus humains à ABR. Les tissus étaient utilisés pour créer des « souris humanisées » afin de tester des « produits pharmaceutiques biologiques ». Les documents indiquent que la FDA voulait que les tissus soient achetés « frais ; expédiés sur de la glace humide ».

Le 3 août 2021, Judicial Watch a annoncé qu’elle et le Center for Medical Progress (CMP), dans le cadre d’un autre procès, ont reçu 252 pages de nouveaux documents du ministère américain de la Santé et des Services sociaux, qui révèlent que près de 3 millions de dollars de fonds fédéraux ont été dépensés dans la quête de l’Université de Pittsburgh pour devenir une « plaque tournante de tissus » pour les tissus fœtaux humains de 6 à 42 semaines de gestation. Les scientifiques de Pitt notent que « tous les tissus fœtaux sont collectés dans le cadre d’un processus de collaboration incluant la planification familiale, l’obstétrique et la pathologie ». Pitt prévoit « être en mesure de récolter et distribuer des tissus et des cellules de qualité... et ne prévoit pas de problème majeur lié à l’acquisition et à la distribution des tissus ». L’objectif de Pitt « est de disposer d’un minimum de 5 cas (tissus et si possible d’autres produits biologiques) par semaine d’âge gestationnel pour les enfants âgés de 6 à 42 semaines ».

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire