M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

prière

$ 4,327 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiChers amis de la Vie,

Pour que la Marche de 2025 soit encore plus grande et belle : Merci de nous aider ! Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Ce n’est pas une théorie du complot : des séducteurs veulent vraiment sexualiser nos enfants

Par Jonathon Van Maren — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : davit85/Adobe Stock

13 janvier 2023 (LifeSiteNews) — Lorsque les gens vous disent qui ils sont, croyez-les. Quand les gens vous disent ce qu’ils font et ce qu’ils veulent, croyez-les aussi.

Comme indiqué dans un essai pour The European Conservative l’année dernière, le terme « séducteur » (« groomer »), lorsqu’il est appliqué aux révolutionnaires sexuels qui souhaitent inculquer leur idéologie aux enfants, n’est pas une injure. La sexualisation des enfants était l’objectif explicitement déclaré des premiers révolutionnaires sexuels — seul le contrecoup social conservateur des années 1980 les a temporairement arrêtés. Aujourd’hui, ils ont repris là où ils en étaient, depuis l’éducation sexuelle explicite jusqu’aux événements drag queens pour enfants.

L’activiste conservateur Christopher Rufo a récemment exposé un autre exemple de ce phénomène :

Le théoricien queer C.A. Conrad, affilié à Columbia, a mené une expérience de rue dans laquelle il a attiré des enfants avec des bulles colorées, puis a dit à leurs parents : « Ce sont des bulles queer et elles vont rendre vos enfants queer. »

Détails choquants ici

Le type aux cheveux longs avec des ongles peints en bleu et brillants est le théoricien queer affilié à Columbia, C.A. Conrad, qui utilise les pronoms « ils/eux » [au neutre en anglais] et qui, comme le note Rufo, a été « encensé par des universités prestigieuses, avec des postes d’enseignement, des bourses et des conférences à Columbia, Brown, UMass, Wheaton, Bates, Evergreen State et d’autres institutions prestigieuses ». « Corruption intellectuelle sur toute la ligne ». Rufo a expliqué le contexte de la « théorie queer ».

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement -- Marche pour la vie 2024

$ 4,327 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie

M. Conrad n’a pas hésité à expliquer pourquoi il s’adressait aux enfants.

« Je suis allé à un coin de rue très fréquenté un samedi après-midi à Asheville, en Caroline du Nord, et j’ai pris une grande cruche de savon à bulles, des bulles que l’on souffle pour les enfants », a-t-il déclaré. « Des bulles très colorées. Je me suis assis sur une chaise basse pour être au niveau des yeux des enfants, et les enfants adoraient les bulles. Ils les appréciaient. Leurs parents s’approchaient — ils étaient un peu inquiets à mon sujet, parce que je leur paraissais bizarre. Quand les parents s’approchaient, je leur disais : “Ce sont des bulles de queer, et elles vont rendre vos enfants queers” ».

« Pas gay et lesbienne — queer, ce qui signifie qu’ils vont être des queers heureux, sains et révolutionnaires », a précisé Conrad avec désinvolture. « Ils vont mettre fin au racisme, à la misogynie et à la transphobie, et contribuer à rendre le monde meilleur. Quelques parents ont trouvé ça drôle ou intéressant et ont dit “J’aimerai mes enfants quoi qu’ils fassent”. Mais presque tous les parents étaient très contrariés et attrapaient leurs enfants pour les éloigner. Les enfants criaient parce qu’ils voulaient jouer avec les bulles... c’était donc le rituel. C’était très productif à bien des égards. »

Productif comment, me direz-vous ? Conrad s’est donné pour mission d’atteindre les enfants et de les rendre « queer », un terme qui était autrefois considéré comme une injure, mais qui est aujourd’hui un fourre-tout pour un grand nombre d’identités. M. Conrad s’identifie lui-même comme « queer », bien qu’il ait célébré l’année dernière l’obtention d’un permis de conduire l’identifiant comme « non binaire ». En effet, il qualifie de « rituel » sa tentative d’entrer en contact avec les enfants dans la rue et semble prendre plaisir à mettre les parents mal à l’aise. Son autosatisfaction suffisante n’est pas surprenante. Il y a quelques décennies, il aurait été excentrique. Aujourd’hui, ses idées dominent l’éducation, depuis les écoles maternelles jusqu’aux universités.

Ce n’est pas une théorie du complot de souligner que les révolutionnaires sexuels veulent l’esprit des enfants américains — et que certains d’entre eux ont historiquement voulu beaucoup plus que cela — y compris le violeur pédophile Michel Foucault, le « père du wokisme ». Nous n’avons pas besoin de théoriser ni d’extrapoler sur les intentions de ces révolutionnaires. Nous devons simplement écouter ce qu’ils disent, et les croire quand ils nous disent ce qu’ils veulent faire.

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

Merci de votre générosité. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire