M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

prière

$ 2,812 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Il reste 5 jours -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiChers amis de la Vie,

Pour que la Marche de 2025 soit encore plus grande et belle : Merci de nous aider ! Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Danielle Smith s’associe à Starlink d’Elon Musk pour contourner les lois fédérales de censure sur internet


Elon Musk (à gauche), Danielle Smith (à droite).

Par Anthony Murdoch — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo :

8 novembre 2023, Edmonton, Alberta (LifeSiteNews) — Le gouvernement de l’Alberta s’associe à SpaceX de Starlink d’Elon Musk, pour amener internet dans certaines régions de la province afin de tester la viabilité de la technologie qui, selon le premier ministre Danielle Smith, pourrait servir de pare-feu électronique pour contourner les lois fédérales sur la censure d’internet.

Jeudi dernier, le ministre de la Technologie et de l’Innovation du Parti conservateur uni (PCU), Nate Glubish, a annoncé que « faire progresser la technologie internet par satellite en Alberta est un jalon important et un moyen innovant d’atteindre notre objectif de connectivité universelle d’ici 2027 ».

M. Glubish dit que relier les Albertains des régions rurales par l’intermédiaire de Starlink est une autre façon d’éliminer le « fossé de la connectivité ».

Par conséquent, le gouvernement de l’Alberta, dans le cadre d’un projet pilote d’une durée limitée, travaille avec Starlink de SpaceX pour éviter « les retards du gouvernement fédéral dans le lancement de projets et l’attribution de fonds » pour l’accès à internet.

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement -- Marche pour la vie 2024

$ 2,812 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Il reste 5 jours -- Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie

En juin 2022, alors qu’elle se présentait à la direction de l’UCP, Mme Smith a déclaré qu’elle créerait un pare-feu provincial pour contourner les lois fédérales sur la censure d’internet avec l’aide possible de Starlink.

« Hé, Elon Musk, je me présente pour être premier ministre de l’Alberta. Nous aimons toujours la liberté d’expression ici. L’Alberta pourrait-elle créer un FAI indépendant qui utiliserait Starlink pour contourner la nouvelle loi sur la censure d’internet de Justin Trudeau », a écrit Mme Smith.

Mme Smith a également inclus dans son gazouillis de la semaine dernière un rappel de son message de l’année dernière, à savoir : « Saviez-vous que la nouvelle loi sur la censure d’internet de @JustinTrudeau permettra aux partisans libéraux de choisir ce que les Albertains peuvent dire et exprimer sur internet ? »

« En tant que premier ministre, je protégerai le droit de chaque Albertain d’exprimer son opinion — de gauche, de droite et tout le reste — sans craindre la censure d’Ottawa. »

La compagnie Starlink de Musk est un fournisseur d’accès internet par satellite qui offre un service rapide pratiquement n’importe où dans le monde et est libre de toute censure.

Smith a fait ces commentaires à la lumière de la loi C-11 sur la censure d’internet du gouvernement fédéral, Loi sur la diffusion continue en ligne, qui, à l’époque, a été décriée par beaucoup comme permettant au gouvernement d’exercer un plus grand contrôle sur la liberté d’expression grâce à de nouveaux règlements potentiellement draconiens concernant l’internet.

Quant au projet pilote Alberta Starlink, le gouvernement versera 1 000 $ à chaque ménage admissible du comté de Forty Mile, du comté de Warner No. 5 et du comté de Cardston.

Le gouvernement affirme que le projet pilote fournira une « rétroaction » pour les programmes futurs concernant l’accès de l’Alberta à Iinternet.

Depuis 2019, SpaceX a lancé 12 000 satellites dans plus de 60 pays pour fournir un accès internet.

Quant au projet de loi C-11 du gouvernement Trudeau, il a été adopté l’an dernier. Il oblige le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) à surveiller la réglementation du contenu en ligne sur des plateformes comme YouTube et Netflix afin de s’assurer que ces plateformes font la promotion du contenu conformément à diverses lignes directrices.

Ce projet de loi a été décrié par les critiques, Smith et même Musk.

En octobre, après que le CRTC eût dit que certains baladodiffuseurs devaient s’inscrire auprès du gouvernement d’ici le 28 novembre, Musk a répondu que « Trudeau essaie d’écraser la liberté d’expression au Canada ».

Une autre loi Trudeau sur la censure d’internet, la loi C-18, Loi sur la diffusion continue en ligne, est entrée en vigueur en juin malgré les avertissements selon lesquels elle mettra fin à la liberté d’expression au Canada. Cette nouvelle loi oblige les entreprises de médias sociaux à payer les médias traditionnels canadiens pour le contenu de nouvelles partagées sur leurs plateformes.

Smith a mené une longue bataille contre le gouvernement Trudeau au sujet de ses politiques extrêmes en matière d’énergie verte qui ciblent l’Alberta, et il ne fait aucun doute que si le procès Starlink se déroule bien, le gouvernement pourrait chercher des moyens de protéger davantage les Albertains contre les abus du gouvernement fédéral.

Le style politique de Smith penche vers le libertarianisme. Elle s’est fortement opposée aux mandats COVID-19 de toutes sortes et, après avoir remporté les élections provinciales de l’Alberta plus tôt cette année, elle a promis de défendre les droits parentaux et de réduire le surpoids du gouvernement en retirant des pouvoirs aux responsables non élus de la santé.

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

Merci de votre générosité. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire