M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Au Mexique, un diocèse refusera la communion aux politiciens qui ont voté pour l’avortement


Cathédrale de Culiacán dans l'État de Sinaloa au Mexique.

Par Micaiah Bilger (LifeNews) — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Orland77/Wikimedia Commons

Le diocèse catholique de Culiacán a averti les politiciens qui ont voté ce mois-ci pour la légalisation de l'avortement à Sinaloa, au Mexique, qu’ils ne peuvent pas recevoir la communion.

« Un député ou toute personne qui professe être catholique, tout en coopérant ou en légiférant ouvertement contre la vie, peut-il recevoir la Sainte Communion ? Non. Vous ne pouvez pas vous approcher de la communion sacramentelle », a déclaré aux législateurs le père Miguel Ángel Soto Gaxiola, représentant du diocèse, selon Catholic News Agency.

La semaine dernière, Sinaloa est devenu le septième État du Mexique à légaliser le meurtre de bébés à naître par l’avortement, jusqu’à 13 semaines de grossesse. La plupart des États protègent encore les bébés à naître de l’avortement, mais l’année dernière, un arrêt de la Cour suprême nationale a dépénalisé l’avortement, ce qui enhardit les militants de l’avortement à faire pression pour obtenir des lois pro-avortement dans tout le pays.

Soto Gaxiola a déclaré que les législateurs catholiques qui ont voté pour la légalisation de l’avortement ne peuvent pas recevoir la communion ou devenir parrains dans le diocèse, selon CNA. En votant pour autoriser le meurtre de bébés à naître, ces législateurs se sont placés dans un « état indigne de recevoir le Corps du Christ », a-t-il dit.

« Aujourd’hui, de nombreuses personnes sont scandalisées par la trahison publique de l’enseignement de l’Église sur la foi et la morale par ces législateurs qui se disent “catholiques” », a poursuivi M. Soto Gaxiola. « En effet, l’interrogation des fidèles est logique : comment un catholique qui promeut ouvertement et est en faveur de politiques contraires à la vie peut-il venir à la messe et s’approcher pour prendre la communion ? »

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Il a déclaré que l’Église croit en la valeur de chaque vie humaine, de la conception à la mort naturelle, et qu’être « personnellement pro-vie » n’est pas un argument légitime pour soutenir la légalisation de l’avortement, rapporte CNA.

« Il s’agit d’une théorie erronée, car “aucune circonstance, aucun but, aucune loi ne peut rendre licite un acte qui est intrinsèquement illicite, puisqu’il est en contradiction avec la Loi de Dieu, qui est écrite dans chaque cœur humain, connue par la raison elle-même et proclamée par l’Église” », a déclaré M. Soto Gaxiola, citant l’encyclique Evangelium Vitæ du pape Jean-Paul II.

L’année dernière, le corps législatif fédéral a reporté le vote d’un projet de loi visant à légaliser les avortements dans tout le Mexique, mais les défenseurs de la vie s’attendent à ce que les législateurs le ressuscitent. À l’heure actuelle, la question du droit à la vie des bébés à naître relève de chaque État.

Auparavant, Rodrigo Iván Cortés, président du Front national pour la famille, a déclaré à ACI Prensa que le président Andrés Manuel López Obrador et d’autres dirigeants du Mouvement de régénération nationale sont les politiciens qui font pression pour légaliser l’avortement dans tout le pays.

Depuis des années, les militants de l’avortement font pression sur les dirigeants mexicains pour qu’ils abrogent les lois pro-vie qui protègent les bébés à naître, en recourant parfois à des manifestations violentes, au vandalisme et aux menaces. Les églises catholiques romaines, en particulier, ont été la cible de violences pro-avortement ces dernières années.

Nombre de ces groupes pro-avortement sont financés par certains des hommes les plus riches du monde, des personnalités puissantes qui souhaitent que le meurtre de bébés à naître par l’avortement soit légal dans le monde entier.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire