M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

La FDA dénoncée en tant que cartel criminel dans le prélèvement de routine d’organes sur des parties de fœtus humains VIVANTS

Par Guy Boulianne - Photo : par Guy Boulianne

Une vidéo choquante – publiée un jour avant une audience législative par le Pa House Health Committee sur l’expérimentation fœtale – a révélé les détails troublants de la recherche sur les bébés avortés qui se déroule à l’Université de Pittsburgh en Pennsylvanie et qui est financée par l’argent des contribuables. La vidéo, publiée par le Center for Medical Progress et disponible sur PittExposed.com, met en évidence « seulement trois des exemples horribles les plus récents d’expérimentation fœtale parrainée par le gouvernement à Pitt ». Après avoir appris que la Food and Drug Administration a acheté des parties du corps de bébés avortés et les a demandé « frais et jamais congelés », vient une autre histoire qui ressemble à celle d’un film d’horreur ou de l’un des chapitres les plus sombres de l’histoire humaine.

En effet, nous apprenons que l’année dernière, des étudiants-chercheurs de Pitt ont publié des détails sur des expériences où des cuirs chevelus et « de la peau humaine sur toute l’épaisseur » de bébés avortés (de 18 à 20 semaines de gestation) ont été greffés sur des rats de laboratoire. Les images montrent des cheveux humains – de ces bébés avortés – cultivés sur le dos de ces rongeurs. De plus, le tissu lymphoïde, le foie et la rate des mêmes bébés avortés ont été co-greffés dans les mêmes modèles de rongeurs. Cette recherche inhumaine à Pitt n’est pas un incident isolé. Les scientifiques de Pitt ont également récolté des foies de fœtus livrés entiers par induction du travail. Pitt a également été impliqué dans le commerce et la distribution de centaines de reins fœtaux et d’autres organes provenant de bébés avortés. Ces deux pratiques sont mises en évidence dans la nouvelle vidéo.

1 réaction Lire la suite

Enfin, une formation en ligne gratuite destinée aux parents des ados !

Par Solange Lefebvre-Pageau — Photo : Alex from the Rock/AdobeStock

Depuis le 25 septembre 2021, c’est avec joie et fierté que le Comité exécutif du Centre international de recherche et d’éducation familiale (CIREF) peut dire :

Voici enfin disponible la formation à distance, L’intégration de l’amour et de la sexualité chez l’adolescent(e), destinée à tous, mais avant tout aux parents. Rendez-vous sur notre site Web : www.ciref.ca! 28 septembre 2021

En effet, cette formation via internet a pour objectif d’aider les parents à accompagner leurs ados de 12 à 18 ans dans la poursuite de leur démarche progressive d’intégration de l’amour et de la sexualité, dans un contexte du développement intégral de l’être humain. Ils seront habilités à aider leurs ados, en période de puberté, à découvrir, à intérioriser, à accepter et à intégrer leurs forces naissantes reliées à l’amour et à la sexualité.

Il nous faut ajouter un élément important. Pour que, d’une part, les parents assument un accompagnement adéquat de leurs ados en période de puberté et que, d’autre part, ces derniers intègrent peu à peu leur nouvel être sexué, il leur faudrait aussi l’appui d’un sain environnement social. C’est pourquoi notre enseignement s’adresse également aux loyaux collaborateurs des parents, voire à la société entière.

1 réaction Lire la suite

Un législateur proavortement veut imposer la vasectomie après trois enfants

Par Micaiah Bilger - Traduit par Campagne Québec-Vie - Photo : LifeNews

4 octobre 2021 Harrisburg, Pennsylvanie (LifeNews) - Un législateur proavortement de l’État de Pennsylvanie a récemment proposé un projet de loi absurde sur la vasectomie forcée qui établit une fausse comparaison entre la procédure de stérilisation et l’acte de tuer un enfant humain unique et vivant par avortement.

Selon The Epoch Times, le représentant de l’État Christopher Rabb, député démocrate de Philadelphie, a annoncé dans un mémo officiel au début du mois son intention de présenter ce projet de loi. La législation obligerait tous les hommes, ou « inséminateurs », « à subir une vasectomie dans les six semaines suivant la naissance de leur troisième enfant ou leur 40e anniversaire, selon la première éventualité ».

M. Rabb n’a pas caché que son projet de loi est une « parodie » de la loi texane sur le battement de cœur, qui sauve chaque jour jusqu’à 100 bébés de la violence de l’avortement.

1 réaction Lire la suite

La date limite approche pour sauver un important organisme de soins palliatifs. Achetez votre adhésion dès aujourd’hui !

Par Peter Stockland - Traduit par Campagne Québec-Vie - Photo : Angelov/AdobeStock

Du blog d'Alex Schandenburg (Euthanasia Prevention Coalition)

15 octobre 2021 (Convivium) Bien que nous sommes qu’en automne, Angelina Ireland espère et prie que le 22 octobre soit un très bon vendredi pour la Delta Hospice Society.

Le 22 octobre est la date limite pour les nouveaux membres rejoignant la Société qui aideront ainsi à renverser les militants pro-euthanasie et pro-suicide assisté qui cherchent à prendre contrôle du conseil d’administration du DHS de la banlieue de Vancouver et de ses 4 millions de dollars d’actifs.

Ireland veut s’assurer que le conseil d’administration dispose des chiffres nécessaires pour protéger ces actifs et investir dans le développement d’un réseau d’hospices privés à travers le Canada et les États-Unis où l’assistance médicale à mourir (AMM) ne sera pas autorisée.

La présidente du conseil d’administration du DHS et ses collègues souhaitent également l’adoption d’une résolution modifiant la constitution de la Hospice Society afin d’empêcher que l’AMM ne soit jamais autorisée dans un établissement privé du DHS. La résolution et la réélection du conseil actuel auront lieu lors d’une assemblée générale annuelle virtuelle plus tard cette année. Sa date sera fixée à la clôture des adhésions vendredi prochain.

« La date importante en ce moment est le 22 octobre », Ireland a déclaré à Convivium dans une interview. « Ceux qui souhaitent devenir membres doivent le faire avant (vendredi prochain). En s’affiliant au DHS, les gens auront la possibilité de réélire un conseil d’administration pro-vie et de voter “non” à l’euthanasie devenant une partie de la société. »

1 réaction Lire la suite

Lettre pour les aidants naturels empêchés par la vaccination obligatoire

Par Louise M. - Photo : Khunatorn/AdobeStock

Voici une lettre que j’envoie à divers organismes concernant la maltraitance des ainés. Vous pouvez vous en servir comme modèle en changeant les données personnelles.

En espérant être utile pour d’autres aidants naturels.

Louise M.

(Date)

Abus aux ainés

Objet : passe sanitaire obligatoire pour aidants naturels

M./ Mme (___________),

En date du 24 septembre dernier, le gouvernement du Québec a adopté le Décret 1276-2021 empêchant les travailleurs de la santé ainsi que les aidants naturels n’ayant pas leur code QR de soigner, visiter et aider leur proche naturel. Je considère ce décret comme un abus et une négligence face aux aînés qui ont besoin de l’aide de leurs proches.

En nous empêchant de prendre soin de nos aînés et en suspendant sans solde plusieurs travailleurs de la santé, le premier ministre Legault met en péril, encore une fois, la santé psychologique et physique de nos aînés, ce qui entraînera certainement la mort de plusieurs d’entre eux.

1 réaction Lire la suite

Un député britannique pro-vie poignardé à mort lors d'une réunion avec ses électeurs


Sir David Amess défendant le rôle de la religion dans la société lors d’un débat en 2013 à Oxford                                                                                

Par Michael Haynes - Traduit par Campagne Québec-Vie - Photo : capture d'écran de YouTube/(LifeSiteNews)

15 octobre 2021 ESSEX, R.-U. (LifeSiteNews) – Un député conservateur catholique et pro-vie est décédé aujourd’hui après avoir été poignardé à plusieurs reprises par un homme non identifié.

Sir David Amess, 69 ans, a été poignardé alors qu’il tenait une réunion avec ses électeurs dans l’église méthodiste de Belfairs à Leigh-on-Sea, Essex.

Un homme serait entré dans l’église et aurait poignardé le député de Southend West peu après 12 h 5. L’agresseur présumé a été identifié comme étant Ali Harbi Ali, 25 ans, un ressortissant britannique d’origine somalienne.

Tandis que la police montait la garde autour de l’église, les ambulanciers et médecins ont tenté de porter secours à M. Amess pendant plus de deux heures; les premiers détails sur l’attaque et l’état de santé de Sir David sont restés rares, le conseiller municipal John Lamb déclarant : « Nous ne sommes pas sûrs de la gravité de la situation, mais cela ne semble pas bon. »

La police de l’Essex a annoncé à 14 h 39 que Sir David était décédé sur les lieux.

1 réaction Lire la suite

Pro-vie ou anti-choix ? Lettre à François Cardinal, de la Presse

Par Georges Buscemi, président (Campagne Québec-Vie) - Photo : ipuwadol/AdobeStock

+JMJ+

Monsieur,

J’ai lu avec intérêt votre article publié le 17 octobre intitulé « doit-on dire pro-vie... parce qu’ils disent pro-vie »?

https://www.lapresse.ca/actualites/2021-10-17/doit-on-dire-pro-vie-parce-qu-ils-disent-pro-vie.php

Cependant, je crois que vous avez fait fausse route dans votre conclusion d’accorder le terme « pro-choix » aux individus qui prônent l’avortement légal, tout en choisissant le terme antiavortement, ou même anti-choix, pour les personnes qui militent contre la dépénalisation de l’avortement.

Si vous avez refusé d’accorder le nom « pro-vie » à ceux qui militent en faveur de la vie des enfants à naître, pour la raison qu’il y aurait parmi ces « pro-vie » des personnes en faveur de la peine de mort, ou bien, que des personnes en faveur de la défense de la vie sous d’autres aspects, ne se reconnaîtraient pas dans le combat pour la vie des enfants à naître, vous devriez refuser le terme pro-choix aux personnes en faveur de l’avortement légal, pour des raisons analogues : 1) Tout comme plusieurs pro-vie de l’enfant à naître ne sont pas pour la vie de tous les humains (p. ex. les meurtriers), plusieurs « pro-choix » (de l’avortement légalisé) sont surement contre certains « choix » que d’autres considèrent légitimes; 2) Et tout comme des « pro-vie » en matière de justice sociale ou dignité des femmes ne voudraient pas s’associer aux pro-vie de l’enfant à naître, plusieurs personnes « pro-choix » dans d’autres domaines (par exemple, ceux qui prônent le libre-choix en matière de vaccin contre la Covid) n’apprécieraient pas être associées automatiquement aux personnes en faveur du choix de tuer des êtres humains avant la naissance.

1 réaction Lire la suite

La nécessité de devenir candidat(e) à des postes électifs

Par Luc Angers - Photo : Nadeem Saleem/Pixabay

Les élections sont une période importante pour la nation chrétienne parce qu’elles nous permettent d’exercer notre droit démocratique d’élire nos dirigeants.

Par conséquent, il est important de présenter des hommes et des femmes issus de nos milieux afin de mieux nous représenter dans nos villes, nos provinces et notre pays.

1 réaction Lire la suite

Aucun bébé à naître n’a été tué à Lubbock au Texas depuis que les avortements y sont interdits

Par Micaiah Bilger - Traduit par Campagne Québec-Vie - Photo : Alex/AdobeStock

8 oct. 2021 Lubbock, Texas - (LifeNews) Les citoyens de Lubbock, au Texas, ont pris une position ferme en faveur de la vie en mai lorsqu’ils ont voté à une écrasante majorité en faveur d’une ordonnance de « Ville sanctuaire pour les enfants à naître ».

L’ordonnance, qui interdit les avortements dans les limites de la ville, est entrée en vigueur en juin, et Planned Parenthood a admis cette semaine qu’elle n’a pratiqué aucun avortement dans la ville depuis lors, selon Everything Lubbock.

Alors que l’attention des médias se concentre actuellement sur la Loi texane sur les battements de cœur, qui interdit les avortements dès que les battements de cœur d’un bébé à naître sont détectables, les ordonnances locales de Ville sanctuaire pour les enfants à naître sauvent également des vies. Un juge fédéral a bloqué l’application de la Loi sur les battements de cœur, le projet de loi 8 du Sénat, mercredi dernier, mais la décision ne s’applique pas aux ordonnances locales.

1 réaction Lire la suite

Pas de vaccin, pas de mariage : Une ville canadienne exige une preuve de vaccination pour se marier

Par Matt Lamb - Traduit par Campagne Québec-Vie - Photo : Thaut Images/AdobeStock

7 octobre 2021 OAKVILLE, Ontario (LifeSiteNews) - Une ville d’Ontario empêche les couples fiancés qui ont choisi de ne pas accepter les vaccins COVID d’obtenir une licence de mariage.

La réglementation d’Oakville exige que toute personne qui souhaite obtenir une licence de mariage doive dorénavant présenter une preuve de vaccination. « Les rendez-vous pour les licences de mariage et les cérémonies qui ont déjà été réservées avant le 22 septembre ne nécessiteront pas de preuve de vaccination complète », indique le site Web de la ville. « Toutefois, celle-ci sera exigée pour tout nouveau rendez-vous pour des licences et des cérémonies de mariage. Les cérémonies auront lieu à l’intérieur de l’hôtel de ville à partir du 4 novembre 2021. »

Une licence de mariage est nécessaire pour se marier légalement au Canada, ce qui signifie que les règles d’Oakville interdisent effectivement aux personnes qui refusent les vaccins COVID de nouer le nœud. Les couples ne peuvent pas obtenir une licence en ligne. « Vous devez prendre rendez-vous pour recevoir votre licence de mariage », indique le site Web de la ville. « Pour être admissible à un rendez-vous, veuillez vous assurer que la date prévue de votre mariage est finalisée et qu’un célébrant a accepté de célébrer le mariage. »

Cependant, même la preuve de la vaccination peut stopper les projets de mariage légal. « Lorsque vous arriverez à l’hôtel de ville pour votre rendez-vous prévu, vous devrez remplir une auto-évaluation COVID-19 », a déclaré la ville. « Si vous ne répondez pas avec succès aux critères de dépistage, vous ne serez pas autorisé à entrer dans le bâtiment et votre rendez-vous sera annulé. »

1 réaction Lire la suite