M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Cardinal Brandmüller : le silence entourant l’homosexualité dans l’Église doit être brisé


Cardinal Walter Brandmüller, ancien président du Comité pontifical pour les sciences historiques

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : CNA

Le cardinal allemand Walter Brandmüller, ancien président du Comité pontifical pour les sciences historiques, cosignataire des Dubia de 2016 et d’une lettre ouverte aux évêques devant assister au sommet sur les abus sexuels, exprime son désappointement au sujet du sommet qui n’a pas abordé les principales causes de la crise actuelle. Voici ci-dessous un extrait d’un entretien entre le cardinal et le National Catholic Register :

Votre Éminence, quelle est votre réaction face à ce sommet ? Certains se sont plaints que les causes profondes n’ont pas été correctement discutées, les préoccupations dans votre lettre tels que la crise de la foi et le laxisme doctrinal.

Nous sommes très déçus.

Pensez-vous que la question homosexuelle a été délibérément évitée ?

Absolument, et c’est un silence qui doit être rompu, car c’est là que réside le vrai problème.

Pensez-vous que le sommet a abordé certaines de vos préoccupations, la crise de la foi et les problèmes doctrinaux ?

Nous avons dit tout ce qui demandait à être dit. Tout dépend de ce qui sera fait maintenant, mais le silence sur l’homosexualité est un vrai problème. Nous avons écrit notre lettre en tant qu’observateurs de l’extérieur ; ni le Cardinal Burke ni moi-même ne sommes impliqués.

Pourquoi pensez-vous que la crise de la foi, le maintien de la doctrine morale, la réforme de la nomination des évêques et les mécanismes qui ont permis à McCarrick de se produire n’ont pas été discutés ?

Discuter du problème de l’homosexualité serait devenu dangereux pour eux, car il est évident qu’il y a un réseau d’homosexuels au Vatican. C’est le problème, il n’y a aucun doute.

[…]

Comment peut-on surmonter ce problème, gagner cette bataille ?

Ils font partie de la machine, alors comment pouvez-vous les en exclure ? C’est un problème terrible.

Dans quelle mesure pensez-vous que le problème est dû à un effondrement de la doctrine morale dans l’Église ?

L’absence de doctrine morale : Là est la racine, et c’est un vieux problème. À la fin des années 1960 et au début des années 1970, l’enseignement de la morale à la Grégorienne [l’Université grégorienne pontificale à Rome] était hérétique.

[…]

Comment briser cette conspiration du silence ?

C’est votre travail de journaliste.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire