M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

« Aucun choix ne m’a été présenté » dit une femme qui regrette son avortement

femme_triste.jpg

Par Sarah Terzo (LifeNews.com) traduit par Campagne Québec-Vie

Katerina, qui a eu un avortement et une grande douleur émotionnelle par la suite:

« La dame que j’ai rencontrée [au service de planning familial local] m’a traitée de la manière la plus rude; il n’y avait pas de sollicitude ni de souci dans ses manières. Aucun choix ne m’a été présenté. Elle disait que j’étais stupide, et comme j’avais 18 ans, “elle présumait que je voulais un avortement”

L'article continue après cette publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Je me souviens avoir demandé quelle était la différence entre une anesthésie locale et une anesthésie générale, et elle me répondit: “ Aie donc une anesthésie locale, tu sauras ainsi ce qui est arrivé et tu ne feras plus cette erreur à nouveau.” Son attitude négative et indifférente était quelque chose dont je me souviendrai toujours. Je lui ai demandé à ce moment qu’est-ce qu’il en était des autres options, et elle me répondit “ Veux-tu finir l’université?”

Je… je ne me souviens pas d’avoir pris une décision, je me souviens juste que c’était ce que j’étais censée faire; par la petite information que j’ai reçue, il semblait qu’il n’y avait pas de soutien ni de futur pour moi si je gardais l’enfant…. »

De Melinda Tankard Reist “Giving Sorrow Words: Women’s stories of grief after abortion,” (Springfield, IL: Acorn Books, 2007), p. 32

Publicité



Laissez un commentaire