M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Beto O’Rourke critiquant un prêtre catholique défendant le mariage


Beto O’Rourke.

Par Stephen Kokx — traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Erik Drost/Wikimedia Commons

El Paso, Texas, 22 mars 2019 (LifeSiteNews) — Une vidéo mettant en scène le député pro-avortement Beto O’Rourke, qui se présente actuellement aux élections présidentielles, a refait surface et le montre réprimandant un prêtre catholique pour avoir défendu le mariage entre homme et femme lors d’une réunion du conseil municipal à El Paso en 2011.

L’incident a eu lieu en juin 2011 lorsque le prêtre d’El Paso, le P. Michael Rodriguez, s’est prononcé contre l’extension des avantages du mariage aux couples de même sexe lors de la partie de la réunion consacrée aux commentaires publics. O’Rourke, qui était conseiller municipal depuis 2005, a rappelé le P. Rodriguez au podium après ses remarques, apparemment pour ne rien faire de plus que de lui faire la morale afin de marquer des points politiques bon marché. (La diatribe d’O’Rourke commence à la 6e minute.)

Admettant qu’il avait lui-même été baptisé et élevé catholique, O’Rourke prétendait qu’il avait « l’obligation » de signaler les « fautes morales » de l’Église catholique, surtout en ce qui concerne la maltraitance des enfants, et qu’il n’avait « heureusement » pas besoin de l’approbation du Père Rodriguez pour voter comme il le jugeait bon. « Je veux savoir pourquoi cela, pour vous, est devenu la question brûlante de ce jour, demanda O’Rourke, et comment vous pouvez rester ici imperturbable et dire que c’est une priorité pour l’Église ».

Laissez un commentaire Lire la suite

Enceinte et atteinte d’un cancer, elle décide d’accoucher avant de commencer la chimiothérapie

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo (rognée) : Charlie Davidson/Flickr

Quand Sheila Downing apprend qu’elle a une tumeur au cerveau, elle est enceinte de 17 semaines. Cette Américaine se fait promptement opérer et « les médecins lui proposent deux options : débuter une chimiothérapie sans attendre, avec le risque d’exposer son bébé, ou attendre l’accouchement pour protéger le bébé, mais risquer sa vie. La jeune femme choisit la seconde option, avec le soutien de son mari. Son fils Josiah naît en août, » rapporte Gènéthique. Début 2019 elle commence le traitement.

Laissez un commentaire

Mère Teresa : « Le plus grand destructeur de la paix est l’avortement »


Sainte Mère Teresa de Calcutta.

Billet de blogue d'Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo (capture d'écran) : Evert Odekerken/Wikimédia Commons

« Le plus grand destructeur de la paix est l’avortement, car si une mère peut tuer son propre enfant, que reste-t-il pour m’empêcher de vous tuer et vous de me tuer ? » — Mère Teresa, d'après le compte Twitter de la March for Life.

Et c’est selon cette compréhension de l’avortement, qu'il enlève toute barrière morale à ceux qui sont pour, que nous marcherons pacifiquement pour la Vie à Ottawa le 9 mai prochain, contre l’avortement, ce destructeur des sociétés et de la paix, ce péché versant le sang innocent qui crie vers le ciel. Mère Teresa avait participé à la Marche pour la Vie de 1988.

Venez nombreux à la Marche pour la Vie, nous organisons plusieurs autobus pour amener à Ottawa les pro-vie désireux de montrer au gouvernement canadien et au reste du Canada que l’avortement est inacceptable.

Laissez un commentaire

Affaire Vincent Lambert : le Conseil d’État confirme son euthanasie

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie)

L’acharnement antithérapeutique se poursuit à l’encontre de Vincent Lambert, en France. Le Conseil d’État a confirmé la sentence du Tribunal de Châlons-en-Champagne condamnant Vincent Lambert à l’euthanasie par privation d’eau et d’aliment. La décision n’est pas définitive, il peut y avoir des recours contre. Extrait du Salon Beige :

Le Conseil d’Etat vient de confirmer le jugement du Tribunal Administratif de Châlons-en-Champagne conduisant à l’euthanasie de Vincent Lambert. C’est le pire dénouement possible pour Vincent Lambert, pour ses parents, les frères et sœurs qui le soutiennent, pour ses amis et les 110 000 soutiens du comité, mais aussi pour les milliers de patients qui vivent en France dans le même état pauci-relationnel que Vincent.

Les experts mandatés par le Tribunal Administratif avaient eux-mêmes affirmé que la prise en charge de Vincent Lambert ne relevait pas de l’acharnement thérapeutique ou d’une obstination déraisonnable. Ils avaient préconisé son transfert.

En avril 2018, alors que la vie de Vincent était déjà gravement menacée, 70 médecins avaient rappelé dans un quotidien national que Vincent Lambert n’était pas en fin de vie et que des unités spécialisées existaient dans notre pays pour le prendre en charge.

La justice avalise des pratiques d’élimination des handicapés sous couvert de lutte contre l’acharnement thérapeutique et de la manière la plus hypocrite qui soit : en provoquant la mort de faim et de soif pour éviter d’avoir à pousser sur la seringue.

[…]

Cette décision du Conseil d’Etat n’est pas définitive. Les avocats qui défendent la vie de Vincent Lambert ont annoncé de nouveaux recours, en premier lieu devant les instances internationales défendant les droits des handicapés.

Laissez un commentaire

Tolkien trahi ?

Par Jean-Pierre Dickès (Medias-Presse.Info) — Photo : Capture d'écran de la bande-annonce du film « Tolkien »

Joseph Pearce, un Américain érudit, historien, philosophe, expert en littérature est directeur du Aquinas Center for Faith and Culture au Aquinas College (Centre de la foi thomiste et de la culture) à Nashville dans le Tennessee. Il nous met solennellement en garde ainsi que EWTN la grande chaîne TV américaine catholique, et le Collège des Bénédictins, contre le film intitulé Tolkien qui raconte la vie de cet écrivain et doit sortir en mai.

Tolkien, le génial auteur britannique dont nous avons aimé Le Seigneur des Anneaux, était un catholique convaincu, converti au catholicisme par sa mère elle-même convertie. Il se définissait comme conservateur, antihitlérien, anticommuniste et opposé à l’œcuménisme de Vatican II (il est mort en 1973). Les réalisateurs de ce film, David Gleeson et Stephen Beresford sont des militants homosexuels anticatholiques s’il faut se référer à leurs (rares) antécédents filmographiques.

Pearce a confié à LifeSiteNews le 29 mars qu’il ne voulait pas que les parents chrétiens soient agressés par ce qu’il craint être décrit dans le prochain film à propos de Tolkien. « Je ne veux pas que les familles chrétiennes qui emmènent leurs enfants voir ce film soient choquées par un baiser homosexuel, ou quelque chose de ce genre et c’est pourquoi je lance cet avertissement ». « Je ne veux pas que des parents innocents qui emmènent des enfants innocents pour être diminués par cette expérience (cinématographique) et peut-être marqués à vie. »

Laissez un commentaire Lire la suite

Conversion au Christianisme

Par Steve Ray (Defenders of the Catholic Faith — traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Ali kazak/Wikimedia Commons

Publié à l’origine il y a quelques mois, mais très actuel en plus d’être une bonne nouvelle !

Des nouvelles étonnantes sont arrivées d’Australie aujourd’hui avec le baptême d’un célèbre politicien athée. Bill Hayden avait été le chef d’un grand parti politique australien, puis gouverneur général d’Australie pendant 7 ans. (Le gouverneur général est celui qui signe les projets de loi au nom de la Reine dans les 15 pays du Commonwealth.) Récemment, à l’âge de 85 ans, il a renoncé à son athéisme et a rejoint l’Église catholique.

S’approchant de la mort

The Australian rapporte les motifs qui l'ont poussé à faire ce pas.

Bill Hayden, âgé de 85 ans, a renoncé à son athéisme et a été baptisé dans l’Église catholique.

L’ancien dirigeant du Parti travailliste et ex-gouverneur général a déclaré que c’est d’avoir été témoin de tant d’actes de compassion désintéressés de la part de chrétiens tout au long de sa vie, et une profonde contemplation pendant sa convalescence d'un accident vasculaire cérébral qui l’a poussé à prendre cette décision.

Jouer avec le catholicisme pendant des années

L’article du The Australian se poursuit, donnant un bref historique de Bill Hayden.

« Je me suis toujours considéré comme un compagnon de route du catholicisme et j’ai déclaré que j’étais catholique sur des formulaires officiels, mais ça ne l’était pas », dit M. Hayden. J’allais à la messe tous les dimanches, puis au salut du Saint-Sacrement quand j’étais adolescent. Je ne savais pas que je n’étais pas officiellement catholique et je ne l’ai découvert que plus tard, lorsque ma sœur a fait l’histoire de la famille.

« Quand on grandit avec, je ne pense pas qu’il vous quitte jamais vraiment. Les catholiques ont grandement les cérémonies à cœur. Mais c’était plus que ça. Je sentais dans mon cœur que je ne me sentais pas comblée. »

« Il y a plus que moi dans la vie. J’ai dû me dévouer pour le bien des autres, devant Dieu. Je le sentais fortement. »

Sincères motivations à se convertir

Il convient également de noter les raisons pour lesquelles Bill Hayden a écrit à ses amis au sujet de sa conversion.

Dans une lettre à sa famille et à ses amis, il explique que les principes chrétiens d’ » humanité, d’engagement social et de service aux autres » s’alignent sur ses valeurs personnelles et politiques, et ont guidé son retour à la foi catholique.

« Le christianisme représente pour moi les qualités que j’ai essayé d’appliquer dans ma vie, mais à partir de maintenant, je m’efforcerai de les observer, avec foi », écrit-il.

Si souvent, nous pouvons rejeter les gens et penser qu’il n’y a plus d’espoir. Cependant, des histoires comme celle-ci de conversion tard dans la vie devraient nous apprendre à ne perdre espoir en personne.

Laissez un commentaire

La Monnaie royale du Canada révèle le modèle du nouveau dollar homosexuel

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : KMR Photography/Flickr

« La Monnaie royale canadienne a finalement dévoilé son nouveau modèle homosexuel pour le huard [1 $] de 2019. Et c’est pire que ce à quoi nous nous attendions. C’est la première fois dans l’histoire qu’une pièce de monnaie ou un billet canadien porte un thème sexuel. Nous n’en voulons pas, monsieur Justin Trudeau ! » écrit CitizenGo Canada sur son compte Twitter.

La nouvelle piastre canadienne portera sur un de ses côtés deux têtes s’embrassant sur la bouche, et quand on sait que cette pièce sera émise pour célébrer le commencement de la décriminalisation des actes homosexuels qui a eu lieu il y a presque 60 ans, inutile de se demander longtemps qu’est-ce que ça représente… Répugnant !

Laissez un commentaire

Des adultes ayant été élevés dans des familles « gaies » craignent de révéler leur triste expérience

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : Max Pixel

C’est l’affligeante réalité qui se cache derrière la propagande LGBT qui veut faire paraître les « familles » « gaies » comme normales. Quatre adultes, élevés dans des familles « gaies », ont donné leur témoignage à la Cour du 5e circuit en Nouvelle-Orléans, qui doit statuer sur le maintien du statut du mariage comme étant entre un homme et une femme, au Texas, en Louisiane et au Mississippi. Extraits de CNS.News :

Dans son mémoire, Dawn Stefanowicz a décrit son expérience de vie dans un « ménage »* homosexuel.

« Je n’étais pas entourée de couples hétérosexuels moyens », dit-elle dans son mémoire. « Les partenaires de papa dormaient et mangeaient dans notre maison, et ils m’ont emmenée dans des lieux de rencontre des communautés LGBT. J’ai été exposée à des activités sexuelles ouvertes comme la sodomie, la nudité, la pornographie, le sexe en groupe, le sadomasochisme et de tout acabit. »

« Il n’y avait aucune garantie que les partenaires de mon père resteraient là pour longtemps, et pourtant j’ai souvent dû leur obéir, » dit-elle. « Mes droits et mon innocence ont été violés. »

« En tant qu’enfants, nous ne sommes pas autorisés à exprimer notre désaccord, notre douleur et notre confusion », explique Stefanowicz. « La plupart des enfants [devenus]** adultes issus de foyers homosexuels ne se sentent pas en sécurité ou libres d’exprimer publiquement leurs histoires et les défis de leur vie ; ils craignent de perdre leur permis professionnel, de ne pas obtenir de l’emploi dans le domaine de leurs préférences, d’être coupés de certains des membres de leur famille ou de perdre quelques relations qu’ils avaient avec leurs parent(s) “gais”*. Certains parents “gais”* ont menacé de ne laisser aucun héritage si leurs enfants n’acceptaient pas le partenaire du jour de leur parent. »

Laissez un commentaire Lire la suite

La conférence, de l'Académie Jean-Paul II pour la vie humaine et la famille, sur le don d’organes et la « mort cérébrale »

Billet de blogue d'Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie)

Très prochainement aura lieu la conférence de l'Académie Jean-Paul II pour la vie humaine et la famille (Jahlf) en mai, du 20 au 21 à l'hôtel Massimo à Rome, sur les sujets du don d'organes et de la « mort cérébrale », des domaines mal connus, mais d'une importance capitale.

Voici la déclaration de la Jahlf :

Le don d'organes est un sujet de préoccupation dans de nombreux pays pour les raisons suivantes : la demande de transplantation d’organes est en hausse, tandis que le nombre de dons d’organes n’a que très peu augmenté, voire diminué. De vigoureuses campagnes et la politique de consentement présumé sont quelques-unes des stratégies visant à accroître le nombre de dons d’organes. Récemment, le pape François a fait un appel universel exhortant les catholiques à faire don d’organes au nom de la solidarité.

Bien que l’intention du Pape soit bonne, sa promotion du don d’organes néglige plusieurs problèmes éthiques graves, notamment ceux qui concernent la « Mort cérébrale » et le don d’organes. La prochaine Conférence sur la « Mort cérébrale » vise à répondre à ces graves problèmes. La Conférence aura lieu à l’hôtel Massimo d’Azeglio à Rome, en Italie, les 20 et 21 mai 2019. (Pour plus d’informations et pour vous inscrire.)

Voici un aperçu des problèmes soulevés par le don d’organes :

Laissez un commentaire Lire la suite

Des personnalités politiques appellent «adorateurs de Pâques» les victimes chrétiennes des attentats au Sri Lanka !

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : fsHH/Pixabay

Plusieurs attentats à la bombe ont été perpétrés par des musulmans contre des chrétiens le jour de Pâques, faisant 320 morts et 500 blessés, selon de récentes estimations. Trois églises ont notamment été visées. Et au milieu de cette douloureuse nouvelle, plusieurs personnalités politiques dont Barack Obama et Hilary Clinton n’ont rien trouvé de mieux que de parler d’« adorateurs de Pâques » (Easter worshippers). Serait-ce pour éviter de dire « chrétiens » ou « catholiques » (la majorité des chrétiens au Sri Lanka sont catholiques) ? Plusieurs habitués de Twitter, dont Brittany Pettibone, n’ont pas manqué de remarquer l’étrangeté de la chose.

D’après Obianuju Ekeocha :

Whoa ! C’est plus répandu que je ne le pensais.

Chers frères et sœurs chrétiens, il semble que les démocrates sont en train de nous rebaptiser en « adorateurs de Pâques ».

Selon Brittany Pettibone :

Qu’est-ce qu’un adorateur de Pâques ?

Le terme que ces gens se donnent tant de mal à éviter est le mot « chrétien ».

Laissez un commentaire