M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Les Québécois ont très peu d'enfants

Par Le Peuple — Sources de l’article : ISQ n˚ 1 (pp. 1, 2, 4) et n˚ 2/Source de la photo : Greyerbaby, CC0

L’indice de fécondité a été de 1,54 enfant par femme en 2017. 63 % des enfants sont issus de parents non mariés.

Les Québécois ne se reproduisent pas beaucoup. En effet, selon les nouvelles données publiées par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), l’indice synthétique de fécondité au Québec a été de 1,54 enfant par femme en 2017. Il s’agit d’un recul par rapport à 2016, où le taux de fécondité était de 1,59.

Si l’indice n’a pas atteint le creux de 2000 (1,45) ou de 1987 (1,36), il demeure largement inférieur à 2,1, qui permet le renouvellement de la population. C’est en 1969 que ce seuil minimal fut atteint pour une dernière fois alors qu’une femme avait 2,2 enfants. À titre comparatif, en 1951, une femme avait 3,8 enfants.

L’ISQ note qu’en 2017, 63 % des enfants sont issus de parents non mariés. Il nous révèle aussi que 32 % des enfants ont au moins un parent qui est né à l’étranger ; pour 21 % d’entre eux, c’est leurs deux parents qui ne sont pas nés au Québec.

Rappelons que lors de son conseil général en novembre, la Coalition Avenir Québec (CAQ) avait mis de l’avant des propositions en matière de politique nataliste. Parmi celles-ci figurent la bonification des allocations familiales, une aide pour le recours à la procréation assistée ainsi que du soutien pour les couples qui veulent adopter un enfant. Le parti propose aussi d’échelonner le congé parental sur une période de 18 mois, au lieu des 12 mois actuels.

Laissez un commentaire

Conférences du député pro-vie Brad Trost au Québec

Brad Trost, député de la circonscription Saskatoon-University à la Chambre des communes.

Par Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie)

Brad Trost, député de la circonscription Saskatoon-University à la Chambre des communes, et ancien candidat à la course à la chefferie du Parti conservateur de 2017, à laquelle il se retrouva d’ailleurs en quatrième position, donnera trois conférences aux Québec, dont le thème sera « Foi et politique » (en fait c’est trois fois la même) :

  • La première le vendredi 20 avril, à 19 h, dans Granby à l’Hôtel Éconologue Granby (Hôtel Granbyen), au 700 rue Principale, J2G 2Y4. Pour s’informer : 450-464-4926. Pour s’enregistrer.
  • La seconde le samedi 21 avril à 13 h, dans Ste-Julie, à Un refuge sous ses ailes, 1410 rue Principale, local 100, J3E 1R6. Pour s’informer : 450-922-8383. Pour s’enregistrer.
  • La troisième le samedi 21 avril à 18 h 30, dans Greenfield Park, Église anglicane St-Paul 321 rue Empire J4V 1V4. Pour s’informer : 438-777-5441. Pour s’enregistrer.

Brad Trost a un historique de vote pro-vie et profamille parfait. Il a défendu à plusieurs reprises l’enfant à naître, et a participé à la Marche pour la Vie.

Brad_Trost-conferences.JPGAffiche annonçant les conférences.

Laissez un commentaire

Pilule abortive en Outaouais

Par Isabelle O’Connor

Ainsi la pilule abortive sera accessible en Outaouais et payée par les contribuables. Les femmes qui ont déjà vécu les nausées et les crampes liées à la contraception du lendemain, eh bien, prenez cette horrible expérience et multipliez-la par dix. C’est ça, l’avortement chimique, qui peut prendre des heures et même des jours. Le corps qu’on voit dans la toilette, tout calciné et déchiqueté (ou ailleurs, car on ne maîtrise pas où et quand ça se termine), ça marque l’esprit pour un bon bout de temps. Les violentes contractions requises pour expulser le bébé provoquent souvent des hémorragies et autres dommages graves à l’appareil féminin. Comme c’est triste que les corps des femmes soient traités comme de vulgaires broyeurs. Vraiment pas fameux pour l’estime de soi. En plus, il faut faire vérifier par la suite que tous les membres et organes ont été expulsés, et il peut arriver qu’on doive procéder à un curetage chirurgical par la suite pour éviter l’empoisonnement généralisé.

Laissez un commentaire

Une prophétie de Jean-Paul II : les prêtres auraient à souffrir s’ils exprimaient leur opposition au remariage et à la contraception


Le Pape Jean-Paul II.

Par Jeanne Smits (reinformation.tv)

LifeSite vient d'attirer l’attention sur un discours fait par Jean-Paul II aux prêtres sur le thème de la « procréation responsable » en 1984, dans lequel il les avertissait en termes prophétiques des difficultés qu’ils auraient à souffrir s’ils rappelaient avec constance l’enseignement de l’Eglise sur le mariage, le remariage et la contraception, invoquant naturellement l’encyclique Humanæ vitæ et les questions de conscience qui aujourd’hui sont disputées jusqu’au sein de l’Eglise. Sans doute le pape de Familiaris consortio et de la « théologie du corps » n’imaginait-il pas le tour que prendraient les événements alors que l’affirmation de la doctrine traditionnelle de l’Eglise sur la morale conjugale est aujourd’hui relativisée jusque dans des documents romains.

Il est donc utile de revenir vers cet enseignement qui éclaire l’actualité en pointant toutes les difficultés liées à ces exigences, mais qui affirme de manière éclatante la beauté et la nécessité de la vérité.

« Amoris lætitia » : plus prophétique qu’il ne l’imaginait, Jean-Paul II avait tout prévu

Pour ce qui est de la conscience, notamment pour l’application des préceptes d’Humanæ vitæ qui proscrit toute manœuvre contraceptive, Jean-Paul II expliquait l’importance de « réconcilier la conscience humaine des époux avec le Dieu de la vérité et de l’amour ». « Quand, en effet, la conscience humaine est-elle “réconciliée”, quand est-elle dans une paix profonde ? Lorsqu’elle est dans la vérité. Et les deux documents cités, dans la fidélité à la tradition de l’Eglise, ont enseigné la vérité de l’amour conjugal, en tant qu’il est communion de personnes », affirmait le pape devant ces prêtres soucieux de venir réellement en aide aux couples chrétiens.

Laissez un commentaire Lire la suite

Si vous ne voulez pas que vos enfants soient endoctrinés, sortez-les des écoles publiques

Par Jonathon Van Maren (LifeSiteNews) — traduit par Campagne Québec-Vie

8 février 2018 (The Bridgehead) — Si la gauche progressiste peut revendiquer une victoire culturelle presque totale, c’est bien dans son infiltration et sa conquête du système éducatif public. Les écoles publiques du monde occidental — en particulier le Canada, les États-Unis et la Grande-Bretagne — servent maintenant de vecteurs d’idéologie postmoderne, et sont remplies de cours de « justice sociale » ainsi que d’éducation sexuelle conçue pour intégrer une grande variété de modes de vie alternatifs. Les dernières nouvelles sur ce front viennent du Royaume-Uni.

D’après Breitbart :

« Annonçant une mise à jour du programme LGBT inclusif, le géant de l’éducation Pearson a lancé un guide pour pousser l’activisme en “justice sociale” dans toutes les parties du programme scolaire.

“Creating an LGBT-Inclusive Curriculum” (Créer un programme d’études LGBT inclusif) a été produit par le groupe d’activistes LGBT Stonewall et promu par la maison Pearson, qui possède le conseil d’examen Edexcel et publie des milliers de manuels scolaires en tant qu’une des plus grandes entreprises d’éducation du Royaume-Uni.

Laissez un commentaire Lire la suite

Un maire souhaite le retour de la prière et du crucifix

Par Le Peuple — Sources de l’article : Le Journal de Montréal et TVA Nouvelles/Source de la photo : CC0

Pour Yvon Deshaies, si on accepte le hijab dans la police, on peut bien accepter la prière et le crucifix à l’hôtel de ville.

Le maire de Louiseville, Yvon Deshaies, souhaite le retour de la prière et du crucifix à l’hôtel de ville de l’endroit. La Cour suprême du Canada avait pourtant rendu une décision à cet égard, qui interdit dorénavant la prière dans les institutions publiques au nom de la neutralité religieuse.

M. Deshaies accepte mal que Québec veuille laisser l’étudiante en techniques policières, Sondos Lamrhari, porter le hijab dans sa future carrière, alors qu’il est interdit de prier dans les hôtels de ville. « La prière à Louiseville va revenir », a-t-il dit. « Elle (Sondos Lamrhari) veut réaliser son rêve. Elle a 17 ans. Moi, j’ai 62 ans et je veux continuer le rêve d’autrefois, de mes prédécesseurs. On n’en parlera plus. Chacun va faire ce qu’il veut. »

En vue des élections qui doivent se tenir en octobre, la Coalition Avenir Québec a voulu recruter M. Deshaies pour la circonscription de Maskinongé, mais celui-ci a décliné l’invitation, disant qu’il ne veut pas prendre pour un parti en particulier maintenant qu’il est maire.

Laissez un commentaire

Aux États-Unis, beaucoup de vocations au sacerdoce viennent des familles où l’on pratique l’école à la maison

Par reinformation.tv

Une enquête réalisée à l’université de Georgetown par CARA, Centre de recherche appliquée pour l’apostolat en 2017 constate que les jeunes hommes instruits à la maison ont quatre fois plus de chances d’entrer au séminaire que ce ayant fréquenté des écoles catholiques.

En 2017, près d’un jeune homme sur 10 en cours de formation pour devenir prêtre était ainsi issu de la scolarisation à domicile.

C’est d’autant plus remarquable que le nombre d’Américains catholiques scolarisés à la maison ne dépasse pas les 100.000, contre 2 millions de jeunes catholiques fréquentant les établissements primaires et secondaires catholiques.

En moyenne, la scolarisation à domicile des séminaristes actuels avait duré sept ans, et en moyenne encore, l’âge moyen du discernement de la vocation est de 16 ans.

« Le fait d’être scolarisé à la maison n’a pas fait que j’ai voulu être prêtre, mais en revanche, il m’a aidé à répondre à cette vocation grâce à l’immersion dans la foi : l’école à la maison va de pair avec cet aspect de la foi », a commenté le séminariste Nikolai Brelinsky, qui a terminé ses études secondaires à domicile en 2015.

Laissez un commentaire

Facebook devant le Sénat américain : la plateforme entraverait la diffusion des sites conservateurs

Par Matthieu Lenoir (reinformation.tv)

L’audition de Mark Zuckerberg devant le Sénat américain mardi a permis de mesurer le degré de parti pris du média social mondial faussement neutre. Si, sous le feu des questions de Ted Cruz et Ben Sasse, Mark Zuckerberg a concédé que Facebook ne devrait pas censurer les opinions pro-vie, il s’est vu publiquement asséner les preuves montrant que sa plateforme entravait la diffusion des sites conservateurs en les qualifiant de « dangereux pour la société ». Le préjugé nihiliste et libéral-libertaire de Facebook ne surprendra personne quand on sait que des dizaines d’anciens membres des équipes de campagne de Barack Obama ou d'Hillary Clinton ont été recyclés dans ses équipes, et que Facebook a collecté des quantités de données personnelles de ses utilisateurs, sans leur accord, pour servir de fichiers à Carol Davidsen, membre de l’équipe électorale d’Obama en 2012.

Mark Zuckerberg, au Sénat sur fond d’une série de scandales accablant Facebook

L’audition de Mark Zuckerberg, dont le visage impassible de cyborg émettait des phrases façon intelligence artificielle, se déroulait sur fond de scandales de censure. Un blog vidéo conservateur, Diamond and Silk, tenu par deux sœurs noires de Caroline du Sud, Lynette Hardaway et Rochelle Richardson, suivi par des millions d’abonnés, a été « démonétisé » par Facebook sous prétexte qu’il n’était « pas adapté à tous les annonceurs publicitaires ». Les protestations des auteurs du site ne reçurent de réponse que « six mois, 29 jours, cinq heures, 40 minutes et 43 secondes » après protestation. Raison invoquée par les censeurs gauchistes de Facebook : « Site dangereux pour la société », décision « définitive et non susceptible d’appel ». Il fallut une série de reportages pour que Facebook reconnaisse que son message était « inapproprié ». Un mea culpa que les deux sœurs n’ont du reste jamais personnellement reçu.

Laissez un commentaire Lire la suite

Alfie Evans, menacé de mort comme Vincent Lambert, prisonnier d’un hôpital

Par Jeanne Smits (reinformation.tv)

Il y a moins de différences qu’il n’y paraît entre Vincent Lambert, la quarantaine, menacé de mort parce qu’un médecin a jugé que continuer de le nourrir reviendrait à de l’obstination thérapeutique, et le petit Alfie Evans, deux ans, prisonnier de l’hôpital britannique d’Alder Hey à Liverpool. Voici un an et demi, le petit garçon était frappé de convulsions après avoir montré des signes de retard de développement. Il est hospitalisé depuis lors : aujourd’hui Alfie respire et vit donc à l’aide d’un ventilateur, mais ne bénéficie pas de recherche pour diagnostiquer son étrange maladie. Les autorités hospitalières ont décidé qu’il était dans son intérêt d’être « débranché », ce qui entraînerait rapidement sa mort.

Au cours de son hospitalisation, Alfie a déjà pu se passer de la ventilation artificielle qui avait été rendue nécessaire par une infection pulmonaire. Une nouvelle infection a obligé à le remettre sous assistance respiratoire.

Laissez un commentaire Lire la suite

Le site pro-vie « Jésus mon avocat »

Jesus_mon_avocat.jpg moi-2_med_hr.jpg
Jésus notre avocat. L'Abbé Robert Hivon, auteur du site.

Par Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie)

Le site « Jésus mon avocat » a pour but de médiatiser la Nouvelle Évangélisation grâce aux nouveau médias sociaux. Son auteur, l'Abbé Robert Hivon a « travaillé en pastorale au Brésil, aux Trois-Rivières, à Hull, à Saint Jean d’Iberville et à Montréal, dans des écoles, des centres d’accueil, des paroisses et des hôpitaux » et étudié « à Ste Anne-de-le-Pérade, aux Trois-Rivières, à Ottawa, Québec, Montréal, au Brésil et à Rome »; pour finir le portrait, il est spécialiste en bioéthique et pro-vie.

Quand on arrive sur sa page d’accueil l’on a l’agréable surprise de se voir reçu avec passage du Nouveau Testament, passage d’où est tiré le nom du site : « “Petits enfants, je vous écris ceci pour que vous ne péchiez pas. Mais si quelqu’un de vous vient à pécher, nous avons comme avocat auprès du Père Jésus Christ, le juste. Il est la victime offerte pour nos péchés.” I Jn (2,1) »

Ce site, partant sur une si bonne note, offre à l’internaute divers sujets comme la prière, St Augustin, St Grégoire le Grand, plusieurs encycliques, l’inquisition, les croisades, l’Islam, le protestantisme, le libéralisme, le césarisme, plusieurs Saints... le livre si intéressant du Pape Benoît XVI « Jésus de Nazareth », la famille, la bioéthique, l'avortement l'idéologie du genre et bien des choses encore.

Laissez un commentaire Lire la suite